Nice - OM (0-3) : Les notes complètes [Ligue 1 - 4ème j.]

Homme du match: Sanchez (8): Le chilien marque ses deux premiers buts avec l'olympique de Marseille. Son match est plein avec de l'envie et cette détermination de champion. Il se bagarre sur tous les ballons, ceux de la récupération des passes ratées de Nice, ceux qui gravitent dans sa zone, et il ne lâche rien. Sa technique, sa grinta et son intelligence de jeu ont fait le reste. L'ancien de Manchester United et de l'inter score d'une belle frappe dans la lucarne de Nice sur un service de Clauss et d'un ballon mal repoussé par Schmeichel qu'il reprend en se jetant au sol. A noter la belle entente entre le chilien et son capitaine Dimitri Payet. Les deux hommes se sont toujours cherchés sur le terrain...Et trouvés. "El Nino maravilla" a laissé sa place à Suarez à la 68ème minute

Nice (4-2-3-1)

Schmeichel (4): Le gardien danois n'aura pas brillé par ses arrêts et il se prendra trois buts. Les deux premiers sont très bien placés mais sur le troisième, Kasper doit mieux faire que repousser le centre de Tavares sur Sanchez

Lotomba (4,5): Tavares n'a pas trop utilisé la profondeur du couloir du latéral droit de nice car ce dernier a été vigilant pour ne pas trop l'inquiéter mais le marseillais a trouvé d'autres armes pour briller dans la rencontre. Le défenseur suisse a beaucoup proposé sur son côté et a participé au jeu de son équipe mais au niveau de la surface, il n'a peu centré. Sur le second but de l'OM, il laisse filer Tavares qui a tout le temps de déclencher et de frapper au but

Dante (3): Le brésilien a sombré dans sa surface, incapable de s'imposer et d'endiguer les vagues marseillaises. Naïf et attentiste, le capitaine de Nice est responsable de l'ensemble des buts marseillais

Viti (3,5): c'est guère mieux pour lui. Avec Dante, ils se marchent parfois dessus, et dans la même zone devant Sanchez sur le premier but, ils le laissent armer sa frappe et crucifier Schmeichel. Le défenseur italien sera à la reception d'un corner offensif mais sa tête est imprécise

Bard (3): Clauss lui fait la misère. L'ancien lensois lui prend le dessus dans tous ses débordements et il ne peut le stopper. Responsable du premier but, le latéral gauche n'était pas de taille à rivaliser dans cette rencontre face au numéro 7 de l'OM. Offensivement, c'est le néant. Son coach le remplace par Atal à la 68ème minute

Rosario (4,5): Il délivre quelques bonnes passes vers l'avant qui ont cassé des lignes et donné des situations mais dans la construction globale du jeu et dans les tentatives pour desorganiser le jeu marseillais, il semble se cacher sur le terrain

Beka Beka (5,5): trés remuant au milieu, il ne se gène pas de presser ses adversaires directs. Il est partout, trés disponible sur le terrain, et demeure un des plus belles satisfactions de l'équipe niçoise contre l'OM. Malheureusement, il ne parviendra pas à sortir ses partenaires du bourbier contre un équipe de Marseille superieure dans bien des domaines. Il cède sa place à K. Thuram à la 58ème minute

Pépé (6): C'est le plus interessant, le plus incisif, le plus determiné et le plus dangereux de toute son équipe. Il ne réusssit pas tout mais il tente, apportant de la vivacité à l'attaque des aiglons. Il participe à toutes les meilleures opportunités de Nice. Dommage, offensivement, il semblait tout seul

Ilie (4): Une petite frappe pas cadré et puis c'est tout. le meneur de jeu a eu du mal à exister face aux milieux et aux défenseurs marseillais, étant incapable de prendre le jeu offensif à son compte. D'ailleurs, il est remplacé à la pause par Brahimi (4): Lui ne fait pas mieux, de la provocation sur l'aile gauche mais sans vraiment de conviction et sans idée précise derrière la tête

Claude-Maurice (3,5): il subit quelques fautes en début de match au moment d'amorcer une accélération et s'est souvent heurté à Mbemba et Clauss dans son travail offensif. Il a trop peu proposé offensivement et il est remplacé à la mi-temps par Ramsay (4): Le gallois s'est montré dans sa période mais a raté pratiquement tout ce qu'il a essayé. Mauvais sur les coups de pieds arrêtés et mauvais dans ses prises de décision, on ne se souviendra pas trop longtemps de sa prestation du jour

Delort (3): L'attaquant niçois ne sera pas à la fête contre les marseillais aujourd'hui. Il perd trop de duels et va se perdre face à la défense solide de l'olympique de Marseille. L'international algérien n'arrivera jamais à s'imposer dans ce match. Il est remplacé par Stengs à la 78ème minute

Marseille (3-4-2-1)

Lopez (5,5): Aprés-midi tranquille pour le portier espagnol, il va juste devoir se coucher sur une frappe inquiètante mais le reste est surtout une poignée de tirs non cadrés

Mbemba (6): prestation trés correcte du congolais qui a su maitriser ses adversaires directs et en plus, il s'est permis quelques montées pour participer au jeu de son équipe. Le troisième but commence dans ses pieds

Balerdi (5,5): l'argentin réalise une prestation assez correcte. Il domine de la tête les joueurs offensifs de Nice sur les longues relances vers l'avant mais parfois son placement laisse à désirer, laissant des espaces à Nice dans la profondeur. Ses interventions ont toutes été justes

Kolasinac (4): D'entrée de match, il enchaine les fautes comme un signe d'une certaine fébrilité de sa part. Et la zone où les niçois arrivent à pénétrer dans la surface marseillaise et créer les meilleures situations est la sienne. Le bosnien a eu des trous d'air et est de loin le plus mauvais des marseillais. Il est remplacé à la 58ème minute par Bailly qui apparaissait pour la première fois sous les couleurs olympiennes

Clauss (7): L'ancien lensois livre encore un match de grande classe. Son travail dans son couloir, ses débordements, ses centres font qu'il s'impose face à une défense de Nice à côté de ses pompes. Auteur de la passe décisive pour le premier but de Sanchez, le piston droit a encore été décisif dans cette partie. Il est remplacé par Kaboré à la 78ème minute

Rongier (7,5): infatigable au milieu, il est le relai de toutes les phases de possession de l'OM et on le verra trés souvent se porter vers l'avant, avec justesse, et pour participer à son lot de situations pour Marseille. Il sera un des éléments cuciaux du troisième but en décalant Tavares à gauche et ce dernier ira, par sa frappe forte, provoquer l'envoi du cuir par le gardien dans les pieds de Sanchez. Défensivement, il sauve Marseille d'un but encaissé en taclant devant Pépé à deux orteils de frapper à bout portant devant la cage de Lopez

Veretout (6): Moins discret que son compère du milieu, il a cependant réalisé une prestation correcte. Il se porte beaucoup moins vers l'avant que Rongier et a plutôt couvert les montées de ses pistons et a participé à fluidifier le jeu de son équipe

Tavares (7,5): Encore un gros match du joueur prêté par Arsenal même s'il a été beaucoup moins assidu dans son couloir pour déborder comme il a souvent eu l'habitude de le faire. Pourtant, il va signer deux magnifiques gestes: Cette puissante frappe à l'entrée de la surface qui ira heurter le poteau de Schmeichel avant de finir sa course dans les filets et un deuxième tir que Schmeichel repoussera dans les pieds de Sanchez pour le doublé du chilien. Il rend une partition de grande classe, ce qui n'est pas nouveau chez lui sous les couleurs marseillaises. Le portugais est remplacé par Gueye à la 78ème minute

Guendouzi (5): son poste de milieu offensif droit n'est pas le sien et ça se voit. Il ne ménage jamais ses efforts comme depuis qu'il est à Marseille et assure toutes les transitions dans les offensives de son équipe mais dés qu'il est dans la surface ou qu'il faut inquiéter Schmeichel, il est beaucoup moins incisif et précis. Dommage car l'ensemble n'est pas mauvais davantage qu'il est passeur décisif sur le but de Tavares

Payet (8): Le capitaine marseillais en taille patron. Il commence comme un diesel, plutôt discret dans les premières minutes du match, puis il entre dans la partie en prenant le jeu à son compte avec des passes précises dans toutes les zones du terrain. Appelant le ballon entre les lignes, il oriente le jeu à sa guise et il excelle dans ce domaine. Il aère le jeu et initie une quantité de situations et occasions dans le match comme l'action du troisième but dont il est le chef d'orchestre. Dimitri Payet est remplacé par Bakambu à la 68ème minute

Sanchez (8): voir haut de page

 

Chardin Jean-Christophe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire plus