Stade Rennais : Saïd Ennjimi conteste le deuxième but du PSG, la main d'Hakimi aurait-elle dû être sifflée ?

Stade Rennais : Saïd Ennjimi conteste le deuxième but du PSG, la main d’Hakimi aurait-elle dû être sifflée ?

L’ancien arbitre international Saïd Ennjimi a remis en question la décision de l’arbitre Benoît Bastien d’accorder le deuxième but du Paris Saint-Germain contre Rennes, marqué par Achraf Hakimi. En effet, au début de l’action menant à ce but, Hakimi aurait touché le ballon avec son bras droit, une action qui n’a pas été sanctionnée.

Selon Ennjimi, bien que Hakimi ne semble pas avoir délibérément touché le ballon avec sa main et que cette dernière n’augmente pas la surface de son corps, il estime que les règles auraient pu être interprétées différemment. Il explique : “L’interprétation des règles pourrait permettre à l’arbitre de refuser le but.

Lire aussi :

Il ajoute ensuite qu’une telle faute de main est souvent sifflée dans les surfaces de réparation lors des matchs français. Cependant, comme elle se produit au tout début de l’action menant au but, il est plus facile pour l’arbitre de ne pas la signaler.

Mais selon lui, “il y a des explications réglementaires mais dans l’interprétation, elle aurait dû être sifflée”. Pour maintenir une cohérence dans toutes les situations similaires sur le terrain, Ennjimi pense que Bastien aurait dû sanctionner cette main.

Lire aussi :

Il conclut en affirmant qu’“Encore une fois, si Achraf Hakimi était dans la surface et qu’il faisait une passe décisive après cette main, elle aurait été sifflée.”. Cette remarque soulève des questions sur l’interprétation et l’application cohérente des règles du football, un sujet qui continue de faire débat parmi les experts.

Lire plus