Roma - Fiorentina (1-1) : Les notes complètes [Serie A - 15ème j.]

Roma – Fiorentina (1-1) : Les notes complètes [Serie A – 15ème j.]

Homme du match: Duncan (6,5): Le Ghanéen a été le garant d’une certaine sérénité dans le milieu de terrain de la Fiorentina. Solide dans l’entrejeu, c’est le joueur qui a tenté de distribuer les ballons dans le sens du jeu et d’amorcer des actions offensives. On le voit aussi dans les deux surfaces, autant pour essayer de tromper la défense romaine que pour écarter des actions de but dans sa propre surface

Roma (3-4-3)

R. Patricio (6): Si le portier portugais ne fait pas les bons arrêts au bon moment, les hommes de Mourinho finissent le match avec une bonne défaite. Le gardien de but de la Roma doit s’incliner sur une tête imparable de Martinez Quarta mais il aura largement assuré ce bon point alors que son équipe termine la rencontre à 9.

Mancini (4): Fébrile, nerveux et provocateur, le défenseur n’a cessé de se plaindre des décisions arbitrales. L’italien devait plutôt se concentrer sur sa prestation du soir. Souvent en retard et en difficulté, ses adversaires ne lui ont pas permis de briller. Bien au contraire et ses relances imprécises illustrent la qualité de son match.

Llorente (6): Bien loin du niveau de son partenaire à sa droite, l’Espagnol, lui, a montré toute sa qualité et sa maitrise de soi. Ses interventions sont impeccables, son placement tout aussi précis et même s’il doit s’incliner contre Martinez Quarta, l’ensemble de sa prestation reste très correct.

Ndicka (6): On le voit s’imposer dans sa surface sans aucun souci car il anticipe parfaitement les trajectoires des centres ou des passes en profondeur. On remarque aussi, chez lui, des interventions sans fioriture qui lui permettent d’écarter des situations pour la Fiorentina.

Kristensen (4,5): Son positionnement de piston droit lui demandait une certaine assiduité aux abords de la surface adverse pour porter le danger. Au contraire de cela, il est trop timide dans le jeu et n’apporte pas le soutien offensif nécessaire qui aurait peut-être permis aux romains de faire le break avant l’égalisation florentine.

Cristante (5): Véritable relai sur l’action de l’ouverture du score, il prend une part importante au bon début de match des siens. Mais il sombre rapidement à la sortie sur blessure de Dybala avec des pertes de balles inutiles et faciles et il se montre brouillon dans le jeu. Il reste tout de même important dans la bagarre apportée dans les duels.

Paredes (3,5): Comme avec le PSG, comme avec l’Argentine et comme avec la Roma ce soir, ce joueur n’arrive pas à être meilleur dans le jeu que dans la provocation, l’exagération, les fautes grossières et les échauffourées. Prestation terne de sa part, on n’a du mal à se rendre compte qu’il est sur le terrain sauf pour les mauvais coups ou quand les deux équipes sont sur le point de se battre physiquement.

Zalewski (6): Avant son carton rouge, le Polonais de 21 ans semblait être bien dans son match. Des appels dans son couloir, quelques débordements, il est à la baguette de plusieurs occasions romaines. Son expulsion à la 64ème minute met son équipe en de véritables difficultés

Dybala (Non noté): Il faisait pourtant un début de match fantastique car c’est le seul qui permet la construction des plus grosses occasions. Et c’est évidemment lui qui, d’un extérieur du pied, distille un caviar pour Lukaku lors de l’ouverture du score. Mais comme toujours, le prodige Argentin se blesse et cède sa place, à la 25ème minute, à Azmoun (Non noté): L’Iranien, virevoltant, n’a pas réussi à faire passer le manque apporté par l’absence de Dybala et il finit lui-même par se blesser. Il cède sa place à El Shaarawy à la 62ème minute.

Lukaku (5): Malgré son but à bout portant, le Belge a eu du mal à exister dans cette rencontre. Solide et puissant à la réception du ballon, il perd difficilement le cuir mais n’a jamais su être en mesure de l’avoir en bonne position devant le but. Frustré, il finit par prendre un carton rouge pour une faute dangereuse et grossière sur un joueur de la Fiorentina.

Pellegrini (4): Lui aussi semble avoir déjoué à la sortie de Dybala. Peu saignant, peu inspiré, l’Italien ne parvient jamais à prendre ce match à son compte. Il cède sa place à Bove à la 85ème minute.

Fiorentina (4-2-3-1)

Terracciano (5): Il peut mieux faire sur le but qu’il encaisse car le ballon, sur la tête de Lukaku, va dans sa zone d’intervention. Sinon, le reste de son match est plutôt tranquille.

Kayode (4,5): Quelques bonnes interventions défensives face à l’attaque romaine, l’Italien de 19 ans ne s’est, par contre, pas mis en évidence offensivement. Des passes à contre temps, des incompréhensions avec ses partenaires, le danger n’est pas venu grâce à lui. L’ancien Olympien M. Lopez le remplace à la 81ème minute.

Martinez Quarta (5,5): Il a le mérite de s’imposer dans les airs sur les situations offensives qui demandent de la taille et un bon jeu de tête. C’est de cette manière qu’il égalise sur un centre de Kouamé. Mais il est aussi coupable d’un marquage laxiste et attentiste sur Lukaku lors de  l’ouverture du score Romaine.

Ranieri (6): Le défenseur, quoique râleur et provocateur, n’en a pas moins été très bon dans cette partie. Il est en couverture de ses partenaires, anticipe les ballons dans la profondeur et sa justesse dans les interventions a fait du bien à son équipe. Fautif sur le but de Lukaku, car il se fait enrhumer par le une deux entre Cristante et Dybala, l’Italien s’est, quand même, plutôt bien remis dans le match.

Biraghi (4): Match difficile pour le capitaine de la Fiorentina qui s’est beaucoup fait bouger par ses adversaires du soir. Il se fait manger dans les duels et perd un nombre considérable de ballons. Il manque trop de ses tentatives pour apporter du danger dans les 30 derniers mètres.

Arthur Melo (5): Performance en demi-teinte pour le Brésilien qui n’a pas su mettre de la régularité dans sa capacité à trouver des partenaires dans les espaces et à initier les décalages et le jeu vers l’avant. Il y a eu trop de moments où on le voit plus sur le terrain.

Duncan (6,5): Voir le haut de la page

Ikone (4): Il a eu l’occasion de se montrer, de faire parler sa vivacité et prouver qu’il peut être l’artisan d’une bonne victoire sur la Roma. Mais il en fait trop avec le ballon, entamant des dribbles réussis mais inutiles et oubliant un partenaire qui faisait l’appel pour se présenter face à Rui Patricio…Dommage. Il cède sa place, à la 72ème minute, à Gonzalez.

Bonaventura (6): Il n’est pas loin de faire gagner son équipe sur un tir qui rebondit sur la transversale des buts de Patricio. Il n’hésite pas à tenter de créer du jeu, par le dribble, la passe ou même un geste technique osé. Certes, cela ne marche pas toujours mais il a demeuré le plus tranchant des joueurs de la Fiorentina. Sottil le remplace à la 78ème minute.

Kouamé (4,5): Une seule action intéressante dans la partie pour lui, ce centre, qui va se transformer en passe décisive, pour la tête de Martinez quarta. Le reste n’est que des courses ou des dribbles inutiles.

Nzola (5): Il n’a jamais été en position d’inquiéter Patricio, pourtant il négocie bien les ballons qu’il a entre les lignes par sa vivacité et ses feintes de corps. Mais il était attendu pour scorer.

 

Chardin Jean-Christophe

 

 

Lire plus