OGC Nice - FC Metz (1-0): Les notes complètes [Ligue 1 - 19ème j.]

OGC Nice – FC Metz (1-0): Les notes complètes [Ligue 1 – 19ème j.]

Homme du match: Evann Guessand (7,5): Après une entame timide, l’attaquant niçois, aligné en tant que numéro 9, a eu un rôle prépondérant dans le nouveau succès des siens à domicile. Très fort dans le duel, que ce soit dos au jeu, dans les airs ou même aux abords de la surface, il fut à l’initiative de toutes les occasions niçoises. Il obtient puis transforme le penalty qui permet au Gym de remporter les trois points face à Metz.

 

Nice (4-3-3):

 

Bulka (5): Le recordman du nombre de matchs sans encaisser de but cette saison dans le championnat de France a ajouté un nouveau clean-sheet à son compteur cette saison, avec une 12ème rencontre en conservant sa cage inviolée depuis l’entame du championnat. Il n’a pas eu d’arrêt à faire dans ce match, tant Metz n’a que très peu inquiété le portier polonais au final.

Bard (6): Une nouvelle fois titulaire, le latéral gauche niçois a impressionné dans le repli défensif, empêchant Mikautadze d’aller au bout de son action en première période. Son apport au jeu est indéniable et il s’est aguerri sur le plan physique au fur et à mesure des matchs. Une nouvelle performance aboutie pour l’ancien lyonnais.

Dante (7): A 40 ans, le capitaine brésilien du Gym a une nouvelle fois été étincelant en défense centrale. Mis à part sur l’action où il a été pris de vitesse par Van Den Kerkhof, l’ancien du Bayern Munich était pratiquement impassable dans le duel et il a ratissé un nombre impressionnant de ballons dans cette partie.

Todibo (7): Pour son premier match de Ligue 1 depuis son expulsion stupide sur la pelouse du Havre mi-décembre, le défenseur central international français a montré combien son retour fait du bien à l’OGC Nice. Il a notamment réalisé une première période de très haut niveau, et il a touché une grosse centaine de ballons dans cette partie.

Lotomba (5): Comme souvent, il a fait son travail défensivement et malgré un sursaut de Sabaly en seconde période, il a fait le nécessaire pour prendre le dessus sur lui. Cependant, il peut encore apporter davantage offensivement et les deux ou trois fois où il est parvenu à accélérer, il a pu causer des dégâts dans la surface de Metz. Remplacé par Pablo Rosario (82′). 

Ndayishimiye (6): Il a été patient dans ce match où la première période ne lui a pas permis de véritablement s’exprimer dans les meilleures conditions. Le Burundais a eu un rôle de plus en plus important à mesure que le match avançait. Avec près de 90 ballons touchés, son influence dans le jeu et les relances est indéniable.

Thuram (5,5): Pour sa première titularisation depuis plusieurs semaines, le milieu de l’OGC Nice a fait du bien et son impact s’est fait de suite ressentir. Il a été percutant dans le premier acte et a apporté du frisson dans la surface adverse. Il a ensuite un peu flanché physiquement mais cela semble normal. Remplacé par Alexis Claude-Maurice (66′). 

Sanson (5,5): Double buteur à Bordeaux en Coupe de France le week-end dernier, le milieu niçois n’a pas pu enchaîner avec un geste décisif, mais son activité était intéressante cet après-midi. S’il a parfois manqué de lucidité et de vitesse dans ses choix, il est comme souvent le joueur ayant couru le plus de kilomètres dans ce match. Remplacé par Hicham Boudaoui (82′). 

Cho (5,5): Pour sa première titularisation dans son nouveau stade, l’ancien joueur de la Real Sociedad a été intéressant par intermittence. La défense de Metz s’y prenait souvent à plusieurs pour le bloquer, et il n’est pas non plus très loin de s’offrir une passe décisive sur corner mais Thuram n’a pu ajuster Oukidja de la tête. Remplacé par Sofiane Diop (66′). 

Laborde (4,5): Une nouvelle fois aligné sur un côté, l’attaquant niçois a eu du mal à se démarquer, surtout face à une formation messine qui a joué en bloc et qui a bien muselé les couloirs et l’axe. Sur le peu de ballons touchés dans la surface, il a cependant obligé Oukidja à un réflexe dans le premier quart d’heure. Remplacé par Romain Perraud (90′). 

Guessand (7,5): Voir ci-dessus. 

 

 

Metz (4-3-3):

 

Oukidja (7): Certes, le gardien messin n’a pas d’arrêt sensationnel à effectuer, mais il a malgré tout fait le travail pendant la quasi totalité du match. Il anticipe la tête de Thuram sur le corner de Cho et sort également devant Diop dans le dernier quart d’heure. Néanmoins, il ne peut rien faire sur le penalty de Guessand.

Udol (5): Le capitaine du FC Metz a réalisé une prestation courageuse, et mis à part la première situation niçoise où il bénéficie d’un contre défavorable devant Laborde, il a réussi à empêcher le côté droit Lotomba – Laborde de combiner régulièrement et d’apporter du danger de ce côté du terrain.

Candé (5): Rentré de la CAN cette semaine après l’élimination de la Guinée Bissau, qui est un mal pour un bien pour Metz puisque le club mosellan aura besoin de toutes ses forces vives pour se maintenir, le défenseur réalise une prestation correcte mais ternie par sa faute évitable sur Guessand qui offre un penalty à Nice.

Traoré (6): L’ancien roc défensif du SCO a réalisé une prestation solide. Il n’a pas eu à s’employer outre mesure dans le premier acte, et même si la pression s’est intensifiée après la pause devant la cage d’Oukidja, le défenseur ivoirien n’a pas baissé en intensité dans ce match et fut fiable pour son équipe de bout en bout.

Colin (5,5): Avec l’énorme travail de repli de Van Den Kerkhof, il a été cantonné aux tâches défensives et il a bien résisté à la fougue de Mohamed-Ali Cho. L’entrée en jeu de Sofiane Diop n’a pas changé quoi que ce soit. Il s’est montré assez solide dans cette rencontre au final et sortira frustré à l’issue de la rencontre.

Jean-Jacques (6): Une performance complète pour le milieu de terrain haïtien qui a travaillé durant toute la rencontre pour verrouiller l’axe du terrain, empêchant également Ndayishimiye d’être trouvé face au jeu dans le camp des Grenats. Il a disputé de nombreux duels et a récupéré bon nombre de ballons cet après-midi.

Nduquidi (5): Le milieu de terrain a fait ce qu’il a pu dans ce match. Balle au pied, il n’a eu que très peu de possibilités de s’exprimer mais il a eu un rôle important en phase défensive. Il a fait une rencontre correcte mais assez neutre au final, son équipe n’a pas eu énormément de possibilités de se montrer offensivement. Remplacé par Jean N’Guessan (80′). 

N’Doram (5): Le joueur formé à l’AS Monaco a été présent en termes d’agressivité, souvent dans le bon sens du terme, mais balle au pied il n’a pas eu une soirée facile. Il ne s’est pas caché, mais a parfois eu du mal à exister, surtout lorsque Nice a intensifié sa domination aux abords de la surface messine. Remplacé par Arthur Atta (83′). 

Sabaly (5,5): L’ailier sénégalais est monté en puissance, et en seconde période il aura également posé des problèmes à la défense niçoise. S’il a eu peu de ballons pour s’exprimer, il a malgré tout, avec presque aucune munition, été un danger pour une arrière-garde azuréenne globalement vigilante défensivement. Remplacé par Benjamin Tetteh (80′). 

Van Den Kerkhof (6): Tout juste revenu de la Coupe d’Afrique des Nations avec l’Algérie, le virevoltant joueur messin était directement titulaire pour cette rencontre à l’Allianz Riviera, et il fut pas loin d’être le meilleur joueur de son équipe. Il a été dans tous les bons coups offensifs de son équipe et fut une menace constante pour Nice. Remplacé par Malick Mbaye (83′). 

Mikautadze (5): Dans les premiers instants du match, le Géorgien est intéressant dans ses déplacements et est tout proche de couper un centre dangereux pour la défense niçoise. Pour le reste, ce fut malgré tout une rencontre compliquée pour l’ancien de l’Ajax, revenu cet hiver pour aider le FC Metz dans son opération maintien. Remplacé par Oscar Estupinan (83′). 

Lire plus