Stade Rennais : Après les événements récents une décision suscite la colère et l'indignation est à son comble !

Stade Rennais : Après les événements récents une décision suscite la colère et l’indignation est à son comble !

Le Stade Rennais n’a pas réussi à conclure sur une note positive avant la pause internationale, malgré un début de semaine prometteur avec une victoire contre le FC Nantes lors du derby. Au cours de ce match mémorable, plusieurs engins pyrotechniques ont été utilisés et la sanction vient d’être annoncée.

La trêve arrive au bon moment pour le club breton qui semblait épuisé après des rencontres difficiles face à Villarreal puis le Paris-SG. Les joueurs dirigés par Bruno Génésio vont maintenant se concentrer sur leur travail et leurs automatismes pendant cette pause afin d’aborder sereinement la reprise avec un nouveau derby contre le FC Lorient.

Lire aussi :

Cependant, en plus de ces futurs défis, le club a reçu une amende conséquente suite aux débordements observés lors du match contre les Canaris.

L’amende imposée au SRFC est désormais officielle : elle s’élève à 70 000€ pour “usage d’engins pyrotechniques et expressions orales constatées“. Certains chants homophobes ont également été entendus durant le match, notamment vis-à-vis des Nantais et de Matthis Abline, prêté par le SRFC aux FCN. Ces chants offensants ont cependant été hués par une bonne partie des supporters rennais présents dans les tribunes.

Lire aussi :

Il convient toutefois de préciser que contrairement au PSG – qui doit fermer sa tribune Auteuil pour un match pour des raisons similaires – aucune sanction de ce type n’a été prononcée à l’encontre du Stade Rennais.

Il est important de noter que cette amende concerne principalement l’usage d’engins pyrotechniques. Les chants contre Mathis Abline sont également pris en compte, mais c’est surtout leur caractère injurieux qui a été retenu, et non le caractère homophobe.

Lire plus