Ligue 1 - 14ème j. | Les notes de Nantes - Dijon (1-1)

Ligue 1 – 14ème j. | Les notes de Nantes – Dijon (1-1)

Homme du match : Racciopi (7) : mis à contribution à quelques reprises dans la rencontre sur quelques situations pas forcément dangereuses, il n’a pas fait d’erreur dans cette rencontre. Mais il permet à son équipe de repartir avec un point grâce à une excellente parade sur une frappe croisée de Simon puis un bel arrêt sur une percée de Bamba. Ces deux arrêts importants interviennent en fin de match et c’est ce qui leur donne un impact non négligeable sur l’issue de la rencontre.

 

Nantes : 4-3-3

Lafont (6) : bon match du portier nantais. Il réalise une belle sortie face à Sammaritano et est solide sur le centre fort de Ndonga qui aurait pu trouver preneur.

Corchia (6) : impliqué dans les duels, il a manqué quelque peu de sérénité pour reprendre des centres dans sa surface, préférant laisser le ballon entre ses jambes à deux reprises et qui auraient pu profiter aux dijonnais. Pour ce qui est de l’animation offensive, il est monté à bon escient.

Castelletto (4) : il a manqué d’impact dans cette charnière et n’a pas su trouver les espaces pour réaliser des relances plus efficaces. Un match moyen globalement.

Pallois (4) : il est moins tranchant que la saison dernière. Il subit plus ses matchs qu’auparavant, prenant moins d’initiatives, et cela se voit dans les duels ainsi que les relances. Il s’est notamment montré friable dans son duel avec Konaté qui coûte le but aux nantais.

Fabio (5,5) : d’abord auteur de plusieurs fautes, il a ensuite ajusté son engagement pour être solide défensivement sans prendre de carton. Il sauve son équipe en sortant une frappe de Sammaritano qui prenait le chemin des filets.

Girotto (4,5) : plutôt discret sur ce match, à un poste de sentinelle qu’il n’avait plus exercé depuis de longs mois, il a réalisé quelques interventions utiles mais a été imprécis dans ses passes.

Abeid (5,5) : avec Emond, il était celui qui devait aller chasser les dijonnais à la relance, ce qu’il a bien réalisé. Il a récupéré quelques ballons dans le cœur du jeu et a porté quelques offensives mais n’a pas été décisif dans les trente derniers mètres. Touré le remplace à la 63e.

Chirivella (6) : bon match de l’espagnol qui, en restant discret, a eu un rendement défensif meilleur qu’à l’accoutumée et s’est rarement trompé dans ses passes. On ne l’a toutefois pas vu haut sur le terrain. Remplacé par Blas à la 75e.

Coco (4) : toujours assez imprécis balle au pied, il ne s’est jamais retrouvé en position dangereuse. A noter toutefois son implication défensive parfois naïve mais bien réelle. Remplacé par Bamba à la 63e.

Emond (5,5) : auteur d’une première mi-temps assez bonne, essentiellement constituée de remises, il s’est distingué en obtenant un pénalty sur une faute de Panzo. La faible possession de balle nantaise ne lui a cependant pas facilité la tâche et il n’a pas joué énormément de ballons. Remplacé par Kolo Muani à la 63e.

Simon (6,5) : ce match semble avoir montré qu’il a retrouvé ses jambes. Il a usé de sa principale qualité, la vitesse, pour embêter Boey et ses partenaires de la défense. Il transforme le pénalty obtenu par Emond de fort belle manière dans le petit filet gauche de Racciopi, qui était pourtant parti du bon côté (24e). Laissé sur la pelouse toute la rencontre par le nouvel entraineur nantais, sa belle frappe enroulée aurait pu donner la victoire aux Nantais sans une magnifique envolée de Racciopi. 

 

Dijon : 4-2-3-1

Racciopi (7) : voir commentaire ci-dessus.

Boey (4,5) : il a eu des velléités offensives pour aider ses partenaires sur son côté mais a souvent été dérangé par Fabio et les retours de Simon. Défensivement correct, son match est un peu frustrant.

Ecuele Manga (4) : à l’instar de ses collègues nantais, on ne peut pas dire qu’il a marqué son territoire de manière notable défensivement. Il s’est manqué sur quelques relances, mais n’a pas fait d’erreur vraiment préjudiciable pour son équipe.

Panzo (3) : il provoque le pénalty sur Emond à la 22e, et n’est pas loin de se faire sortir à cause d’un potentiel second carton jaune, mais la VAR a jugé que sa main dans la surface était peut-être difficile à éviter. Ces deux éléments montrent les difficultés que l’Anglais a rencontré dans cette partie, également imprécis dans ses relances et à la peine sur certaines accélérations nantaises.

Ngonda (6,5) : solide derrière, il a pu utiliser son énergie offensivement, créant souvent le surnombre sur son côté et réalisant plusieurs bons centres.

Marié (6) : il a bien tenu ses rôles de récupérateur et de plaque tournante sur cette rencontre, perdant peu de ballons.

Ndong (7) : même commentaire que pour Marié, en ajoutant à cela de très bonnes passes vers l’avant qui ont mis son équipe dans le bon sens, dont une passe tranchante qui deviendra décisive, pour Konaté.

Sammaritano (6) : feu follet sur son côté, il a souvent été trouvé assez haut sur le terrain, ce qui est bon signe. Il n’a pas fait de différence notable balle au pied mais a perdu peu de ballons et a inquiété Lafont sur une frappe finalement détournée par Fabio. Remplacé par Scheidler à la 87e.

Celina (6) : son match est mi-figue mi-raisin. Parfois transparent, il a à d’autres moments montré de très belles qualités de dribble et de passe, qualités mises en avant par exemple sur une prise de balle et une belle passe pour Konaté qui manque de peu de se jouer de la défense nantaise.

Dina Ebimbe (5) : il a fait une première mi-temps correcte, faisant appel à ses qualités de percussion sur les côtés, mais est remplacé par Chouiar (5) à la pause. Le jeune Français a fait une mi-temps décente également, mais non décisive sur l’issue de la rencontre.

Konaté (6) : un peu maladroit dans ses prises de balle ci et là, il a su inquiéter la défense nantaise avec son gabarit et son bon positionnement. Il égalise pour les dijonnais en effaçant Pallois puis en devançant la sortie de Lafont (54e). Avec un peu plus d’adresse pour maîtriser une bonne passe de Celina, il aurait pu marquer un second but. Dobre le remplace à la 76e.

Lire plus