Manchester United - Aston Villa (3-2) : Les notes complètes [Premier League - 19ème j.]

Manchester United – Aston Villa (3-2) : Les notes complètes [Premier League – 19ème j.]

Homme du match: Garnacho (8,5): Le gamin argentin a électrifié la rencontre. C’est lui qui envoie les premières banderilles avec son style particulier d’accélération. Elément central de toutes les grosses occasions de United, il inscrit un doublé et aurait même pu être plus prolifique. Déja car il marque un but qui sera, très justement, refusé pour hors-jeu. Et aussi, il est à la conclusion de pléthore de situations pour son équipe. Il est LE joueur de cette partie. Sans aucune contestation. Le jeune Mancunien est remplacé par Mejbri à la 94ème minute.

Manchester United (4-2-3-1)

Onana (4): On ne peut s’empêcher de lui reprocher une grosse part de responsabilité sur les deux buts de Villa. Premièrement car il ne sort pas de sa ligne pour tenter de capter le cuir. Deuxièmement parce qu’il fait des mouvements de marionnettistes pour tenter de sortir une parade alors qu’il sait très bien qu’il ne pourra rien faire. Il sauve, un petit peu, sa performance avec une sublime manchette sur le tir à bout portant de Bailey et une seconde mi-temps globalement plus rassurante dans ses sorties.

Wan-Bissaka (7): Ses tacles sont rassurants ainsi que quelques gestes défensifs et des mouvements avec la balle plutôt convaincants. Il a interdit Ramsey, Digne et, plus tard, Moreno d’être incisifs dans son couloir. Sa prestation de ce soir est très propre.

Varane (5): Le Français n’a pas toujours été impérial ce soir, loin de là. Fautif par son apathie sur les deux buts, il incarne l’état d’esprit de toute l’équipe de Manchester United. Sur le but de Dendoncker, il s’efface litteralement sur le centre de Lenglet alors qu’une intervention était à sa portée. L’ancien de l’équipe de France a aussi été capable de s’interposer pour casser des contre-attaques de ses adversaires ou dans les duels où il a su se montrer solide.

Evans (7,5): Prestation magistrale du Mancunien. Alors que Manchester United était au fond du trou, lui était capable de sortir des interventions et des gestes techniques en défense de grande qualité. Il parvient à contrer plusieurs fois le ballon, annihilant de véritables occasions de but. Il sauve son équipe sur une frappe de McGinn qui finissait au fond des filets sans son intervention.

Dalot (5): On prédisait un carnage en faveur de Villa en comparant la vitesse et la technique de Bailey face à la lenteur et la médiocrité technique du Portugais. Au final, les occasions du club de la ville de Birmingham ne sont jamais venues par le couloir de Dalot par l’entremise du milieu offensif de Aston Villa. Et l’ancien du Milan AC s’est plutôt bien comporté en contrant certaines attaques en corner. Offensivement on l’a vu assez souvent et parfois même à la conclusion d’attaques mais il pêche dans le dernier geste.

Mainoo (6): Le jeune de l’académie commence à s’installer dans son équipe. Ten Hag lui fait confiance et il a raison. L’Anglais rassure dans son rôle de numéro 6. Il montre toute sa sérénité dans ses duels, une bonne qualité dans la distribution du ballon et permet à Eriksen et Bruno d’être plus libre pour organiser le jeu. On peut noter qu’il a parfois privilégier la passe en arrière alors qu’il avait le temps et la compétence pour le distribuer vers l’avant mais c’est lui qui lance l’action du but égalisateur. Prestation satisfaisante du gamin. Mctominay le remplace à la 81ème minute.

Eriksen (5,5): Son retour fait du bien à l’organisation du jeu de United. Dans le jeu court car le Danois a souvent combiné avec ses partenaires pour accélerer la circulation du cuir sur le terrain. Si manchester United a tant dominé dans la partie et s’est procuré tant de situations, c’est que l’ancien de Tottenham a su prendre aussi le jeu à son compte avec son capitaine Bruno. Par contre, le maitre à jouer du Danemark a souvent manqué de communication avec ses partenaires avec parfois des passes faites en retard ou des appels de ses coéquipiers trop hatifs. Sur les coups de pied arrêtés de United, Eriksen s’est montré très peu inspiré comme aussi dans les duels. Gore le remplace à la 94ème minute.

Garnacho (8,5): voir haut de page.

Fernandez (6,5): Comme d’habitude, le jeu du capitaine abonde d’erreurs techniques et de pertes de balle. Il tente des gestes et des passes hasardeux mais il va incarner le retour de Manchester United dans cette partie. Déja car il est toujours présent pour donner de la voix, encourager ses partenaires mais aussi il va être un pourvoyeur de ballons pour ses coéquipiers. Alors certains ont été perdus mais certains ont fini à l’interieur du but de Martinez. C’est lui qui lance l’action du premier but de Manchester United, conclu par Garnacho. Le capitaine fait un match très correct dans bien des domaines

Rashford (6,5): Dans l’envie, les efforts et le danger apporté, l’Anglais livre certainement son meilleur match de la saison malgré que, dans beaucoup de situations, on voit un attaquant en manque de confiance. Mais il n’a jamais laché l’affaire. Il aurait pu être passeur décisif pour Garnacho à la 48ème minute mais le but sera refusé. Cela n’est pas bien grave car il réitère l’exploit plus tard pour ce même Garnacho. Rashford est remplacé par Antony à la 80ème minute.

Hojlund (4): Pour son premier but en Premier League, le Danois offre le but de la victoire à son équipe mais sa prestation n’a pas été bonne. Il fait trop peu d’appels et n’arrive pas à se montrer disponible pour ses partenaires et quand il a le cuir, il ne sait pas quoi en faire ou le perd bêtement.

Aston Villa (4-2-3-1)

E. Martinez (5): Il se fait avoir sur les buts car il est pris souvent à contre pied. Il fait des parades quand les frappes manquent de puissance

Konsa (4): Le latéral des Villans a souffert par les dribbles de Rashford et les montées de Dalot. Il parvient à s’interposer dans certaines tentatives de Manchester pour passer mais il concède aussi beaucoup de danger, n’arrivant pas à laisser son couloir imperméable.

Diego Carlos (4): Il fait trop d’erreurs dans ce match. Déja c’est sur une de ses relances hasardeuses que Bruno récupère le cuir et lance l’attaque de la réduction de l’écart. Il se fait avoir par l’accélération de Rashford sur cette même action. Il n’est pas loin non plus d’offrir un penalty pour United sur une faute sur Hojlund, heureusement ce dernier était hors jeu. Il contre aussi la frappe de Garnacho sur l’égalisation de United et trompe son portier.

Lenglet (5): Tout commençait parfaitement pour lui avec une passe décisive pour Dendoncker pour scorer le deuxième but d’Aston Villa accompagnée de quelques bonnes interventions. Mais la situation va se gâter avec le retour de United. Sur le premier but de Garnacho, c’est lui qui est au contact de l’Argentin et le seul à pouvoir intervenir mais n’y arrivera pas. C’est lui qui donne trop facilement le corner à Eriksen, ce même corner qui conduira au but de la victoire de Hojlund, en jouant trop facilement un ballon dans sa surface et qu’il perd bêtement.

Digne (3,5): L’ancien Barcelonais a totalement pris le bouillon face à l’intenable Garnacho. Il ne parviendra jamais à le faire déjouer et à minimiser le danger provoqué par United dés que l’Argentin est lancé dans la profondeur. Blessé sur le but refusé de Garnacho, il cède sa place à Moreno à la 50ème minute.

Dendoncker (6): Le Belge est l’auteur d’une prestation de bonne facture. En premier lieu parce qu’il marque un but sur une passe de la tête de Lenglet mais car il a été très fort au milieu de terrain dans le combat comme dans la passe. Il récupère des ballons dans l’entrejeu et a souvent été un stoppeur de contre-attaques mancuniennes. Iroegbunam le remplace à la 86ème minute.

Douglas Luiz (3): Transparent et mauvais, le Brésilien est passé à côté de sa prestation. Il est imprécis, perd trop facilement le cuir et n’apporte rien au jeu que tente de developper son équipe.

Bailey (4,5): Il tente de mettre de la vitesse dans les trente derniers mètres mais ses passements de jambes et ses dribbles ne lui ont par permis d’être décisif dans cette rencontre. Il n’en est pas loin sur un tir à bout portant mais une manchette d’un autre monde réalisée par Onana lui en empêche. Il est remplacé par Zaniolo à la 77ème minute.

McGinn (5): Moments fantastiques comme catastrophiques. Il marque sur un superbe coup franc excentré puis il est l’auteur du corner qui conduit au deuxième but de Villa. Il réalise aussi une grosse frappe qui ne doit pas sa fin dans le but d’Onana que par le pied d’Evans. Mais il donne aussi le cuir, en ratant son contrôle, à Hojlund qui catapulte le but dans les filets. Duran le remplace à la 86ème.

Ramsey (3): Il devait être beaucoup plus assidu dans la prise de profondeur sur son aile mais il propose peu, ses dribbles sont peu spontanés et manquent terriblement d’envie. Il cède sa place, à la 77ème minute, à Diaby beaucoup plus percutant que lui.

Watkins (2,5): On pouvait même se demander s’il jouait ce soir. Il a touché trop peu de ballons et les a trop mal exploités pour être dangereux.

 

 

Chardin Jean-Christophe

 

 

 

Lire plus