Stade Lavallois - Paris FC (1-1) : Les notes complètes [Ligue 2 – 21ème j.]

Stade Lavallois – Paris FC (1-1) : Les notes complètes [Ligue 2 – 21ème j.]

Homme du match : Diaw (7) : Monstrueux. Infranchissable tout au long du premier acte, le défenseur Lavallois a récidivé au retour des vestiaires. Dominateur dans les duels, il n’a rien laissé à ses vis-à-vis. En fin de partie, après une mauvaise relance, il se rattrape en réalisant un sublime tacle dans les pieds de l’attaquant parisien, privant ce dernier d’une potentielle occasion de but.

Stade Lavallois : 3-4-3

Samassa (5) : En première période, il n’a pas eu d’arrêt à réaliser face à une équipe du PFC qui s’est offert une seule véritable situation avec la frappe non cadrée de Diaby-Fadiga. Au retour des vestiaires, il est battu d’entrée sur une belle action collective des adversaires. Ensuite, il n’a pas été véritablement mis en difficulté.

Baldé (5.5) : Bien en place, il s’est montré convaincant durant le premier acte. Remplacé par Adéoti.

Tavares (6) : Pris dans son dos sur l’unique opportunité parisienne lors des quarante-cinq premières minutes, il a par la suite assuré en étant présent à l’interception.

Diaw : voir ci-dessus.

Vargas (6) : Belle partie de sa part avec un placement haut qui lui a permis d’enchaîner les débordements, ainsi que de nombreuses tentatives de centres.

Roye (4) : Auteur d’un très bon acte, où il a comme souvent, su renverser le jeu avec brio, il a cependant mal fini. Dans le temps additionnel, il arrive en retard sur son vis-à-vis et sa semelle, jugée dangereux par l’arbitre, lui vaut un carton rouge.

Sanna (6.5) : Encore un très bon match pour le milieu Lavallois. Omniprésent dans le cœur du jeu, il a été actif défensivement, mais aussi offensivement en étant à l’origine d’une bonne partie des occasions des locaux. Remplacé par Baudry.

Cherni (6) : Présent dans le jeu lors des quarante-cinq premières minutes, l’international Tunisien, a comme à son habitude, pris son couloir pour se projeter de l’avant. Avec l’infériorité numérique, il s’est contenté de défendre, et la réalisé avec brio.

Labeau-Lascary (6) : Très en vue offensivement, l’ailier des Tango s’est montré décisif d’entrée en adressant un très bon centre à ras de terre pour l’ouverture du score de Pagis. Par la suite, il a continué à créer des différences, malgré quelques déchets techniques. À l’heure de jeu, il tente une belle frappe croisée, repousée finalement par le portier parisien. Remplacé par Kadile.

Tchokounté (6) : En point d’appui, il a toujours su prendre le dessus sur ses vis-à-vis. En effet, avec son jeu en pivot, les défenseurs parisiens se sont à chaque fois, retrouvés battus dans les différents duels de la rencontre. Remplacé par Gonçalves.

Pagis (6.5) : Une première titularisation de qualité. Pour ses premières minutes à le Basser, l’ailier Tango a rapidement su rendre l’appareil à un public qui l’a chaleureusement accueilli. À la sixième minute de jeu, Labeau-Lascary déborde sur son côté droit et adresse un centre au point de penalty où l’ancien Lorientais coupe la trajectoire et vient propulser le cuir sous la barre. Après avoir inscrit sa première réalisation sous ses nouvelles couleurs, il a dynamisé l’attaque Lavalloise au cours du premier acte, en alternant les efforts sur le côté gauche, mais aussi à droite. Il cède sa place à la pause à Thomas (5.5). Une entrée en jeu, afin de stabiliser le cœur du jeu mayennais au cours du second acte. Présent uniquement dans le secteur défensif, il a su gratté plusieurs ballons afin de stopper de potentielles offensives adverses.

Paris FC : 3-4-3

Nkambadio (5.5) : Battu d’entrée de jeu face à Pagis, il a par la suite jamais été mis à contribution au cours du premier acte. Au retour des vestiaires, il s’interpose sur une frappe croisée de Labeau-Lascary.

Kolodziejczak (5) : Partie convenable pour ce dernier qui a mis du temps à vraiment se mettre dans son match.

Dabila (4.5) : Mis à contribution durant une bonne partie de la première période, ce dernier est défait par Pagis sur l’ouverture du score des locaux. En seconde mi-temps, il a eu moins de travail.

Mbow (4.5) : Totalement dominé par Tchokounté, il n’a pas réussi à prendre le dessus sur son vis-à-vis ce soir.

Colau (4.5) : En piston droit, il n’a pas suffisamment pris son couloir pour venir apporter du surnombre offensif. Remplacé par Lukembila (6.5). Une sacrée entrée en jeu. Alors qu’il foule la pelouse avant le coup d’envoi du second acte, sur l’engagement, le Paris FC se projette directement de l’avant. Sur un centre venu de la droite, il surgit au second poteau et pour son premier ballon touché, vient égaliser. Par la suite, il a continué à se montrer remuant, malgré un manque d’idée dans les dix dernières minutes.

Camara (6) : Une belle prestation de sa part, où grâce à son volume de jeu conséquent, il a su récupérer de nombreux bons ballons, dans sa défense, mais aussi dans les trente-cinq derniers mètres adverses. Remplacé par Doucet.

Mandouki (6) : Le capitaine parisien a tenu son poste durant une bonne partie du match, malgré une entame de rencontre timorée.

Gaudin (4.5) : A l’instar de son homologue à droite, on ne l’a pas suffisamment vu se projeter de l’avant et ainsi apporter un peu plus de danger dans la défense Lavalloise.

Kebbal (6) : A l’origine de la quasi-totalité des occasions parisiennes, le jeune milieu algérien a distillé de nombreux ballons de qualités.

Diaby-Fadiga (5.5) : Averti dans la profondeur à la vingtième, il manque son face-à-face contre Samassa avec une frappe qui termine à côté de la cage. Au retour des vestiaires, il laisse intelligemment passer le ballon devant lui pour permettre à son coéquipier, Lukembila, d’égaliser.

Gory (5) : Peu servi par ses coéquipiers, il a réussi à créer quelques bons décalages lorsqu’il avait le cuir dans les pieds.

Lire plus