AC Milan – Atalanta Bergame (1-2) : Les notes complètes [Coupe d’Italie – quarts de finale]

AC Milan – Atalanta Bergame (1-2) : Les notes complètes [Coupe d’Italie – quarts de finale]

Homme du match: Ederson (7,5): Une activité débordante dans l’entrejeu pour le brésilien. Ses multiples récupération de balle ont clairement permit à l’Atalanta de ne pas sombrer dans la panique en première période. Il a montré une présence physique impressionnante, faisant encore des courses sur tout le terrain à la 91e minute. Son coffre physique, mais également sa gestion du rythme du jeu ont tout simplement permit à la Déa de gagner ce match. Il était la pierre angulaire de cette équipe, et de sa victoire.

AC Milan (4-2-3-1):

M. Maignan (5): Deux buts encaissés, sur lesquels il est difficilement critiquable, le gardien français est malheureux ce soir. D’autant plus qu’il a été intéressant à la relance longue, trouvant de bonnes ouvertures offensives pour les attaquants. Il a malheureusement trouvé comme seul receveur le gardien adverse, adepte des sorties hors de sa surface.

A. Jimenez (5): La rencontre de l’espagnol s’est bien déroulée pendant 55 minutes, lors desquelles il a su faire preuve de verticalité, de qualités d’accélération et de progression avec ballons, qui n’étaient pas sans rappeler T. Hernandez. Cependant, le point noir intervient à la 56e minute, lorsqu’il commet une faute dans la surface, par naïveté, sur Miranchuk. Une erreur de jeunesse qui coûte un pénalty, et donc un but à Milan. Il est alors remplacé dans la foulée par la recrue hivernale, en provenance de l’Hellas Vérone F. Terracciano (61′).

T. Hernandez (6,5): Une vraie bonne rencontre encore une fois pour le français dans ce rôle de défenseur central. Il est en train de s’imposer comme l’un des meilleurs à ce poste en Série A, alors que ce n’est pas son rôle habituel. Toujours aussi solide physiquement, il brille également ce soir par son positionnement face aux centres adverses, qu’il a souvent admirablement coupés. Sa gestion de la profondeur est impeccable.

S. Kjaer (5): Assez moyen ce soir, le danois n’a pas été impressionnant de sûreté. Entré en cours de première période pour M. Gabbia (39′), à la suite d’un choc avec De Roon, il a logiquement eu du mal à se mettre dans son match, même si au retour des vestiaires, il a redressé la barre après la 55e minute.

D. Calabria (5): Dans un AC Milan qui se trouve en manque de ses défenseurs centraux titulaires, qui doit bricoler avec ses latéraux, Pioli choisit étonnement d’aligner une défense d’aligner une défense à trois défenseurs centraux, avec le capitaine à droite. Cela semblait bien fonctionner au début, puis, vers la 40e minute, Calabria a commencé à plier, concéder des espaces. De plus, un point très noir dans son utilisation en tant que défenseur central, est son jeu de tête, très peu efficace. Il est logiquement sorti pour  J. Simic (62′).

T. Reijnders (6,5): L’une des seules fois où le néerlandais s’est montré meilleur que son penchant anglais à son poste lors d’un match. Il s’est montré meilleur dans tous les compartiments du jeu, aussi bien dans la récupération du ballon, que dans son utilisation. Il a également montré une bonne qualité de placement, et de déplacement dans les espaces laissés par l’Atalanta. Sa rencontre est de bonne qualité. Il est sorti pour Y. Adli (73′) afin d’apporter de la fraicheur physique au milieu de terrain.

Y. Musah (5): Une première mi-temps intéressante dans ce rôle de piston de ce 3-4-3, où le jeune américain a montré de bonnes choses dans la qualité de ses appels. En revanche, il n’a pas fait preuve d’une grande qualité technique. Il a semblé fatigué en fin de rencontre, peut-être aurait-il été plus judicieux de le sortir à la place de Reijnders, qui faisait un bon match.

R. Leao (6,5): Le portugais renoue avec les filets et avec San Ciro en ce moment. Déjà buteur en sortie de banc lors de la victoire de Milan face à Cagliari, l’ailier s’est montré aujourd’hui sous un jour meilleur que pendant les derniers mois. Il a percuté, cherché la profondeur, et retrouvé sa fameuse qualité d’accélération sur les 5 premiers mètres, qui mettraient n’importe quel défenseur à la ramasse. Il inscrit un but, après un beau mouvement de contre-attaque initié par Reijnders, qui lui donne le ballon. Leao trouve alors un relai sur Hernandez, et finit de manière clinique du côté opposé. Un but qui lui permet de reprendre d’autant plus confiance.

R. Loftus-Cheek (5): Assez moyen ce soir, l’anglais, habituellement si important pour Milan, a manqué de mordant ce soir. On a eu du mal à l’entrevoir en début de rencontre, habituellement bien plus entreprenant balle au pied. Il se montre sous un meilleur jour en seconde période, sans être étincelant non plus. Il est remplacé pour O. Giroud (73′), choix offensif logique.

C. Pulisic (5): Un syndrome des secondes mi-temps moyennes serait-il en train de toucher les américains de l’AC Milan? Car l’ailier s’est montré très intéressant en première période, réalisant de bonnes courses profondes, et changeant même de côté par moment pour adresser de bons centres du pied droit. Cependant, en seconde période, il disparaît un petit peu des radars, et a lui aussi semblé fatigué.

L. Jovic (4): Une mauvaise rencontre pour le serbe, de par son inexistence dans le jeu de son équipe. Il n’a pas du tout aidé à construire, ou alors, l’a fait maladroitement, perdant alors le ballon. Les bonnes performances ne s’enchaînent pas pour le buteur, dommage.

Atalanta Bergame (3-4-1-2):

M. Carnasecchi (6,5): Le gardien italien peut être fier de sa performance. Il a été irréprochable dans ses sorties aériennes dans la surface, ou alors pour anticiper la profondeur trouvée par les joueurs milanais. Il a souvent été le premier sur les longs ballons de Milan. Egalement, il réalise de bons arrêt comme à la 71e minute face à une frappe de loin de Pulisic.

S. Kolasinac (6): Une rencontre de son défenseur bosnien qui devrait satisfaire Gasperini, renvoyé en tribunes pour injures à l’arbitre à la 39e minute. Aligné en central gauche dans cette défense à trois, il a su faire preuve d’autorité, en s’imposant physiquement, mais aussi en anticipant bien les passes longues adverses, pour engager des contre-attaques. En plus de cela, il a participé au jeu offensif de la Déa, via du dépassement de fonction, en attaquant le demi-espace gauche.

B. Djimsiti (5): Tout juste correct, l’albanais a montré une bonne qualité de placement, mais a parfois manqué de concentration pour gérer les ballons aériens. Il réalise tout de même une bonne intervention sur Leao à la 43e minute.

G. Scalvini (5,5): Assez convaincant, l’italien a globalement géré la menace Leao. Il a défendu proprement, tout en faisant preuve d’une certaine vitesse pour défendre la profondeur. Il est en revanche fautif sur le but de Leao, car il ne le suit pas assez. Remplacé par I. Hien (86′).

M. Ruggeri (4,5): Souvent prit dans le dos par Musah en première période, le latéral gauche de la Déa a manqué parfois de vigilance dans son couloir, qu’il a quelques fois délaissé. Offensivement, il n’a pas été d’une efficacité clinique, et a manqué parfois d’implication dans le jeu, laissant De Ketelaere faire le travail. Il est remplacé par D. Zappacosta (78′).

Ederson (7,5): voir ci-dessus.

M. Pasalic (6,5): Il rentre lui aussi en cours de match, suite à la collision entre M. Gabbia et M. De Roon, qui sort avant la mi-temps (42′). Mais à la différence de Kjaer, le croate est tout de suite bien rentré dans son match. Il a réalisé de belles choses en terme de passes longues, mais aussi dans le jeu dans les petits espaces. Il se créé notamment une occasion de frappe, en venant provoquer, et trouver un relai avec Koopmeiners, qui lui remet dans la course. Il faudra une bonne intervention de Calabria pour l’empêcher de marquer un but, qu’il n’aurait dû qu’à son audace.

E. Holm (6): Très énergique sur son côté droit, le suédois a montré de belles choses dans les courses répétées. Mangeur de ligne, le piston a une bonne qualité d’accélération, ce qui lui permet de prendre de vitesse la défense. Il est auteur de la passe décisive sur le premier but de Koopmeiners. Enfin, défensivement, il a réussi à museler Leao à plusieurs reprises, ce qui est une performance.

T. Koopmeiners (7): Un doublé pour l’international néerlandais, dont un but sur pénalty, et un autre du pied droit, son pied faible, en dehors de la surface, semblable à celui marqué par Griezmann plus tôt dans la soirée, lors de la défaite de l’Atletico en supercoupe d’Espagne. A part ses buts, le milieu offensif s’est montré intéressant dans les déviations, mais a également montré une vista pour gérer le jeu de son équipe, et le ralentir quand il le fallait. Il a été influent offensivement, sans presser son équipe vers l’avant. C’est L. Muriel qui le remplace (86′).

C. De Ketelaere (6): Face au club qui le prête cette saison, le belge a prouvé sa valeur, et montré de quoi il est capable. Il a beaucoup proposé, sans flegme, avec une bonne activité dans ses déplacements, et une certaine justesse. Il est un bon atout dans les airs, et manque de peu de s’offrir une passe décisive de la tête à la 36e minute, si De Roon était parvenu à placer son pied pour finir. Il est sorti pour G. Scamacca (78′).

A. Miranchuk (4): Inexistant pendant une bonne partie de la rencontre, le russe reste celui qui provoque le pénalty vainqueur pour l’Atalanta. Mais, mis à part cela, il a tenté de participer au jeu sans grande réussite, et n’est pas parvenu à trouver des positions de frappe. Une rencontre ratée pour le buteur, bien qu’il “offre” le but de la victoire à Koopmeiners.

Lire plus