Auxerre – Monaco (2-3) : Les notes complètes [Ligue 1 - 16ème j.]

Auxerre – Monaco (2-3) : Les notes complètes [Ligue 1 – 16ème j.]

HOMME DU MATCH : ELIESSE BEN SEGHIR (8) : Du haut de ses 17 printemps, il a illuminé l’Abbé Deschamps grâce à un doublé plein de culot. Sur une récupération haute des monégasques, il est à la finition sur un service parfait de Golovin, en glissant le ballon entre les jambes de Costil. Son deuxième but est encore plus somptueux : parti du côté gauche, il rentre dans l’axe après plusieurs feintes et décoche une frappe enroulée au cordeau qui se loge dans le petit filet à mi-hauteur.  Par sa fraicheur et surtout son désir de provoquer balle au pied, il a changé le cours d’un match mal embarqué par l’ASM.

 

AJ Auxerre (4-4-2)

Costil (5) : 3 buts dans la besace sur trois tirs cadrés monégasques. Malgré quelques belles sorties aériennes, il a globalement été impuissant.

Zedadka (5) : il a bien contenu son côté en première mi-temps et contrôlé les faibles tentatives de Minamino. Peu en verve sur ses frappes lointaines.

Jubal (5) : Souvent malmené par Embolo, il a profité d’un arbitrage plutôt complaisant en sa faveur.

Jeanvier (6) : Il réalise un bon match en étant vigilant grâce à une bonne lecture du jeu. Auteur de plusieurs sauvetages notamment sur une tentative de Ben Seghir pas loin du triplé sur le coup.

Mensah (4) : Beaucoup de difficulté avec la vitesse de Gelson et des fautes grossières. Fautif sur le pénalty où il fauche vulgairement Minamino dans la surface. Manque de maîtrise.

Sinayoko (5) :  Il a amené du danger et causé des dégâts tactiquement. C’est lui qui amène Matazo à la faute et récupère un penalty généreux.

Sarhi (6) : Beaucoup de mouvement et de disponibilité au milieu. Il a bien muselé Matazo et a excellé dans le jeu de transition.

Touré (4,5) : Un duel âpre avec Camara en face, il a bien rendu la pareille en première mi-temps. Un manque de lucidité en fin de match et beaucoup de déchet ont nui à sa prestation.

Perrin (5,5) : Il a amené beaucoup de variétés et de technicité au milieu et fait le liant en attaque, surtout en phase de transition. Avec Autret, il forme un bon duo difficilement lisible.

Autret (5) : Il sait jouer entre les lignes et sait trouver les bons angles de passes. Mais seulement par intermittence ce qui reste insuffisant face à un tel adversaire même en petite forme.

Niang (6) : Il a été un poison constant pour la défense de Monaco et surtout Maripan qui n’a jamais trouvé la clé pour le bloquer. Son jeu de corps et sa puissance ont permis aux Auxerrois de ne pas reculer en première période. Adroit sur l’ouverture du score, qui aura permis à Auxerre d’y croire un peu.

 

 

AS Monaco (4-4-2)

Nübel (5) : Il encaisse deux buts sue lesquels il ne peut rien. Pour le lreste, il a assuré le minimum syndical notamment sur une belle frappe flottante de Sahri.

Aguilar (5) : Beaucoup de difficultés sur les centres qui ont rarement franchi le premier poteau. Émoussé en fin de match et remplacé par Disasi (76ème ) qui n’a pas eu grand-chose à faire.

Maripan (4,5) : Beaucoup de duels mal négociés avec M. Niang puis Nuno Da Costa. Conséquence il a permis aux auxerrois d’amener du danger dans la surface monégasque.

Sarr (4,5) : Pas du tout rassurant derrière, en cause sa lourdeur sur les premiers appuis et une tendance à jouer facilement la faute et s’crouler dans les duels corps à corps.

Jakobs (5) : Défensivement il a fait le job en étant rarement pris à défaut mais offensivement c’était plus compliqué. Beaucoup de déchet dans ses relances et des dégagements à l’emporte-pièce alors qu’il y avait souvent mieux à faire.

Matazo (5) : Un bon début de partie avant de disparaître totalement du match. Toujours en retard sur les actions et maladroits dans ses gestes défensifs, il est à l’origine du pénalty sifflé pour l’AJA. Remplacé par Fofana (45ème) qui a tout changé au milieu malgré son CSC.

Camara (6,5) : Même s’il a paru à court de forme, son rôle ingrat reste essentiel pour le collectif. Par ses courses et son harcèlement continu sur le porteur, il compense les erreurs et joue toujours vers l’avant. Sur le troisième but de Monaco, il illustre parfaitement ses qualités : anticipation, récupération et jeu vers l’avant.

Gelson Martins (6) :  Sa propension à changer de rythme tout en dribbles chaloupés a été une des rares armes monégasques en première période et seule susceptible d’amener du danger. Cependant, il pêche encore trop dans le dernier geste. Remplacé par Vanderson (77ème).

Minamino (4) : C’est vrai qu’il y a un léger mieux, c’est vrai qu’il a aussi provoqué le pénalty de l’égalisation mais au regard de la renommée du joueur cela reste globalement très insuffisant. Remplacé par Golovin (45ème) qui a tout changé en jouant plus rapidement et signant sa quatrième passe décisive cette saison.

Embolo (6) : Pas décisif sur ce match mais un combat de tous les instants où il a bien bougé l’arrière-garde auxerroise. Malheureux avec l’arbitrage qui a été souvent à tort contre lui.

Ben Yedder (5) : Il n’a pas eu l’occasion de montrer grand-chose dans ce match même s’il a le mérite d’avoir su transformer son penalty. Comme Minamino, il doit monter beaucoup plus. Remplacé par Ben Seghir (45ème).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire plus