Tottenham – Aston Villa (1-2): les notes complètes [Premier League – 13ème j.]

Tottenham – Aston Villa (1-2): les notes complètes [Premier League – 13ème j.]

Homme du match: G. Lo Celso (7,5): En l’absence de Madison, l’argentin a été aligné en milieu relayeur. Choix bien avisé de l’entraineur et son staff, car il a été une lumière pour Tottenham, trouvant beaucoup de passes intéressantes entre les lignes. Aussi, il a fait preuve de beaucoup d’énergie à la récupération, tout en étant toujours très propre dans ses interventions. Pour couronner le tout, il inscrit le seul but de son équipe, d’une demi-volée somptueuse sous la barre de Martinez. Il est sorti en fin de match pour A. Veliz (86′).

Tottenham (4-2-3-1):

G. Vicario (5,5): 3 arrêts réalisés pour le portier italien, et des sorties correctes pour couvrir la profondeur, c’est une bonne rencontre, car les deux buts encaissés viennent plus d’erreurs défensives, que de son chef.

D. Udogie (5,5): Une première période délirante, où l’italien était partout, et a beaucoup couru, et proposé des appels tranchants. Mais, vers la 30e minute, il subit un tacle très appuyé de Cash, qui semble l’avoir diminué pour le reste du match. Il a baissé de régime, ce qui a apporté moins de verticalité à Tottenham.

B. Davies (5): Fautif sur le premier but de Villa, le gallois a lâché le marquage sur Torres, lui laissant le champ libre. Mais, en dehors de cette action, il a été très correct, notamment dans les duels aériens, mais aussi à la relance, où il a proposé de bons ballons à ses coéquipiers.

E. Royal (4,5): Ce dimanche, le brésilien a fait preuve d’un placement défensif qui laisse à désirer. Il a souvent dû se rattraper au dernier moment pour combler ces erreurs. Heureusement pour lui et Porro, le but de Son à la 24e minute est refusé pour hors-jeu, car ils sont tous deux fautifs sur l’action.

P. Porro (5): Défensivement, le latéral gauche était à la peine, et a beaucoup dû courir après le ballon pour rattraper son placement parfois trop haut. Au niveau du jeu offensif, il n’a pas forcément impressionné. Ses courses étaient bonnes, mais sans être décisives, et ses centres n’ont que trop peu touché leur cible.

G. Lo Celso (7,5): voir ci-dessus.

P-E. Hojbjerg (5,5): Rentré à la place de R. Bentencur (32′), initialement titulaire, le danois est rentré correctement dans ce match. Il a bien sécurisé l’axe, là où peu d’offensives de Villa se sont créées. Il a même fait de son mieux pour participer au jeu offensif, et donner de bons ballons aux attaquants.

B. Gil (5,5): Prometteur pour le jeune espoir espagnol, mais il a manqué de constance dans ce match. Le numéro 11 a réalisé une très bonne première période, pleine de créativité, et techniquement très propre. Il a fait mal sur son côté gauche. Mais, dès le début de la 2e mi-temps, son impact a diminué, et il a moins proposé dans la profondeur par exemple. C’est sûrement pourquoi Postecoglou le sort pour O. Skipp (71′).

D. Kulusevski (6): Un suédois que l’on a aimé retrouver après la trêve, car il a semblé être partout, spécialement en première mi-temps. Il a souvent été trouvé entre les lignes, avec de l’espace autour de lui, pour orienter le jeu, un petit peu comme le faisait Madison. En seconde période, son impact a changé, il est passé bien plus par le côté droit, et a semblé fatigué.

B. Johnson (5): Intéressant dans le duel en un-contre-un, le jeune gallois a toujours cette vivacité, lui permettant de faire la différence. Cependant, il a été assez brouillon aujourd’hui, et a perdu quelques ballons intéressants. Lui aussi, en fin de rencontre, a semblé fatigué, faisant des choix discutables.

H-M. Son (4,5): Une rencontre assez étrange pour le sud-coréen, qui réalise un triplé de buts refusés aujourd’hui. En effet, il a totalement été pris par l’excellent piège du hors-jeu de l’équipe d’Emery. Son impact, en tant que numéro 9, a donc été faible, car il était surtout placé en convertisseur.

Aston Villa (4-4-2):

E. Martinez (6,5): Impressionnante rencontre, surtout vers la fin, pour le champion du monde 2022. Des parades géniales pour garder en vie son équipe, et une résistance à la pression à toute épreuve. Son impact dans la rencontre est capital.

L. Digne (5,5): Le français s’est démarqué aujourd’hui par la qualité de ses centres, toujours très appliqués et dangereux. Il a beaucoup dédoublé sur le côté, pour apporter le surnombre. Enfin, en défense, il a plutôt bien géré les temps forts des Spurs, sans se jeter, et toujours avec un bon sens de l’anticipation.

P. Torres (6,5): Un but qui relance Aston Villa juste avant la mi-temps, et une sérénité à toute épreuve, voilà ce dont a fait preuve l’ancien de Villarreal. Dans cette paire avec Diego Carlos, ils sont une machine très bien huilée dans le placement défensif, en particulier dans l’alignement, pour constamment mettre hors-jeu les attaquants adverses. Cela demande une très bonne coordination, et donc un bon leader de défense, en sa qualité.

D. Carlos (6): Très solide également, l’ancien du FC Séville a fait parler ses capacités physiques, mais aussi sa technique défensive. Il a parfois manqué de vigilance dans la profondeur, mais il est rapide, et cela comble ces défauts.

E. Konsa (4): En difficulté défensivement, face à un côté gauche des Spurs explosif, l’anglais a subi beaucoup, laissant des occasions de s’infiltrer à Udogie ou bien Gil. Il était d’ailleurs tellement occupé à combler ce côté droit, qu’il n’a pas du tout participé au jeu offensif.

J. McGinn (6,5): Une très bonne rencontre pour l’écossais, qui a u une belle activité sur son côté gauche, mais, surtout, a été très juste. Chacune de ses interventions avec, ou sans ballon, ont été précises, et globalement réussies. Ses centres ont fait mal à la défense londonienne, et ses retours défensifs ont empêché Tottenham de prendre l’avantage. Il est remplacé par J. Ramsey (90+1′).

D. Luiz (6): Le numéro 6 de Villa s’est imposé physiquement au milieu de terrain, et a beaucoup apporté dans le relai entre la défense et l’attaque. Il a sans doute été le leader technique de cette équipe, et portant le ballon, puis en le distribuant très souvent de manière intelligente.

B. Kamara (4): Un après-midi compliqué pour l’international français, qui a fait preuve de maladresse aujourd’hui. Ses prises de balle ont souvent été incorrectes. Aussi, le placement défensif laissait à désirer, il a laissé beaucoup trop d’espace à Kulusevski, alors que cette responsabilité lui incombait.

M. Cash (4,5): Techniquement, le polonais n’a pas fait tant d’erreurs, et a plutôt bien joué son jeu. Dans la profondeur, il a manqué de vigilance par moment, mais en faisant toujours l’effort de revenir. Seulement, il a peut-être un peu “surjoué” de temps à autre, ce qui l’a amené à prendre rapidement un carton jaune (27e), et faire une ou deux autres fautes, qui le rapprochaient de l’exclusion. C’est pourquoi Emery le sort à la mi-temps pour L. Bailey (45′).

O. Watkins (6): Le jeune anglais surfe sur une bonne vague en ce moment, et sauve aujourd’hui son équipe, avec un but qu’il s’est grandement initié lui-même, provoquant le relai avec Tielemans. Il tire trois fois au but, mais la troisième est la bonne, et sa finition est très bonne. Il n’a par contre pas beaucoup participé au jeu, mais ce n’est pas forcément son rôle.

M. Diaby (4,5): Le français, aligné comme second attaquant, a peu touché de ballons. Certes, il a montré de l’envie, mais cela n’a pas suffi, notamment car ses premières touches de balle n’étaient pas souvent très réussies. Il n’est pas parvenu à s’emmener le ballon correctement. Sa performance amène Emery à le remplacer par Y. Tielemans à la mi-temps (45′).

Lire plus