ASSE - Vente : Un nouvel acteur inattendu fait son apparition dans le projet de vente du club

ASSE – Vente : Un nouvel acteur inattendu fait son apparition dans le projet de vente du club

La vente du club de l’ASSE a pris une tournure inattendue mardi dernier. Selon nos sources, le Ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique a remis en vente les parts du club qui appartenaient à Adao Carvalho. Ces dernières avaient été saisies par l’Agrasc (Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués).

Le décret signé par Bruno Le Maire fixe un prix de vente aux 49,4% des parts de société Croissance Foot SARL, détentrice de 44% de l’ASSE : 2,2 M€. Il est également prévu qu’en cas de cession ultérieure du club valorisée au-delà de 5 M€ pour ces parts, l’Etat récupèrera 30% des sommes perçues.

Lire aussi :

Selon le Ministère de l’économie, l’ASSE aurait une valeur minimale estimée à 8,8 M€ pour 88% des parts (soit la cession totale des actions des sociétés Croissance Foot et Cesse Foot). Au-delà d’une éventuelle valorisation supérieure à 20 M€, l’Etat s’estime en droit de récupérer davantage.

Cette mise à prix par l’État pourrait être interprétée comme un signal positif pour la vente future du club. Elle clarifie effectivement certaines zones d’ombre potentiellement dissuasives pour tout repreneur intéressé.

Lire aussi :

Il reste néanmoins à savoir si Roland Romeyer est toujours aussi déterminé à vendre. Son comparse Bernard Caïazzo, qui vit désormais dans le Golfe, semble avoir quitté la barre depuis un long moment.

Lire plus