ASSE : La promesse osée de Laurent Batlles après la lourde défaite contre l’AJ Auxerre

ASSE : La promesse osée de Laurent Batlles après la lourde défaite contre l’AJ Auxerre

La défaite de l’AS Saint-Étienne face à l’AJ Auxerre avec un score de 5-2 lors de la 14e journée de Ligue 2 a marqué les esprits. Cette contre-performance est d’autant plus remarquable qu’elle survient juste après une autre défaite, celle contre le Paris FC la semaine précédente. L’entraîneur des Verts, Laurent Batlles, a exprimé sa déception lors de la conférence de presse qui a suivi le match.

Le coach des Verts a choisi de prendre du recul avant de s’adresser à ses joueurs, estimant que certaines vérités pourraient être trop dures à entendre dans l’immédiat. Il préfère attendre avant de parler à son équipe, signe que l’émotion est forte et que le moment n’est pas à la confrontation directe.

Lire aussi :

« Je pense que je ne vais pas parler aux joueurs ce soir, parce qu’au vu de ce que j’ai vu, dans l’intensité et dans les duels contre cette équipe d’Auxerre, je préfère attendre un petit peu parce qu’à chaud, il y a des choses qui seront un peu dures pour eux. Je vais prendre un peu de recul. Il faut que je revois le match, c’est difficile à analyser, surtout la première mi-temps. Auxerre a fait ce qu’il fallait, nous un peu moins, mais on ne peut pas se contenter de ça défensivement pour gagner. J’avais demandé de bien défendre dans les couloirs et on ne l’a pas fait », a-t-il souligné.

Il a terminé en rejetant l’excuse des absences pour justifier la déroute de son équipe. Il refuse de blâmer les joueurs manquants pour la défaite, soulignant l’importance de la responsabilité collective dans ces moments difficiles.

Lire aussi :

« On savait qu’on pouvait leur faire mal offensivement mais on a manqué aussi de justesse devant. On ne peut pas prétendre jouer le haut de tableau en prenant cinq buts. Je peux vous dire que ce sera la seule soirée loupée, je ne veux pas rééditer ça. On ne peut pas faire de match amical comme ça. Ça m’est arrivé une fois avec Troyes, mais pas deux, et ça n’arrivera pas une seconde fois. On ne peut pas tout mettre sur les absences », a-t-il conclu dans des propos rapportés par Envertetcontretous.

Lire plus