Newcastle - AC Milan (1-2) : Les notes complètes [Champions League – 6ème j.]

Newcastle – AC Milan (1-2) : Les notes complètes [Champions League – 6ème j.]

Homme du match : F. Tomori (8): Un énorme match pour le défenseur anglais, de retour au pays pour pondre une nouvelle masterclass de défense. En compagnie d’un Hernandez pas habitué à être central, il a géré cette cohabitation d’une main de maître, tout en excellent dans son domaine, à savoir la présence physique, et aérienne. Mais ce n’est pas tout, il s’est toujours montré très bien placé, sur tous les centres, pour les couper et empêcher le danger d’arriver. Héroïque, il l’a été dès le début, avec un sauvetage sur la ligne à la 20e minute.

Newcastle (4-3-3):

M. Dubravka (5): Aucun arrêt ce soir pour celui qui remplaçait Nick Pope. Il subit deux tirs cadrés, et deux buts. Sur ces deux actions, il semble compliqué pour lui de faire mieux. Sa participation au jeu a été correcte, sans plus.

T. Livramento (6): Pour l’anglais, ce match a été assez tranquille défensivement, car il a pu utiliser sa vitesse pour contrer facilement les tentatives de son vis-à-vis. Il a souvent surgi sur Pulisic ou Calabria pour leur chiper le ballon, et partir directement en contre-attaque à grandes enjambées. Il finit le match à 3 tacles ruéssis.

F. Schar (4,5): Une première période très convaincante, mais en même temps, Milan ne trouvait pas la solution. Mais il a quand même eu le mérite d’être solide. Mais en seconde période, il a été plus en difficulté, notamment dans le un-contre-un.

J. Lascelles (5,5): La première période, pour le remplaçant de Botman, est rassurante pour Newcastle, et même encourageante, car ses relances longues ont très souvent apporté de bons ballons aux attaquants. En seconde période, cette influence positive diminue un petit peu, et, lorsque Newcastle s’est un peu replié, il a été plus en difficulté.

K. Trippier (6): Une vraie bonne rencontre pour l’ancien de Tottenham, qui a fait parler sa qualité de passe, sa qualité de centres en particulier. Il en a réalisé cinq ce soir, et souvent très bien délivrés. Même au niveau des corners, ils ont été très bien joués. Enfin, en contre-attaque, il a montré de l’énergie pour venir dédoubler sur le côté. Il est remplacé par Howe pour D. Burn (62′).

Joelinton (7): Une très bonne rencontre offensivement pour le milieu avancé brésilien. Il est toujours ce mélange piquant entre technique et force physique, qui lui permet de peser sur le jeu, et attirer les ballons. Mais aujourd’hui, il était particulièrement en forme, réalisant 4 dribbles, et 3 frappes cadrées, dont un but tout simplement délicieux dans la lucarne opposée d’un Maignan médusé. Il a vraiment attiré le jeu vers lui, l’a prit à son compte, et a distillé les bons ballons. Un vrai bon match, dont le résultat ne récompense pas sa performance.

B. Guimaraes (4,5): La première mi-temps du milieu international brésilien est vraiment mauvaise, car il rate beaucoup de ses prises de balle, ainsi que ses passes, pas très précises. Il retrouve un petit peu de son football en seconde mi-temps, mais pas de quoi s’emballer.

L. Miley (5,5): Le jeune gamin de 17 ans a marqué des points ce soir, de par son implication offensive importante, et sa justesse technique. Il a été très juste en général, et a réussi les passes qu’il a entreprit. Il a d’ailleurs 97% de passes réussies. Il est également passeur décisif sur le but de Joelinton. Il est remplacé par S. Longstaff (71′).

A. Gordon (5,5): Une première période intéressante pour le jeune ailier de Newcastle. Il est beaucoup rentré à l’intérieur du jeu, amenant du danger et provoquant par exemple un bon coup franc aux 25 mètres. Même si ce mouvement intérieur est une bonne chose, il l’a parfois trop forcé, et est devenu prévisible. Malgré cela, ses appels en profondeur, et sa qualité de duel avec ballon ont bien aidé son équipe offensivement. Il est remplacé par A. Isak (62′).

C. Wilson (4): Franchement inoffensif, l’expérimenté buteur anglais a manqué ce rendez-vous, et ne s’est pas beaucoup montré. Il touche 18 ballons sur toute la rencontre, sans tenter une seule frappe, ni en réussissant à trouver de bons décallages.

M. Almiron (6,5): Très influent sur le côté gauche, il a énormément combiné avec Trippier, pour adresser de très bons centres dans la boite. A l’aise techniquement il n’a pas fait beaucoup d’erreurs, et s’est même bien projeté dans la surface pour tenter de couper les centres effectués.

AC Milan (4-2-3-1):

M. Maignan (6,5): Cinq arrêts dans cette rencontre, et pas n’importe lesquels, de quoi fournir les compilations d’arrêts du gardien, notamment sur la frappe de Guimaraes à la 69e.

A. Florenzi (5): Pas irréprochable sur son côté gauche défensivement, il a manqué peut-être de soutien face à la présence des offensifs des hôtes. Même si certaines de ses interventions étaient importantes, et qu’il a récupéré des ballons dangereux, c’était un peu plus compliqué quand Newcastle accélérait le jeu.

T. Hernandez (5): Pas habitué à jouer en défense centrale, le français n’a pas le choix depuis le week-end dernier. Ce soir, il n’a pas forcément été terrible, et la surface a globalement été protégée. Il s’est notamment servi de sa grande vitesse pour protéger la profondeur.

F. Tomori (8): voir ci-dessus.

D. Calabria (4): Hyper vulnérable ce soir, le capitaine de Milan a, une nouvelle fois, prouvé ses limites défensives, notamment face à la grande vivacité d’Anthony Gordon. Si bien qu’offensivement, il n’a pas pu énormément apporté.

Y. Musah (4,5): Vraiment peu en vue, le jeune américain a souvent manqué à l’appel, autant en contre-attaque qu’en défense, où il a laissé des trous béants sur son côté. Comme Loftus-Cheek, il a touché peu de ballons. Si la ligne du milieu de Milan a trop souvent été passée par les attaquants adverses, c’est en partie la faute à son placement aléatoire. Il est remplacé par le buteur salvateur pour Milan, un changement qui vaut une qualification en Europa League, en la présence de S. Chukwueze (83′).

T. Reijnders (6): Très intéressant offensivement en seconde période, le hollandais a montré de belles choses dans le dribble. Il en réussit d’ailleurs 4, comme Joelinton. Lorsque Milan a remit le pied sur le ballon en fin de rencontre, il a été très important pour accélérer le jeu, et ce avec et sans ballon. Par contre, défensivement, il a parfois été mal placé, ce qui a laissé des espaces dans son dos.

R. Leao (5): Une rencontre de plus où le portugais a semblé métamorphosé, mais dans le mauvais sens du terme. Il n’a pas montré tout ce dont il est capable, notamment dans le dribble, et la vitesse. Il a globalement manqué plus de dribbles qu’il n’en a réussi, et pareil pour les frappes, surtout qu’il touche le poteau à la 79e minute, sur un face-à-face avec Dubravka. Il est remplacé par D. Bartesaghi (88′).

R. Loftus-Cheek (4,5): Peu en vue en première période, l’anglais a eu un faible impact sur cette première partie de rencontre. Seulement 10 ballons touchés en première période, très faible total. Il était pourtant le meilleur au match aller. Mais aujourd’hui, il a semblé manquer de sa créativité et sa vista. Il ne l’a retrouvé qu’en seconde période, mais pas assez pour convaincre son entraineur de le laisser sur le terrain, qui le sort pour T. Pobega (73′).

C. Pulisic (5): Franchement peu en vue en première période, l’américain a quelques peu manqué ce rendez-vous européen. Il n’a que très peu percuté par sa vitesse, et n’a pas beaucoup plus apporté par le dribble. Ses imprécisions ont empêché Milan de progresser en contre. Pour rattraper son match, il inscrit le but de l’espoir pour Milan, sur un bon service de Giroud (59′). Il est sorti par Pioli pour L. Jovic (73′).

O. Giroud (6): Une très bonne rencontre pour le buteur français, qui a vraiment beaucoup aidé Milan, comme il l’a pu, par son rôle de pivot, dos au but, pour faire jouer ses coéquipiers. Il a vraiment bien joué ce rôle, tout en redescendant un petit peu pour défendre. Surtout, il fait la passe décisive pour le but de Pulisic, très intelligemment, dans un petit espace dans la surface. Il est remplacé en fin de match pour l’autre passeur décisif, N. Okafor (83′).

Lire plus