Udinese - AC Milan (2-3) : Les notes complètes [Série A – 21ème j.]

Udinese – AC Milan (2-3) : Les notes complètes [Série A – 21ème j.]

Homme du match: R. Loftus-Cheek (7): L’anglais a une nouvelle fois marqué les esprits en Italie. Il s’est fait remarquer de par sa qualité de récupération de balle, mais aussi de conservation. Il utilise son corps à la perfection dans ces deux situations de jeu, pour ensuite faire profiter du ballons aux autres milanais. Ses accélérations balle au pied en contre-attaque sont des délices, et mènent souvent à une action dangereuse pour l’adversaire. Il est le premier buteur de cette partie, ajustant Okoye d’une frappe parfaitement croisée. Il a été le meilleur sur le terrain ce soir.

Udinese (3-5-1-1):

M. Okoye (5,5): Absolument pas coupable sur les trois buts de Milan, le portier nigérian a simplement subi les errances défensives de son équipe. Il réalise 3 arrêts, pas des plus compliqués, mais nécessaires. Ses sorties aériennes étaient également propres.

T. Kristensen (4): Souvent dépassé par la vitesse de Pulisic, l’espoir danois a fait preuve d’un petit peu de naïveté par moment. Il a même parfois semblé paniquer, envoyant des ballons en touche sans réelle raison valable. Il réalise quelques interventions correctes, mais son match est dans l’ensemble très moyen.

N. Perez (4,5): Même si Giroud a été plutôt bien contenu dans les derniers mètres, ce fut à défaut de contenir les autres attaquants adverses. Son placement laissait à désirer, tout comme sa solidité dans les duels, car Giroud est quand même parvenu à prendre le dessus physiquement par moments. Il manque de peu de contrer assez le ballon pour le sortir sur le but de Jovic, mais il rebondit sur la barre pour finir dans les pieds du serbe.

J. Ferreira (3,5): Bien que Leao n’était pas dans un grand soir, il suffit d’un Théo Hernandez pour vous faire vivre un cauchemar. C’est exactement ce qui s’est passé pour le portugais, qui n’a pas démérité face à son compatriote milanais, mais a complètement coulé face au latéral français. Ses accélérations, et ses centres l’en ont fait voir de toutes les couleurs, et il n’a pu qu’en constater les dégâts. Il est coupable sur les 3 buts, souvent en retard sur les actions.

H. Kamara (6,5): Très efficace à la récupération, l’ivoirien a été une des pièces maîtresses de cette équipe bianconeri ce soir. Il a beaucoup récupéré, mais aussi proposé du jeu rapide vers l’avant, souvent balle au pied, à la manière d’un Hernandez. Egalement, défensivement, il a été très bon, effectuant des retours importants pour donner de l’air à son équipe. Il s’ouvre même seul un angle de frappe, et cadre, mais Maignan capte son ballon (45+5′).

L. Samardzic (6,5): Très offensif ce soir, le milieu de terrain serbe de 21 ans s’est montré sous un beau jour. Il a beaucoup proposé dans le demi-espace gauche, autant par la passe, que par ses propres appels. C’est pourtant plein axe que le milieu trouvera l’ouverture, profitant d’une technique défensive calamiteuse de Kjaer, pour ajuster Maignan à l’entrée de la surface. Il est remplacé par M. Payero (60′).

Walace (4,5): Inoffensif, mais aussi poreux défensivement, le milieu central n’a pas vraiment brillé. Même si il réalise quelques bonnes récupérations, il n’en a pas fait grand chose par la suite, et elles ont parfois été suivies d’une perte de balle. Dans la défense de surface, il n’a vraiment pas brillé, et a semblé un petit peu perdu.

S. Lovric (3,5): Très faible, le milieu central n’a presque fait que contrôler, et passer le ballon. Les seules fois où il est parti proposer du jeu, cela s’est soldé par une erreur technique, ou une perte de balle directe. Pas grand chose à dire sur un match si plat pour le slovène.

F. Ebosele (6): L’un des meilleurs ce soir du côté des bianconeri. Le piston droit a fait preuve d’une très belle activité pour faire les aller-retour entre attaque et défense. Il était souvent le premier à se projeter, et dribbler pour semer la discorde dans la défense adverse. Très à l’aise techniquement, l’irlandais a beaucoup trouvé ses partenaires dans de bonnes positions. Il est remplacé par K. Ehizibue (60′).

R. Pereyra (4,5): Intéressant par moment, pour trouver un relai face au jeu, l’argentin s’est en revanche cantonné à ce domaine. Le reste du temps, il a trainé près de la défense milanaise, sans trouver le bon appel à effectuer. Son impact a été limité, voilà pourquoi il est sorti à la mi-temps pour F. Thauvin (45′).

L. Lucca (5): Assez présent dans le jeu, le jeune italien n’a pourtant pas été des plus créatifs. Il a souvent échangé de position avec Pereyra, sans être meilleur. Il a fait jouer ses coéquipiers, mais il aurait fallu qu’il créé le jeu de lui-même, et cadre ses frappes, pour être vraiment bon. Il est remplacé par I. Success (76′).

AC Milan (4-3-3):

M. Maignan (5,5): Une soirée que le portier, comme le monde du football aimerait oublier. Non pas à cause de la performance du français, mais des chants racistes de la part de “supporters”, dont a été victime le gardien des bleus. Il a alors décidé d’enlever les gants, et sortir du terrain, avant de revenir à son poste quelques minutes plus tard, copieusement sifflé par les hôtes, pour tenir sa place. Pour en revenir au jeu, il réalise un bon match, gardant son calme jusqu’à la fin. Il prend tout de même deux buts, dont celui de Thauvin, où il peut peut-être faire mieux. Ses sorties aériennes, ou même dans les pieds des bianconeri ont toutes été de bonne qualité. Le portier a alors montré une très bonne concentration, compte tenu de contexte de la rencontre.

T. Hernandez (6): Extrêmement vif sur le côté gauche, le latéral des bleus a montré encore une fois une très belle palette technique. Ses centres, variés, ont souvent trouvé une cible dans la surface. Il est un mangeur d’espaces, et sait profiter du champ qu’il a devant lui pour faire progresser son équipe. Il réalise d’ailleurs la première passe décisive pour Loftus-Cheek, un centre en retrait parfaitement bien ajusté. Petit bémol sur sa défense sur le 2e but des blanc et noir, où lui et Reijnders s’emmêlent les pinceaux de manière grotesque.

M. Gabbia (5,5): Franchement convainquant, celui qui revient de son prêt à Villarréal commence à reprendre ses marques avec les rossoneri. Il a fait preuve d’une bonne technique défensive, d’un calme et d’une concentration satisfaisantes. Il a souvent rattrapé les erreurs de ses coéquipiers, anticipant les trajectoires des ballons.

S. Kjaer (4): Plutôt correct en début de rencontre, le danois a une nouvelle fois sombré dans la suite du match. Il est réellement un point faible de Milan en l’absence des titulaires. Sa technique défensive est de plus en plus douteuse, et on peut le voir sur le but de Samardzic, où le danois est plus proche de la danse que du football. Il se trouve souvent trop loin du porteur de balle, lui donnant du champ pour ajuster des ballons vers ses coéquipiers, ou vers le but.

D. Calabria (5): Une rencontre en demi-teinte pour la capitaine, qui s’est montré autant très bon que mauvais. Il réalise quelques retours défensifs importants, mais se fait également trop facilement dribbler et prendre de vitesse. Il a cependant été correct dans la distribution du ballon, et n’en a pas perdu beaucoup. Il est remplacé par A. Florenzi (75′).

T. Reijnders (6,5): Une très bonne rencontre pour le jeune néerlandais, qui s’est montré techniquement très à l’aise. Il a gardé son calme, ne s’est pas précipité en contre-attaque, et a conservé le ballon, avec ce surplus de qualité technique, lorsqu’il le fallait. Il s’est aussi montré pertinent dans les duels, un domaine où on ne l’attend pas forcément. Il est remplacé par N. Okafor (68′), qui fête son retour de blessure ce soir de la meilleure des manières, inscrivant le but de la victoire à la 93e minute.

Y. Adli (6): Une rencontre correcte pour la recrue estivale, qui s’installe petit à petit dans le onze de départ de Pioli. Cela n’est pas une surprise, car il est souvent pertinent à la récupération du ballon, usant de son physique imposant, mais aussi de sa vitesse d’analyse du jeu. Il comprend bien ce qui se passe sur le terrain, et sait quand intervenir. Offensivement, il s’est surtout montré en tant que passeur, trouvant ses coéquipiers dans des positions hautes sur le terrain.

R. Loftus-Cheek (7): voir ci-dessus.

R. Leao (5): Une nouvelle fois décevant, le portugais s’est encore montré trop peu clinique. Bien qu’il réussisse de beaux gestes dont il a le secret, on attend bien plus d’un joueur de son calibre. Il a manqué cruellement de précision. En plus de ça, il n’a pas semblé particulièrement vif en contre-attaque. L’ailier star retombe dans ses travers, et cela ne fait pas ses affaires, ni celles de Milan. Il est remplacé pour Y. Musah en fin de match.

O. Giroud (5): Un nombre de ballons touchés correct (26), mais pour autant une participation au jeu faible. Le français a pourtant reçu quelques bons ballons pour inscrire son nom au tableau d’affichage, mais aucun de ses trois tirs n’ont trompé Okoye. Il réalise cependant un geste qui pourrait compter comme une passe décisive, laissant passer le ballon pour Loftus-Cheek pour l’ouverture du score. Il réalise plus tard une réelle passe décisive, pour le sauveur du soir, Noah Okafor.

C. Pulisic (5,5): Toujours très vif et efficace dans le dribble, l’américain a fait ce qu’il sait faire sur son côté: courir, dribbler, centrer. Malheureusement pour lui, il s’est presque caricaturé sur la fin de son match, et a été trop prévisible. Cela reste un bon match pour l’,ailier. Il est sorti par Pioli pour L. Jovic (75′).

Lire plus