Monaco – Etoile Rouge de Belgrade (4-1) : Les notes complètes [Europa League - 6ème j.]

HOMME DU MATCH : KEVIN VOLLAND (9) : Il a fait montre d’une précision diabolique face au but aujourd’hui, scorant à trois reprises et à chaque fois sans contrôle et à ne touche de balle s’il vous plait !
Le premier but est un modèle d’école dans l’attaque du ballon où il devance Borjan le gardien serbe d’une puissante tête (1-0). Sur sa seconde réalisation du jour, il enroule au sol du pied droit un ballon remisé dans la surface par Diatta qui finit au ras du poteau et laisse le portier adverse pantois. En fin de match lors d’un débordement de Jakobs coté gauche, ce dernier glisse en retrait pour Volland, qui avait intelligemment arrêté sa course pour conclure du gauche cette fois et à nouveau au pied du montant droit de Borjan. Chapeau !! Remplacé par Ben Seghir (90ème).

 

 

AS Monaco (3-4-3)

Nübel (5) : Un match mi-figue mi-raisin, où il n’a pas eu grand-chose à faire mais sur le penalty ou encore sur l’action du but serbe refusé par le VAR, il est encore battu. Manque encore de décisivité.

Badiashile (5) : Il manque d’assurance dans son jeu ces derniers matchs et il apparaît parfois fébrile et recule trop en un contre un. Il provoque inutilement un penalty alors qu’il n’y avait aucun danger. Pas rassurant sur cette rencontre.

Maripan (6) : Rugueux et dur sur l’homme, il a été rarement pris à défaut. Sobre et efficace.

Disasi (6) : A nouveau placé axe droit comme face à Angers, il a été convaincant et a même gratifié Louis II de belles échappées et amener du danger par ses centres dans la surface adverse.

Caio Henrique (7) : Quel délicieux pied gauche ! il a mis le feu sur son côté. Gauche combinant souvent avec Golovin. Encore passeur décisif pour Volland sur l’ouverture du score.

Golovin (6,5) : Il a régulé le jeu de son équipe avec maestria en première période usant de son couloir gauche avec Caio en appui Moins en réussite sur ses frappes de loin. Il baissé le pied en seconde mi-temps. Remplacé par Jakobs (72ème)passeur décisif.

Fofana (6,5) : Il est incontournable au milieu de terrain. Épaulé par Camara, il peut alors plus se projeter vers l’avant et il ne s’en est pas privé. Il manque encore de précision et de timing dans la dernière passe mais il a fait mal au milieu serbe.

Camara (6) : Le poumon au milieu. Son retour dans le onze après ses suspensions en championnat ont fait du bien à Monaco. Il harcèle, presse et joue vers l’avant dès que possible. Manque encore de précision sur les frappes.

Diatta (5) :  Il est apparu un peu frustre dans cette rencontre par moment, mais sa hargne et son énergie sont sans faille. Passeur décisif pour Volland. Remplacé par Vanderson (75ème).

Ben Yedder (5) : Il s’est démené devant en multipliant les appels et les courses. Son entente avec Volland s’est moins vue sur le terrain et il n’a pas toujours été servi dans des bonnes conditions. Remplacé par Embolo  (75ème).

 

 

Étoile Rouge de Belgrade (5-3-2)

 

Borjan (4) : Il a été en difficulté toute la soirée, trahi par ses défenseurs. Sa sortie ratée sur le premier but de Volland a plombé son équipe.

Milunovic (4) : Il n’a pas pu éviter le naufrage de son équipe. Battu dans les grandes largeurs.

Rodic (4) : Peu inspiré à l’image de toute sa défense. Malheureux sur un centre de Golovin où il marque contre son camp.

Erakovic (4) : Il n’a pas su maîtrisé Volland qui jouait souvent dans sa zone.

Gobeljic (5) : Peu en vue sur son côté droit, car il avait fort à faire avec le duo Golovin-Caio Henrique.

Mitrovic (5) :  Quelques débordement et gestes techniques mais peu de ballons vers l’avant.

Ivanic (6) : Il a essayé de colmater les brèches au milieu mais trop souvent battu dans les duels.

Kanga (6) : Une grosse activité sur ce match, il a été au-dessus de ses partenaires. Belle protection de balle et beaucoup de vivacité dans les petits espaces, il sait se sortir du marquage.

Bukari (6) : Son explosivité et sa vitesse ont été un danger trop rarement exploité. Il a ensuite perdu du jus au fil du match.

Kataï (4) : Décevant sur cette rencontre. On attendait plus de sa technique et de sa vision de jeu mais il n’en a rien été.

Pesic (5) : Il aurait pu être le héros de la remontada serbe mais son but a été refusé pour hors-jeu. C’est à peu près son seul fait d’arme sur ce match.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire plus