PSG - Strasbourg (2-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 16ème j.]

PSG – Strasbourg (2-1) : Les notes complètes [Ligue 1 – 16ème j.]

Homme du match  – Mbappé (7) : Dix jours après une déchirante séance de tirs aux buts, le génial attaquant Français était de retour sur les pelouses de Ligue 1. S’il n’a rien perdu de ses dribbles, de son sens du jeu, il a pêché par ses occasions manquées. Mais quand il faut mettre un coup d’accélérateur en fin de match, c’est lui qui prend le jeu à son compte et n’hésite pas une seule seconde à prendre ses responsabilités. Une fois de plus, il est l’homme fort de ce PSG. Au-delà de l’attaquant hors pair, c’est celui qui déclenche les actions, et sonne la révolte après l’expulsion de Neymar et la phase de possession de l’adversaire. On souhaite le voir encore à ce niveau toute l’année prochaine, et aller le plus loin possible en Champions League après la douloureuse finale de Coupe du Monde.

Paris (4-3-1-2)

Donnarumma (5) : Pas de nombreux arrêts à faire ce soir, mais il fut juste sur sa ligne. On sent toujours un peu de fébrilité balle au pied, mais pour le reste il est rassurant. Sur l’égalisation Strasbourgeoise, il est pris par Marquinhos qui détourne dans son propre but.

Mukiele (4) : Défensivement il est encore en difficulté, pas assez fort dans les duels, il a été attaqué par les Strasbourgeois, manquant un peu de peps pour défendre. Dans le reste du match, sa prestation fut assez neutre. Pas assez positionné vers l’avant pour se démarquer, le Français manque encore de repères dans cette équipe Parisienne et Hakimi a encore un train d’avance sur lui.

Ramos (4) : Se contentant du travail défensif et de la relance, il n’a pas réussi à toujours s’imposer face aux grands gabarits Strabourgeois. Encore un peu fébrile, il se rattrape par sa pression sur les coups de pied arrêtés et une relance propre. Ce n’est plus le Ramos du Real.

Marquinhos (6) : Il est passé par tous les états, d’abord buteur sur un coup franc mal négocié par la défense, il est fautif sur l’égalisation. Au-delà de cela, il est intraitable dans la relance, la plupart des ballons passent par lui et son sens de la passe font des ravages. Il aurait pu voir son second but accepté, mais l’arbitre avait déjà sifflé penalty.

Bitshiabu (6) : Pour son second match de l’année, le très jeune défenseur Parisien n’a pas manqué le rendez vous. Un gros volume de jeu, capable de faire de nombreux allers-retours, le Français a montré toute l’étendue de son talent, tant défensivement qu’offensivement. Une alternative nécessaire pour le PSG sur un poste où les joueurs sont un peu fragiles.  Remplacé par Hakimi (79′).

Vitinha (5) : Un peu en manque de rythme sur la reprise de la ligue 1, le Portugais n’a pas eu le rayonnement habituel. Souffrant dans les duels, il n’a jamais réussi à vraiment s’imposer, dommage quand on connaît son talent. Trop juste, il a manqué d’impact dans le match. Remplacé par Sarabia (73′).

Verratti (5.5) : Une grosse erreur balle au pied, qui offre l’égalisation pour Strasbourg. Pour le reste, l’Italien a couru partout pour colmater les brèches, une fois de plus. Match de reprise pour lui, il n’a pas eu le rayonnement habituel pour s’imposer dans tous ses duels. Une montée en puissance dont on ne doute pas, surtout à la vue des échéances futures du PSG.

Ruiz (4.5) : Il reste une inconnue au milieu de terrain. Il ne prend pas beaucoup de risques dans ses relances, et ses prises de balles sont toujours assez justes. Mais on sent une certaine retenue dans son jeu, qui ne correspond pas au joueur habituellement.

Neymar (4) : Toujours flamboyant dans ses percussions, il détruit son bon match par un deux cartons jaunes bêtement pris. Le Brésilien bagarreur du début de saison était encore sur la pelouse ce soir, mettant les défenseurs à ses pieds, avant de faire cette grossière simulation dans la surface Strasbourgeoise synonyme de second carton jaune. Laissant son équipe orpheline de son monstre à deux têtes en attaque.

Mbappé (7) : Voir au-dessus.

Ektikité (3) : Un peu comme Fabian Ruiz, on sent que l’ancien Rémois veut bien faire, mais ne sait jamais où se placer. Il a beaucoup décroché pour récupérer des ballons. Dangereux sur plusieurs phases de jeu, il n’a jamais réussi à convertir l’une de ses occasions. Là aussi, il pêche encore dans son jeu. Remplacé par Soler (73′).

Strasbourg (4-3-1-2)

Sels (6) : Abandonné par sa défense sur le but de Marquinhos, il ne peut rien faire sur la tête à bout portant. Pour le reste du match, il n’a pas grand chose à se reprocher. Un arrêt de grande classe face à Mbappé. Irréprochable sur les frappes de loin, on a retrouvé le gardien de la saison dernière, la muraille Strabourgeoise !

Doukoure (5) : Le très jeune défenseur a dépanné sur le côté, dans une défense centrale décimée, il a fait le travail. Tentant de couvrir les montées parisiennes sur son côté, il se distingue par un grand nombre de duels remportés. Sobre dans ses relances, il faudra compter sur lui pour la seconde partie de la saison Strasbourgeoise et la lutte pour le maintien.

Nyamsi (3.5) : L’ancien Rennais a fait comme il a pu pour arrêter les vagues parisiennes. Lui aussi a eu un jeu sobre, sans trop de fioritures. Dur sur l’homme, il sauve son équipe a plusieurs reprises sur des unes deux entre Neymar et Mbappé. Intéréssant et solide, il ne peut pas arrêter la bombe Mbappé sur le penalty accordé en fin de match.

Djiku (4) : Lui aussi a été solide dans ses interventions, toujours aussi fort dans les duels, le Ghanéen a été propre dans ses relances. Un match plein de confiance, qui montre le niveau du Strasbourgeois et son envie d’aider son club cette année encore.

Perrin (3) : Un peu plus en difficulté que son collègue de l’autre côté, l’habituel défenseur central n’a pas eut le coffre nécessaire pour se projeter et créer du danger dans la partie adverse. Mis en difficulté, il a réussi à se défendre sur son côté.

Diarra (5.5) : Quel test pour le jeune milieu ! Seulement quatre titularisations cette année et le voilà dans le grand bain face au PSG. Un peu brouillon dans ses interventions, il a montré beaucoup de bonnes choses ce soir. Sans hésiter à se projeter, le Strasbourgeois a réussi plusieurs récupérations hautes intéressantes. On demande à le revoir. Remplacé par Sissoko (78′).

Prcic (4) : Plaque tournante du jeu Strasbourgeois, le Bosnien a souffert de la comparaison avec le milieu Parisien. Fort dans les duels, il a essayé d’être le plus fort possible dans la passe en faisant le moins de faute possible. Remplacé par Aholu (65′).

Bellegarde (5) : Quelle activité ! Premier organisateur du jeu Strasbourgeois, l’ancien Lensois n’a pas hésité à se rendre disponible. Malgré cela, il a eu beaucoup de déchets, surtout à la perte de balle. Pour le reste, son volume de jeu est toujours impressionnant. Lui aussi sera l’un des hommes forts de Strasbourg pour la seconde partie de la saison. A sa décharge, une glissade qui coûte une perte de balle et le penalty du PSG dans le temps additionnel.

Thomasson (4) : Dans rôle normalement plus offensif, le milieu de terrain n’a pas eu l’influence nécessaire pour créer plus de percussions dans la défense Parisienne. Malgré cela, il fut intéressant dans ses appels et balle au pied, où il n’a pas hésité à amener du danger et de la percussion. Surtout en fin de match, où les deux équipes ont laissé plus d’espaces.

Ajorque (4.5) : De retour d’une longue blessure, l’attaquant a été utile à défaut d’avoir le même apport que d’habitude. Toujours dangereux dans les airs, le géant Strasbourgeois a fait un sacré travail de sape dans la surface Parisienne, sans jamais réussir à trouver la faille.

Gameiro (4) : Le retour au Parc pour l’ancien Parisien fut compliqué. Il n’a pas beaucoup été trouvé par ses partenaires. A son compte, une jolie frappe détournée par le gardien. Pour le reste, il ne pouvait pas faire grand chose face à la possession Parisienne et au manque de ballons donnés par ses partenaires. Remplacé par Diallo (78′).

Lire plus