Olympique de Marseille - Stade Rennais FC (1-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 8ème j.]

Homme du Match : Nuno Tavares (7) : De la générosité, énormément de générosité. Il a été de toutes les courses offensives, a pris sa chance par deux fois et ça aurait pu payer, a eu des boulevards à gauche où il a été laissé bien seul par Traoré, ajuste des bons centres, petite baisse de régime en fin de match, mais a été de tous les fronts auparavant.

 

Olympique de Marseille (3-4-3)

Lopez (6.5) : Prend un but de son propre coéquipier et ne peut pas y faire grand chose, a tout de même le mérite de toucher le ballon avant qu'il rentre. Il effectue quelques parades importantes en première période, puis est mis au chômage technique en seconde face à la passivité des Rennais.

Kolasinac (4) : Meilleur sur une aile, en piston côté gauche qui est son poste de prédilection, mais face à un Tavares dans cette forme, que voulez-vous faire ? Se contente de ce rôle en défense, lui qui n'a plus ses jambes de 20 ans, on l'a parfois vu et surtout en fin de match quand Sulemana est rentré.

Balerdi (5.5) : Jamais pris de vitesse par Gouiri, il avait pourtant un bon client face à lui. N'a presque pas perdu de duels au sol mais peut soigner sa relance et le jeu de tête.

Mbemba (4.5) : Bon match pour lui jusqu'à la rentrée de ce petit diable (rouge) de Doku, Mbemba fut victime de quelques coups de reins.

Tavares : Voir ci-dessus.

Veretout (4.5) : Un match assez fermé où l'ancien Nantais n'a pas pu se permettre grand chose, surtout en fin de rencontre où on a senti que les deux équipes se craignaient. Remplacé à la 85ème par Gueye.

Rongier (4.5) : Autre ancien Nantais, le capitaine de cette formation Olympienne a été pris par Ugochukwu et Tait avant, comme Veretout, de prendre vraiment le dessus en seconde période. Dans une fin de match "hourra football" et très hachée, pas aidé par M. Bastien qui siffle faute sur faute, il reste concentré pour ne laisser que très peu d'opportunités au Bretons pour revenir dans la partie.

Clauss (4) : Marqué par Truffert, il a livré un match quasi-apathique, ne réussissant pratiquement rien face à un latéral Rennais décidément bien pesant.

Harit (5) : N'a pas su peser sur cette rencontre et a raté quelques contrôles à des moments chauds, coûtant à son équipe des occasions franches. Remplacé à la 85ème par Ünder.

Sanchez (5.5) : N'a pas pu peser non plus sur cette rencontre, toujours très bien pris par une charnière centrale Bretonne bien en place. Il n'a pas non plus pu s'imposer dans les airs, face aux géants Rodon et Theate. Remplacé par Suarez à la 85ème.

Guendouzi (6) : Décisif dans ce match, et pour les deux équipes ! Oui, il marque le premier but Rennais dans ses propres cages, suite à un centre vraiment dangereux d'Hamari Traoré qui l'oblige à commettre l'irréparable. Il se rattrape et fait mieux que ça, puisqu'il dévie au premier poteau un corner brillamment tiré par Veretout, en profitant du marquage laxiste des Rennais. Il sort donc à la 73ème, après avoir marqué un but pour les deux équipes. Remplacé par Payet.

 

Stade Rennais FC (4-4-2)

Mandanda (6) : De retour au Vél', mais cette fois-ci dans l'équipe d'en face. Sensation assez étrange que de le voir à Marseille avec une autre tunique que celle qui fut la sienne pendant tant d'années. Parlons de son match, où ses anciens copains ont été très prudes en tirant peu au but. Il lui ont envoyé des centres sur lesquels il est toujours sorti avec brio et en captant la balle.

Truffert (6.5) : Imprenable dans son couloir aujourd'hui. Aidé par un Clauss approximatif, il faut bien le dire, il ne lui laisse pas grand chose, très peu de temps pour ajuster des centres ou pour réfléchir à la seconde d'après. Il fait l'essuie-glace, comme souvent chez les latéraux Rennais, et le fait bien.

Theate (6) : Tour de contrôle, il n'a pas laissé beaucoup de ballons pour le pauvre Alexis Sanchez qui a été complètement esseulé, il a joué avec son superbe jeu de tête pour contrer les centres Marseillais et continue de s'imposer dans le onze Rennais en y donnant encore plus de garanties.

Rodon (6) : Très solide dans le jeu aérien, il contre beaucoup de frappes olympiennes. Il donne son corps à la science pendant la rencontre et finit le match touché aux adducteurs. Affaire à suivre dans les prochains jours.

Traoré (4) : Toujours submergé par la vitesse de Tavares, constamment sur son dos, lui et Bourigeaud n'ont pas su le marquer. Remplacé pour sa 200ème en Ligue 1 et après une petite douleur par Assignon à la 85ème.

Terrier (5) : Pas aussi pesant que ce dont on a l'habitude de voir de sa part, il a surtout été un peu baladé, tantôt à droite, à gauche, dans l'axe... Remplacé par Kalimuendo (85ème), la recrue estivale de retour de blessure.

Tait (4.5) : Un vrai manque au milieu s'est fait sentir ce dimanche. Entre la grosse blessure de Santamaria, Majer laissé sur le banc et Doué positionné trop haut, il n'a pas pu jouer comme il le souhaitait et n'a pas vraiment pu rester propriétaire du ballon.

Ugochukwu (4.5) : A apporté plus dans le jeu pour ce match qui est pourtant le plus relevé qu'il aie eu à jouer depuis le début de sa saison, mais s'efface beaucoup trop en seconde période comme tous ses coéquipiers, et perd duel sur duel.

Bourigeaud (5) : Quelques bonnes combinaisons mais pas grand chose de plus, il est du naufrage face à Tavares. Lui comme son équipe n'ont joué que le début et la fin du match, et doit vraiment apprendre à gérer ses temps faibles car c'est sur un moment de moins bien qu'ils encaissent un but sur corner, sur lequel Bourigeaud doit bien mieux prendre Guendouzi. Remplacé par Doku à la 75ème pour mettre du dynamisme dans ce match, mais sans succès.

Gouiri (5) : N'a que trop peu remporté ses face-à-face avec Balerdi, alors qu'il en a eu quelques-uns. Bien marqué par les défenseurs Marseillais, il n'a pas su s'extirper de leur marquage et n'a pas décroché, préférant laisser ce rôle à Doué. Remplacé par Sulemana à la 61ème, dynamique, mais doit parfois lever la tête.

Doué (5.5) : Toujours audacieux balle au pied, le jeune milieu Rennais a su mettre de l'impact dans ses prises de balle alors qu'il était aligné de manière surprenante en pointe de l'attaque avec Gouiri dans ce 4-4-2. N'a cependant que trop peu participé aux phases défensives. Remplacé par Majer à la 61ème, qui aurait pu dès son entrée provoquer un rouge pour Tavares.

Lire plus