OPINION | Les déclarations lâches et egoïstes de CR7

A l'orée de son départ de Manchester United, le natif de Funchal règle ses comptes sur son épisode du retour pénible chez les red devils et il ne s'est visiblement pas gêné pour égratigner le club et ses dirigeants. Sur une interview dimanche dernier de Piers Morgan pour Talk TV, à paraitre mercredi ou jeudi, le joueur de 37 ans, dans les premiers extraits, est allé à des confidences virulentes sur son club et sa propre situation difficile au sein de son équipe juste avant son départ pour disputer la coupe du monde avec le Portugal. Et on peut dire que le meilleur buteur de l'histoire du football n'y a pas été avec le dos de la cuillère.

Le capitaine de la selection portugaise pointe, entre autres, les lacunes du club au nord de l'angleterre, ses mauvais choix ainsi que son absence d'évolution depuis le départ de l'emblématique Sir Alex Ferguson. En utilisant des mots forts pour fustiger son actuel entraineur, Erik Ten Hag, parlant de non-respect de la part du technicien Néerlandais et du board en géneral qui souhaitent, selon lui, le faire partir, il montre sa frustration et sa colère et met le doigt sur le divorce entre lui et le club mancunien.

Selon mon point de vue, il est clair que le portugais s'égare avec ses déclarations acerbes. Certes, on ne peut pas lui retrancher la véracité de ses propos concernant l'état précaire et le niveau loin des attentes de Manchester United depuis maintenant une dizaine d'années mais le club est en reconstruction dans un championnat des plus qualitatifs avec la plus forte concurrence et les plus gros moyens financiers. Le travail en profondeur pour retrouver les sommets va prendre des années et davantage avec les erreurs régulières de casting des équipes dirigeantes. Cela, l'attaquant vedette semble l'oublier.

Concernant sa situation sportive, Cristiano Ronaldo n'est clairement pas dans les plans de son coach. Malgré une première saison encourageante, l'ancien madrilène enchaine les piètres prestations avec United et ses partenaires sont plus performants sans lui qu'avec lui. Son âge ne plaide pas en sa faveur, on le voit dans ses matchs, et Ten Hag préfère jouer avec la prise de profondeur, la vivacité et la vitesse de ses jeunes joueurs: Rashford, Martial, Sancho, Antony et Garnacho. Même si son fabuleux talent de buteur ne peut se remettre en cause, il doit comprendre qu'il reste un élément d'équipe et qu'il doit s'adapter au collectif pour le service du groupe quitte à ce que son temps de jeu, malheureusement, diminue. Et ce dernier point, la légende de Manchester United ne veut pas l'entendre et le comprendre, estimant certainement qu'il se situe au dessus de l'institution et que ses partenaires doivent jouer pour lui. Alors il taille son coach et ses dirigeants, leur repoussant la faute de ses errements et de son niveau physique logiquement déclinant avec les années.

Face au journaliste britannique, Ronaldo parle de respect qu'il n'a pas pour Ten Hag car ce n'est pas reciproque mais lui, en a-t-il eu quand, sur une crise d'égo, il a quitté le stade en voyant qu'il se faisait remplacer à la mi-temps ou qu'il ne rentrerait que pour quelques minutes contre Tottenham? C'est un comportement irrespectueux envers ses coéquipiers et les supporteurs qui gagnaient contre un concurrent direct aux places en C1. On se souvient de ce même joueur déclarer des phrases bienveillantes sur Manchester United durant l'ensemble de sa carrière, ou même lors de l'intronisation de son retour à Old Trafford et puis en fin de cette première saison, comme un voleur avec plein de ressentiments, vouloir abandonner le navire en perdition car le club n'a pas réussi à obtenir son ticket pour la ligue des champions et que lui ne pourra pas gonfler ses statistiques dans cette precieuse compétition. Il n'y avait vraiment que cela qui l'importait et pas ce club dont il disait, haut et fort, qu'il l' aimait, celui-là même de club qui lui avait permis son magnifique début de carrière. Où se trouve ce fameux respect qui sort de la bouche du quintuple ballon d'or?

Ronaldo, par cette interview et ses attitudes, prouvent, une fois de plus, qu'il joue les solistes et qu'il ne se préoccupe que de lui-même sans penser à ses coéquipiers, aux supporteurs qui l'acclament à chaque match, à chacune de ses apparitions, à ce blason historique d'un club créé en 1878, à toutes ses raisons qui devaient le pousser à se battre sur le terrain comme un mort de faim au lieu de faire ses caprices comme un enfant gâté. Mais cela, Ferguson le sait. Tout le monde le sait.

Pour clôturer cet épisode polémique où personne n'en sortira grandi, Il est logique que le caoch et le board s'efforcent de se débarasser de CR7, malgré ses plaintes et son nouveau coup d'éclat, et il est évident que l'institution Manchester United ne doit pas s'abaisser à ses désidératas de diva capricieuse. "Oui Cristiano, à Manchester United, c'est le maillot qui est rouge...Pas le tapis"

 

 

 

Chardin Jean-Christophe

Lire plus