France - Irlande (2-0) : Les notes complètes [Euro 2024 - Eliminatoires]

France – Irlande (2-0) : Les notes complètes [Euro 2024 – Eliminatoires]

Homme du match: Aurélien Tchouaméni (8) : Très grosse prestation ce soir de la part du joueur du Réal Madrid. Sa superbe frappe enroulée offrant le 1er but à l’équipe de France a donné le ton dès la 19ème minute. La suite, une partition parfaitement maîtrisée dans l’animation et la distribution du jeu et surtout un travail tout en justesse et en autorité à la récupération.

France (4-2-3-1)

Maignan (6.5) : Soirée tranquille pour le portier tricolore qui aura tout de même assuré les relances au pied. Sa superbe parade main ferme sur une tête d’Ogbene lui permet de finir sur un nouveau clean sheet.

Lire aussi :

T.Hernandez (7) : Dans son style si singulier, le milanais aura encore multiplié les courses et les appels dans son couloir gauche. Ses nombreux centres permettent d’apporter le danger, comme sur le second but ce soir. Face à Ogbene sur le plan défensif, il aura souffert mais aura tout de même réussi à contenir le jeune ailier Irlandais.

L.Hernandez (6) : Très propre dans ses relances, il aura également apporter son soutien à son frère pour contrôler le couloir gauche. Toujours bien placé, il n’aura pas été mis en défaut dans ce match. Remplacé par William Saliba (73′)

Lire aussi :

Upamecano (5) : Moins à l’aise que son coéquiper à la relance, il aura également été pris à plusieurs reprises dans son duel avec Adam Idah. Ses montées sur corner restent un atout non négligeable même s’il n’aura pas été en réussite dans ce domaine ce soir.

Koundé (5) : De bonnes combinaisons dans le couloir droit lui ont permis d’apporter le danger dans le camp Irlandais mais il reste trop frileux offensivement malgré tout. On notera également quelques hésitations à la relance et des pertes de balles parfois évitables. Remplacé par Benjamin Pavard (89′)

Tchouaméni (8) : Voir ci-dessus.

Rabiot (5) : Moins en lumière que son compère du soir au milieu, il est resté propre malgré tout dans ses interventions. Souvent bien placé défensivement, on regrettera son manque d’apport offensif et le peu de percussions dans son jeu ce soir.

Griezmann (5,5) : Une première mi-temps compliquée pour le Madrilène à part un coup franc bien déposé dans la surface qui a apporté le danger sur le but adverse. Il aura relevé la tête en début de deuxième periode avant de retomber dans ses travers en fin de match, peu inspiré, à l’image de sa faute sur Ebosele qui lui vaudra un avertissement. Remplacé par Eduardo Camavinga (89′)

M’Bappé (5.5) : Ses accélerations et ses dribbles n’ont malheureusement pas perturbé une défense très regroupée. Une fois n’est pas coutume, il aura été maladroit dans le dernier geste à plusieurs reprises. On notera malgré tout sa passe décisive sur une subtile passe pour mettre Tchouaméni sur orbite.

Dembélé (6) : Il aura fait passer une très mauvaise soirée aux défenseurs Irlandais. Ses crochets et ses coups de rein ne lui ont pourtant pas permis de créer de grosses occasions, à l’exception de son ultime tentative qui s’échoue sur le poteau gauche de Bazunu. Remplacé par Kingsley Coman (73′)

Giroud (non noté) : Sa cheville blessée sur la première occasion du match l’oblige à sortir peu avant la demi-heure de jeu. Remplacé par Marcus Thuram (25′)(6) qui a su saisir sa chance, auteur d’une bonne entrée. Il aura pesé sur la défense adverse, et inscrit son premier but en bleu, sur une subtile frappe en pivot.

Irlande (3-4-3)

Bazunu (4) : Il ne peut rien faire sur le missile de Tchouaméni sur le premier but, il aura sa revenche en deuxième mi-temps grâce à une belle horizontale. Le reste de ses interventions n’étaient pas pour rassurer ses coéquipiers et ses relances au pied peu efficaces.

Collins (5) : Solide défensivement, il se projette rapidement sur les récupérations. Son sauvetage devant Griezmann en fin de match est également à mettre à son crédit.

Duffy (5) : Le défenseur de Norwich aura fait son match, au milieu d’une défense basse et dense, il se sera contenté de couvrir l’axe sans laisser d’espaces aux attaquants Français. Il sauve les siens en dégageant de la tête une frappe de M’Bappé dans les arrêts de jeu.

Egan (5.5) : Le capitaine Irlandais aura été précieux dans le jeu aérien pour protéger son but. Il est souvent venu en aide à ses coéquipiers sur le couloir gauche pour contenir Dembélé.

Browne (6) : Auteur de plusieurs gestes défensifs très justes, il n’aura malgré tout pas pu lutter face au milieu de terrain adverse. Son retour sur M’Bappé à la 41ème aura démontré son aisance dans la récupération.

Molumby (4.5) : Dépassé par les nombreuses combinaisons du trio Griezmann – Rabiot – Tchouaméni, il aura eu le mérite de ne rien laché au pressing, insuffisant pour ésperer mieux ce soir. Remplacé par Dara O’Shea (68′)

Cullen (5) : Le milieu Irlandais, à l’image de son équipe, n’a pas réussi à lutter face à l’armada tricolore. Solide et rugueux dans les duels, il commet une grosse faute sur Rabiot et écope d’un avertissement.

Stevens (3) : Son duel avec Koundé aura surement laissé des traces. Il n’a jamais réussi à prendre le dessus dans son couloir droit, et sans l’aide de ses coéquipiers, il aurait laissé des boulevards au duo Koundé – Dembélé. Remplacé par James McClean (46′) (5) qui aura eu le mérite d’opposer une bien meilleure resistance aux assauts bleus.

Ogbene (7) : Intenable dans son couloir droit en début de match, il aura pris le dessus à plusieurs reprise sur son adversaire direct, provoquant même une grosse faute qui vaudra un avertissement à Théo Hernandez. Sans une main ferme du portier Français, il aurait même pu réduire l’écart de la tête en seconde mi-temps. Remplacé par Festy Ebosele (84′)

Idah (6) : Son jeu de corps lui a permis de gagner de nombreux duels et de distribuer de très bon ballons pour ses partenaires. Ses déplacements et appels lui permettent d’être à l’origine de la seule grosse occasion Irlandaise de la soirée. Remplacé par Will Keane (68′), lui même remplacé sur blessure par Aaron Connolly (78′)

Knight (6) : Sans avoir eu d’impact sur l’aspect offensif, le jeune Irlandais aura multiplier les courses pour venir en aide à son coéquipier du couloir droit, à l’agonie face à Dembélé. Contrairement à Stevens, Knight parviendra à contenir l’ailier Français, se permettant même une relance balle aux pieds tout en percussion à la demi-heure de jeu. Moins en vue en seconde periode, car moins sollicité grâce à l’entrée en jeu de McClean.

Lire plus