AS Saint-Etienne – Stade Lavallois (0-0) : Les notes complètes [Ligue 2 – 20ème j.]

AS Saint-Etienne – Stade Lavallois (0-0) : Les notes complètes [Ligue 2 – 20ème j.]

Homme du match : Cherni (8) : Il était partout aujourd’hui. Comme à son habitude, le piston marocain a pris son couloir pour venir apporter un surplus offensif. Très rapidement, il a su créer la différence et c’est par lui que Laval s’est offert ses plus belles occasions cet après-midi. Dans un premier temps, les deux opportunités manquées par Tchokounté en première période viennent à chaque fois d’un centre de Cherni. Ce dernier était tout proche d’ouvrir le score avant la pause, où sur un corner, il reprend le cuir de volée, mais Cafaro sauve les locaux sur sa ligne en repoussant la frappe de la tête. En deuxième période, il est trouvé au point de penalty par Roye et enchaîne contrôle poitrine puis frappe à bout portant de Larsonneur, qui vient finalement passer juste à côté du poteau.

AS Saint-Etienne : 4-3-3

Larsonneur (7) : Les Verts peuvent une nouvelle fois le remercier. Irréprochable dans sa surface, il a su écoeurer Tchokounté notamment, en réalisant deux superbes parades réflexes en première période. La première en s’imposant à bout portant, et la seconde sur une frappe contrée où il parvient à se coucher pour repousser le cuir d’une superbe main ferme.

Maçon (4) : Un retour manqué. Bien accueilli par les supporters, il n’a pas su leur rendre l’appareil sur le terrain. Face à une équipe de Laval qui s’est créé ses plus grosses occasions du côté gauche, le latéral de Sainté a régulièrement été dépassé par Cherni, et sous doute pas encore à cent pour cent au niveau du physique.

Appiah (6) : Titularisé dans l’axe de la défense suite aux nombreuses absences, l’ancien Nantais a réalisé un bon match en étant présent à la récupération de nombreux ballons.

Nadé (5) : De retour dans le onze de départ, il a vécu un match en demi-teinte avec plusieurs duels de remportés, mais de véritables difficultés lorsqu’il avait le ballon dans les pieds. Ces relances ont été approximatives et ont même permis aux Tango d’en profiter pour venir se projeter dans la surface des Verts.

Pétrot (5.5) : Moins en vue aujourd’hui, notamment dû au fait que Laval a souvent insisté sur le côté gauche, le latéral Stéphanois a tout de même assuré à son poste sans pour autant s’être projeté de l’avant.

Moueffek (5) : A l’image du cœur du jeu, il a eu du mal à véritablement se positionner, dû notamment au fait que les relances défensives n’ont pas été de qualité. Cependant, son volume de jeu important lui a permis de gratter différents bons ballons. Remplacé par Amougou.

Tardieu (6) : Il a su canaliser ses coéquipiers grâce à son expérience en renversant constamment le jeu.

Bouchouari (4) : Une partie timorée pour le milieu des Verts, qui ne s’est pas vraiment projeté de l’avant comme à son habitude. Remplacé par Fomba.

Chambost (5) : Un bon dernier quart d’heure de première période, avec deux belles incursions dans la défense adverse, dont l’une conclut par une frappe repoussée par Samassa. Hormis cela, il a été absent et notamment en deuxième période, à l’image du secteur offensif des Verts.

Cardona (4) : Une première difficile pour l’ancien brestois. Titulaire à la pointe de l’attaque, il n’a pas souvent été trouvé dans de bonnes zones. Malgré sa volonté de participer au jeu, il n’a pas su faire de réelles différences. Remplacé par Rivera.

Cafaro (5.5) : En difficulté en début de partie, il a su redresser la barre avant la mi-temps, en s’offrant la plus grosse opportunité du match côté stéphanois avec tentative d’enroulée aux vingt-cinq mètres bien repoussé par Samassa. Juste avant la pause, il sauve son équipe sur une tentative adverse qu’il dégage sur sa ligne de but. Remplacé par Bladi.

Stade Lavallois : 3-5-2

Samassa (7) : Il a réussi tout ce qu’il avait à faire. Moins inquiété que son homologue du jour, le portier lavallois a su repousser le danger à diverses reprises, face à CafaroChambost et Tardieu.

Baldé (6) : A l’image de son équipe, il a été solide et appliqué dans le jeu.

Tavares (6) : Bien placé, il n’a rien laissé passer cet après-midi. 

Diaw (6.5) : Ses qualités physiques lui ont permis de prendre rapidement le dessus sur ses vis-à-vis.

Vargas (6.5) : Appliqué défensivement, il a su se projeter de l’avant en distillant de nombreux centres de qualités. Sur corner, il trouve la volée de Cherni qui est finalement stoppée sur la ligne par Cafaro. En deuxième période, sur un caviar adressé à destination de Tchokounté, ce dernier voit sa tentative au second poteau passé juste à côté.

Sanna (7) : Le milieu mayennais a assuré du début à la fin, en étant présent aux quatre coins de la pelouse. Solide à la récupération, il a su aller de l’avant en distribuant de nombreux ballons de qualités.

Roye (6.5) : Le capitaine des Tango a été au niveau cet après-midi, en étant précieux techniquement grâce à sa bonne vision de jeu. En deuxième période, il adresse un superbe centre à destination de Cherni, qui contrôle et enchaîne avant de voir sa tentative mourir au pied du poteau. Remplacé par Thomas.

Bobichon (6) : Un match correct de sa part avec une belle activité offensive. Même s’il n’a pas réussi à se créer de véritables situations, on l’a vu être présent dans une bonne partie des occasions lavalloises. Remplacé par Pagis.

Cherni : voir ci-dessus.

Kadile (6) : Une partie intéressante de sa part, où il a su participer au jeu collectif des visiteurs avec notamment un bon repli défensif. Remplacé par Labeau-Lascary.

Tchokounté (6) : Un manque de réussite pour l’attaquant Lavallois. Très en vue aujourd’hui dans la surface de réparation stéphanoise, le meilleur buteur mayennais n’a pas réussi à faire trembler les filets. En première période, il bute à bout portant sur Larsonneur avant de s’incliner une nouvelle fois face à ce dernier quelques instants plus tard. Sa frappe contrée semble filer dans le but, mais le portier des Verts parvient à se coucher et à stopper le cuir d’une superbe main ferme. En deuxième période, il est oublié par l’arrière-garde des locaux et Vargas lui adresse un sublime centre, mais sa reprise en première intention vient fuir le cadre.

Lire plus