Las Palmas - Real Madrid (1-2) : Les notes complètes [Liga - 21ème j.]

Las Palmas – Real Madrid (1-2) : Les notes complètes [Liga – 21ème j.]

Homme du match – Camavinga (8): Passeur décisif d’une délicieuse passe lobée à destination de Vinicius sur le but de l’égalisation, le jeune Camavinga s’impose journée après journée comme le président de la Maison Blanche. Impactant au milieu de terrain et décisif dans les moments clés, l’ancien Rennais nous a montré l’étendue de sa palette et mérite en ce sens son statut de pépite. Son compatriote Aurélien Tchouaméni le remplace (81′) et offre la victoire aux Merengue d’une magnifique tête smashée au premier poteau 3 minutes plus tard.

Las Palmas (4-5-1)  

Alvaro Valles (5.5) : Auteur de plusieurs parades face à un Vinicius inarrêtable, le gardien de Las Palmas a su être décisif pour garder l’avance de son équipe. Malheureusement, il ne peut rien faire sur les deux buts concédés.

Cardona S. (5) : Le latéral gauche espagnol a montré de belles choses, notamment en première mi-temps où il se procure de belles occasions. Moins impactant en deuxième mi-temps, Cardona nous offre un match en demi-teinte.

Alex Suarez (5) : Il a concédé de nombreuses fautes mais a su contenir les déboulés offensifs des madrilènes à maintes reprises.

Marmol (5) : A l’image de son collègue de charnière Suarez, le jeune Marmol a su défendre intelligemment face aux attaques des fougueux brésiliens Vinicius et Rodrygo. 

Marvin Park (6.5) : Très dynamique sur son côté droit, le latéral droit nous a montré toute l’étendue de son talent. Auteur de centres dangereux, notamment en première mi-temps, ces derniers n’ont pas été coupés par le finisseur qui manque à l’équipe prometteuse de Las Palmas. Il finit par céder sa place en deuxième mi-temps à Herzog (69′).

Perrone (5.5) : Malgré de nombreuses passes en retrait ou latérales, le jeune milieu argentin de 20 ans est le métronome de cette équipe. Élégant et calme, Perrone peut être prometteur s’il étend sa palette technique.

Munoz (6) : Buteur à la 52ème minute de jeu, Javi Munoz est récompensé de sa très bonne première mi-temps toute en maîtrise et sérénité. Kaba rentre à sa place à la (89′)pour faire gagner son équipe mais sans succès.

Rodriguez K. (C) (5.5) : Le capitaine ne nous a pas offert sa meilleure prestation aujourd’hui. Toutefois, sa passe de l’extérieure du pied à destination de Ramirez sur le but de son équipe nous rappelle pourquoi nous aimons tant le football.

Munir El Haddadi (5.5) : Avec Marvin, ils forment le côté fort de Los Amarillos. Extrêmement actif, Munir a su délivrer de belles passes cassant les lignes du milieu de terrain madrilène. Néanmoins, on en attend davantage d’un joueur aussi talentueux. Moins brillant en seconde période, le marocain est remplacé par Pejino  (78′) . 

Moleiro (4.5) : En difficulté face à Carvajal, Moleiro n’aura pas su faire la différence et finit par être remplacé par le français Loiodice (69′).

Sandro Ramirez (6) : Malgré un match compliqué face à une défense solide du Real Madrid, sur l’action du but, le buteur parvient à se déjouer de Rüdiger et a délivré une passe décisive pour Munoz. Il finit par céder sa place à Marc Cardona (78′).

Real Madrid (4-3-3)

Lunin (G) (5) : Pas réellement mis en danger, l’ukrainien n’aura pas été rayonnant aujourd’hui. Impuissant sur le but de Las Palmas où il ne peut rien faire, Lunin nous offre une prestation sobre. 

Fran Garcia (6.5) : Belle prestation du jeune latéral gauche espagnol. Malgré une première période compliquée où son côté gauche s’est transformé en boulevard, la seconde a été beaucoup plus prolifique pour Fran Garcia. Sa grande mobilité a participé à la montée en puissance de la Maison Blanche en seconde mi-temps.

Rüdiger (6) : Dangereux à deux reprises sur coup de pied arrêté en première mi-temps, le défenseur allemand aurait pu très tôt rassurer les siens mais manque le cadre de peu. Malgré une défense solide avec Nacho, la lenteur de Rüdiger l’empêche d’annihiler l’action du but de Las Palmas, pris de vitesse par Ramirez.

Nacho Fernández (C) (6.5): Véritable couteau suisse des Merengue, l’international espagnol ne déçoit que très rarement. Un peu passif sur le but de Los Amarillos, Nacho aura su resté concentré et solide durant toute la rencontre

Carvajal (6) : Après une première mi-temps poussive, le latéral droit espagnol a réussi à rectifier le tir en seconde période. Toujours égal à lui-même, combatif et acharné, Carvajal a poussé pour faire gagner son équipe jusqu’à marquer un but qui se verra refusé pour hors-jeu 4 minutes après l’ouverture du score. 

Ceballos (5.5) : Préféré à Valverde et Modric aujourd’hui, Dani Ceballos devait faire ses preuves. Après une bonne première mi-temps où l’espagnol a provoqué pas mal de fautes, la deuxième le verra baisser en régime jusqu’à être remplacé par son concurrent uruguayen Valverde (59′)

Camavinga (8) : voir ci-dessus

Kroos (7.5) : Que serait un coup de pied arrêté sans le pied droit de Toni Kroos? Rien. Naturellement irremplaçable dans le jeu madrilène par son intelligence et son flegme, le milieu s’est démarqué des autres aujourd’hui par sa précision. Chaque coup franc était un danger pour Los Amarillos. Finalement, ce n’est qu’à la 83e minute de jeu que l’allemand est récompensé en déposant le ballon sur la tête de Tchouaméni pour délivrer les siens.

Diaz (4) : La recrue estivale est totalement passée à côté de son match. En l’absence de Jude Bellingham (suspendu), le milieu espagnol devait apporter dans l’entrejeu et dans la transition, et il ne l’a pas fait. Match à oublier pour Brahim Diaz qui est remplacé par Joselu (59′)

Rodrygo (6) : Pas  un match référence pour l’attaquant brésilien qui, malgré quelques occasions intéressantes, n’aura pas été à la hauteur de la rencontre et bien trop souvent dans l’ombre de Vinicius. Si bien que l’étoile montante Arda Güler le remplace (81′) sans briller pour autant.

Vinicius Junior (8) : Quand Bellingham n’est pas là, Vinicius n’a pas peur d’enfiler le costume de leader. A l’origine ou à la conclusion de toutes les actions du Real Madrid cet après-midi, le brésilien aura été très dangereux dès qu’il effleurait le ballon. Malgré quelques occasions manquées, à la 65e minute de jeu, Vini trouve les chemins du filet d’une demi volée pied gauche après avoir été gracieusement servi par Camavinga. Dans le temps additionnel (90′), il est remplacé par le latéral gauche Ferland Mendy, entré pour conserver le score.

Lire plus