Rennes - Marseille (1-1, 9-8 TAB) : Les notes complètes [Coupe de France - 16èmes de finale]

Rennes – Marseille (1-1, 9-8 TAB) : Les notes complètes [Coupe de France – 16èmes de finale]

Homme du Match : Santamaria (7.5) : Un match superbe en plus d’être efficace. Son jeu long est un régal pour les yeux, il ne cesse de s’améliorer dans ce registre, on en redemande. L’ensemble de sa prestation est vraiment aboutie, il la conclut par un tir au but facile.

 

Stade Rennais F.C. : 4-4-2

Gallon (6.5) : Auteur d’un assez bon match, il affronte la séance de tir au but dans la position de l’outsider, lui le deuxième gardien Rennais. Il avait face à lui un garçon qui avait arrêté un penalty dans le match, López, mais il vient à l’intox sur Gigot qu’il déconcentre sans doute. Résultat : Un penalty sur la barre, le seul manqué de la séance. Il n’en a pas arrêté, mais il a fait rater le tireur.

Truffert (6) : Un assez bon match, complet, sa prestation est aboutie. Il laisse sa place à Nagida à la 86ème, qui ne manque pas d’offrir la qualification à son équipe, avec une barre rentrante s’il vous plaît.

Belocian (6.5) : En l’absence de Theate suspendu, c’est un Belocian taille patron qui s’impose sur les trajectoires des frappes et centres Marseillais. Il fait partie des 9 Rennais qui marquent leur tir au but.

Omari (5.5) : Un match à certains moments très compliqué, où il montre encore beaucoup de lacunes et un placement parfois très approximatif. Il est parfois 2 mètres derrière sa défense. Mais il envoie son équipe aux tirs au but en sauvant les siens (et son match par la même occasion), sur la dernière action. Même s’il est, là aussi, mal placé : sans ce mauvais placement, il y avait peut-être but.

G. Doué (7) : Un grand match, il court beaucoup, il fait du mal à la défense Marseillaise mais aussi au milieu olympien en rentrant dans le cœur du jeu. Libéré, il tente un geste incroyable sur García qui provoque un coup-franc, la suite est écrite par Martin Terrier. Après beaucoup d’efforts consentis, il sort avec des crampes et est remplacé par Assignon à la 86ème.

D. Doué (6.5) : Un bon match et de bonnes percées, il met Clauss sur la défensive balle au pied et montre comme à son habitude une belle abnégation défensive. Il est remplacé par Blas à la 73ème.

Le Fée (6.5) : Le Fée-Santamaria : le Stade Rennais tient une double-sens de talent en grande forme en 2024. L’ancien Lorientais distillé de bons ballons avec précision dans tout le match. On note la petite intox sur López, en mode provocateur lors des tirs au but. Il n’a pas tremblé au moment de transformer le premier penalty de sa carrière.

Santamaria : Voir ci-dessus.

Bourigeaud (6) : Il livre une assez bonne première période avant de voir son penalty puis sa reprise toutes deux arrêtées par López. Vengeance en deux étapes : il est passeur décisif pour Terrier sur coup-franc avant de fusiller López aux tirs au but, il allume le gardien Marseillais. Sans doute un peu vexé, le numéro 10 Rennais.

Terrier (6) : Il livre une nouvelle prestation pitoyable en première période où il multiplie les errements et les erreurs de placement (33ème, 38ème). Mais, au retour des vestiaires, c’est un autre homme qui entre sur la pelouse. Il est de tous les bons coups, sert ses partenaires dans le bon tempo et libère son équipe à la 53ème, en coupant un coup-franc au premier poteau à la Cavani. Il est remplacé par Yildirim à la 80ème, le buteur est salué par le Roazhon Park.

Kalimuendo (6) : Un match bizarre car il est foncièrement bon mais rate des occasions franches. Il flanche totalement en loupant un immanquable dès la reprise (47ème), alors que des Lices à la Canèbiere, on voyait déjà le ballon au fond.

 

Olympique de Marseille : 3-5-2

López (5.5) : Il prend énormément de temps pour relancer son équipe, brisant le rythme de cette rencontre qu’on aurait aimé voir s’emballer… Il arrête brillamment un penalty de Bourigeaud, et la reprise qui a suivi (le second est d’ailleurs plus compliqué à réaliser que le premier). Mais… Il n’est pas à la hauteur lors de la séance de penaltys, soit plongeant trop tard (notamment sur son côté droit), soit plongeant carrément avant que le ballon ne parte, ce qui donne l’indication claire au tireur.

Balerdi (5) : Heureusement pour lui que Rennes n’a pas joué la profondeur dans son dos, puisqu’il s’est montré en difficulté dans l’exercice en laissant Kalimuendo libre à la 47ème, action qu’il ne conclut pas : avertissement sans frais.

Gigot (4.5) : Il fallait faire des changements ! Faire sortir Gigot, complètement cuit, dans le temps additionnel pour faire rentrer un Correa par exemple, en prévision des pénos n’aurait pas été dénué de sens. Le match du défenseur marseillais aura été intéressant, mais energivore à ce poste hybride de défenseur sans ballon / milieu avec ballon, il a du redoubler les courses.

Meïté (5) : Un bon match, pas transcendant, mais il joue plusieurs fois avec le feu à la relance.

Murillo (non noté) : Il sort très vite, dès la 16ème minute, après une blessure. Remplacé par le Suisse Ulisses García (4), qui fête son premier match à l’OM. Arrivé cet hiver des Young Boys, le natif du Portugal livre une première prestation décevante.

Nadir (non noté) : Autre malheureux, il est évacué sur civière après un contact avec D. Doué, qui prend jaune. Luiz Henrique (4.5) le remplace à la 28ème, c’est le deuxième et dernier changement marseillais (!)

Onana (4.5) : Un match vraiment anonyme, il voit même Gigot empiéter sur sa zone pour pallier son manque d’ingéniosité balle au pied.

Veretout (6.5) : L’ancien Nantais fait du mal aux Bretons, en ouvrant le score bien sur à la 29ème, en profitant des erreurs de jeunesse de la défense Rennaise. Le vrai capitaine technique de cette équipe ce soir.

Clauss (5) : En grande difficulté face à D. Doué, puis successivement face à Truffert et Le Fée notamment.

Aubameyang (5) : Assez peu en vue, il est moins en vue que Vitinha, fait historique.

Vitinha (6) : Un match pour lui : un match engagé, où le combat physique prime, et il a été bon dans ce même registre.

 

Lire plus