FC Nantes : Gourvennec à propos de Pierre-Gabriel, « il faut dire la vérité aux joueurs »

FC Nantes : Gourvennec à propos de Pierre-Gabriel, « il faut dire la vérité aux joueurs »

En dehors des joueurs absents pour de longues périodes comme Ganago et Meupiyou, le FC Nantes n’a pas d’autres indisponibilités à déplorer. Malgré la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui retient certains joueurs clés tels que Mostafa Mohamed, Moses Simon, Samuel Moutoussamy et Jean-Charles Castelletto, l’entraîneur Jocelyn Gourvennec bénéficie d’un effectif suffisamment étoffé. C’est pourquoi il n’a pas jugé nécessaire de convoquer Ronaël Pierre-Gabriel pour la réception de Clermont-Ferrand ce dimanche.

Le latéral droit n’avait pas participé au stage de préparation à Marbella avec le reste de l’équipe cette semaine. À l’instar de Jaouen Hadjam, Adson ou Marquinhos qui ont déjà quitté le club, il est encouragé à trouver une nouvelle équipe. Recruté par le FC Nantes l’été dernier, il se trouve dans une position où les opportunités de jeu pourraient lui faire défaut.

Lire aussi :

Lors de la conférence de presse de ce samedi après-midi, le technicien nantais a expliqué sa décision : “Il y a des joueurs à son poste”. L’entraîneur a rencontré Pierre-Gabriel avant le départ pour le stage et lui a fait comprendre que sa situation au club était telle qu’il ne bénéficierait pas de beaucoup d’espace pour s’exprimer. Gourvennec affirme que ces décisions ne sont pas personnelles contre le joueur, mais elles sont prises dans l’intérêt du club et de l’équipe.

Annoncer à un joueur qu’il ne fait pas partie des plans de l’équipe est toujours une tâche ardue. “C’est difficile, mais il faut prendre ces décisions”, souligne Gourvennec, conscient de la difficulté de telles annonces mais convaincu de la nécessité de les communiquer pour le bien du club.

Lire aussi :

L’entraîneur du FC Nantes a évoqué sa propre expérience en tant que joueur, ayant été dans la même situation par le passé. Il sait à quel point il est désagréable d’entendre qu’on ne compte pas sur soi, mais il insiste sur l’importance de dire la vérité aux joueurs, même quand elle est dure à encaisser.

Selon lui, les entraîneurs qui évitent de communiquer directement avec leurs joueurs créent une situation perdant-perdant. C’est dans cet esprit de franchise que Gourvennec a abordé la situation de Ronaël Pierre-Gabriel, en le poussant à évaluer sa position et à consulter son entourage pour prendre les meilleures décisions pour son avenir.

Lire plus