Liga - 19ème j. | Les notes de Real Madrid - Athletic Bilbao (3-1)

Liga – 19ème j. | Les notes de Real Madrid – Athletic Bilbao (3-1)

Homme du match : Karim Benzema (8) : Qui d’autre que lui pour délivrer le Real Madrid? Il est clairement le numéro 9 le plus complet des 5 grands championnats. Créateur, finisseur, défenseur, il était partout. Malheureusement peu servit,

 

REAL MADRID FC (4-2-3-1)

T. Courtois (7) : Pas grand chose à faire dans ce match. Solide dans la lecture du jeu aérien, il ne peut rien faire sur le premier but malgré une première parade exceptionnel. Il permet de préserver l’avantage dans le temps additionnel. Cet arrêt qui entrainera le troisième but du Real sur la contre-attaque qui suit.

D. Carvajal (6) : Costaud défensivement et impliqué offensivement, il offre un centre magnifique pour le but de Karim Benzema. Encore beaucoup de déchet dans ses transmissions en revanche.

R. Varane (4,5) : Que dire du match de Varane, parfois impérial dans le duel parfois fébrile. Il n’est plus cette forteresse imprenable. Fautif sur le but où il est en retard pour couvrir Sergio Ramos pris par l’enchaînement des Basques. Peut (beaucoup) mieux faire.

S. Ramos (6,5) : Encore une prestation solide du capitaine indispensable au Madrilènes. Malgré s’être fait prendre dans le une/deux entre Capa et De Marcos, où il ne peut pas faire grand chose, il a réalisé un bon match. Alors que le score était de parité il a essayé de dynamiter les relances et a apporté son soutient devant.

F. Mendy (3,5) : Compense toutes ses errances défensives par sa vitesse. Trop de déchets dans ses transmissions. Ses centres n’ont pas été dangereux. Attentiste sur le but, il permet a De Marcos de faire une passe tranquillement à Capa. En voyant ses prestations on peut se demander si Marcelo ne serait pas meilleur.

T. Kroos (6,5) : Solide au milieu de terrain, très peu dépassé par les évènements, il dégage une classe et une sérénité à toutes épreuves. Après avoir servit de paillasson pour les crampons de Raul Garcia, il a inscrit le premier but d’une frappe dont il a le secret à la suite d’une belle action collective des Merengués.

F. Valverde (5) : Match compliqué pour lui aujourd’hui. Peu servit et peu en vue. Le dispositif des Basques lorsqu’ils étaient à 10 ne lui a pas permis de s’exprimer dans le profondeur, ni dans l’entre jeu. Un match à oublier. Remplacé par Isco qui a dynamité le jeu et a permis de créer plus d’occasion. Un Isco qui veut se montrer.

L. Modrić (7) : 90 minutes de grande qualités. Peu de déchets dans la passe ou dans le dribble. On assiste à la renaissance du ballon d’or. Costaud physiquement il était en défense et en attaque. Preuve ce contre à la 92ème minute où il adresse une belle passe décisive à l’Homme du Match

Vinícius Jr (4,5) : Les matchs se suivent et se ressemblent pour lui. Du talent, de la fougue mais que de gâchis. Comme toujours il manque cette finition, se dernier geste. Il sauve son match avec cette belle vision du jeu, qui lui permet d’adresser une passe décisive à Kroos pour le premier but du match. Remplacé par M. Asensio, en difficulté et peu inspiré.

L. Vazquez (4) : Un début de match compliqué, beaucoup de passes ratées qui ont mis son équipe en danger. Il a beaucoup essayé devant mais sans prendre beaucoup de risques. Un peu en dessous des ses camarades de jeu. Remplacé par Rodrygo, qui est venu faire du Vinicius. Du talent mais du gâchis.

 

ATHLETIC CLUB DE BILBAO (4-2-3-1)

U. Simón (6) : Solide dans sa cage il n’a malheureusement rien pu faire sur les buts Madrilènes. Match frustrant pour lui.

A. Capa (7) : Impérial défensivement, il ne s’est fait que très peu débordé par le duo Vinicius/Mendy. Malgré une infériorité numérique il n’a cessé d’attaquer et d’être dangereux. Ses efforts sont récompensés par son égalisation après un très beau mouvement avec De Marcos. Remplacé par I. Lekue fautif sur le dernier but de Benzema.

Yeray Àlvarez (7) : Solide défensivement peu dépassé, il ne peut rien faire sur les buts Madrilènes. Un très bon joueur. Pur produit de la formation Basques. Il possède une maitrise balle au pied qui nous régale les pupilles.

I. Martínez (6,5) : Comme son compère de la défense central, il réalise un match énorme à 10 contre 11. Il est cependant pris à défaut sur le centre de Carvajal qui permet à Benzema de marquer le deuxième but de la partie.

Y. Berchiche (7) : Les parisiens peuvent regretter ce joueur… offensif et dangereux, il a été costaud défensivement. Il a cadenassé le côté gauche de la défense de Bilbao. Parfois abandonné par Berenguer.

Dani García (6,5) : Costaud au milieu de terrain, il a balayé avec Vencendor le milieu de terrain pour fermer les intervalles. A 10 contre 11 une prestation solide malgré le résultat.

U. Vencendor (6,5) : Même topo que pour son compère de l’entre jeu, ils ont aussi permis aux contres-attaques des Basques de se développer avec des sorties de balles propres. Résultat décevant au vue de leurs match. Remplacé par M. Vesga qui aurait pu offrir le match nul à ses compagnons. Mais Courtois en avait décidé auttrement.

O. De Marcos (6,5) : Capitaine courage. il s’est démené et a tout donné sur ce match. Il permet à Capa, grâce à sa passe, d’égaliser. omniprésent en défense. Lui et son équipe aurait mérité mieux tant ils ont étés vaillants et agréables à regarder en infériorité numérique. Remplacé par I. Muniain.

Raúl García (0) : L’ancien Colchonero a dû regarder un ancien derby lorsqu’il jouait à l’Athlético Madrid. Bilan du match 13 minutes de jeu, 3 fautes et 2 cartons jaunes synonyme d’exclusion. Bon ratio mais peut mieux faire, une faute de trop. Lorsqu’on regarde le match, si Bilbao perd c’est de sa faute.

A. Berenguer (4) : En dessous de ses camarades il n’a pas eu le rayonnement offensif de Williams ou De Marcos. Match compliqué dans ce match en infériorité numérique. Il a beaucoup défendu sur les montées de Carvajal. Remplacé par I. Cordoba, qui n’a pas beaucoup plus apporté que Berenguer.

I. Williams (6,5) : Il s’est démené devant avec De Marcos et Berenguer. A l’aise techniquement et toujours aussi rapide, il a souvent mis en difficulté la défense de la Maison Blanche et notamment Varane. Malheureusement la physionomie du match ne lui a pas permit de s’exprimer. Remplacé par A. Villalibre, qui a pesé dans les duels aériens mais en vain.

Lire plus