Maroc - Croatie (0-0) : Les notes complètes [Coupe du Monde - 1ère j.]

Homme du match: J. Gvardiol (8): Pendant toute la partie, le joueur du RB Leipzic s'est montré capable de grandes interventions défensives pour rendre la vie plus simple à son équipe. Si la Croatie ne prend pas de but, c'est en grande partie son oeuvre.

Maroc (4-2-3-1)

Bono (6,5): Un gardien rassurant, comme à son habitude en club, qui a réussit notamment un arrêt important face à Vlasic (45+1'). Ses sorties pour couper les centres et corners ont aussi permit à son équipe de ne pas se faire trop de frayeurs.

N. Mazraoui (5,5): Plutôt en vue de son côté gauche, le joueur du Bayern Munich a joué de ses qualités de vitesse pour exploser en contre, et effectuer ses retours défensifs. Sa blessure sur un tir (51') a été un coup dur pour son équipe, puisqu'il est remplacé sans doute à contrecœur par Y. Attiyat Allah (60').

R. Saïss (6): Dans un match où les secteurs défensifs ont brillé, le joueur de Besiktas n'a pas dérogé à cette règle. D'une solidité étonnante, cela a permit au Maroc de résister au talent offensif que possédait l'adversaire.

N. Aguerd (5,5): Solidaire et bine coordonné avec son compère de défense, le défenseur de 26 ans est resté serein et a comblé les trous qu'il pouvait parfois y avoir sur le côté gauche.

A. Hakimi (6): Le parisien a été précieux dans les offensives marocaine. Formant une des meilleures paires de latéraux du tournoi avec N. Mazraoui, on a bien vu que les deux combinés pouvait faire des ravages dans le jeu en une touche et la vitesse de projection.

S. Amrabat (7): Auteur d'un match taille, patron, Amrabat a été le catalyseur de toute récupération marocaine. Son abattage au milieu de terrain, et même au niveau de la ligne défensive a été génial.

A. Ounahi (4,5): A la limite du mauvais, le joueur du SCO d'Angers a été peu en vue dans ce milieu de terrain déjà bien fourni. Dur donc de trouver sa place avec tant de talent dans cette zone, c'est sans doute pourquoi on l'a trouvé moins flamboyant. Cède sa place logiquement pour A. Sabiri (82').

S. Boufal (5,5): Intéressant sur son côté en compagnie de Mazraoui, il a brillé par quelques dribbles dont il a le secret, ainsi que par sa capacité à repiquer dans l'axe pour trouver un partenaire, comme il l'a fait pour Hakimi (13'). Sa combativité et son mental sont aussi remarquables. Laisse son poste au jeune du Barça A. Ezzealzouli (65').

S. Amallah (4,5): Sans doute le moins en vue dans cette attaque marocaine, il n'a pas su trouver le chemin des filets, ni celui du ballon d'ailleurs, n'ayant que 28 ballons touchés à son actif.

H. Ziyech (5,5): Dans son registre habituel de numéro 10, mais plus excentré à droite, Ziyech retrouve de la confiance avec sa sélection avec encore un joli match de sa part. Malheureusement, il a beaucoup tenté, ce qui l'a amené à rater également. Il est donc dur de lui mettre une meilleure note.

Y. En-Nesyri (5): Peu influent dans le jeu, le buteur du FC Séville n'a pas été ce tueur devant le but que l'on attend de lui. Cependant, il a été impressionnant sur un coup franc bien tiré par L. Modric, sur lequel il est auteur d'un tacle aérien surréaliste (71'). Remplacé par A. Hamdallah (81').

Croatie (4-3-3):

D. Likakovic (5,5): Plutôt serein sur le peu d'arrêts effectués (2), rien à dire de plus sur son match, si ce n'est qu'il a été juste.

B. Sosa (5): En difficulté défensivement, il a été la faille défensive de cette équipe croate. Lorsqu'il est monté un peu plus haut sur le terrain pour épauler Perisic et Kovacic, il a montré qu'il était capable de bien combiner et a fait preuve d'un peu de vista.

J. Gvardiol (8): Voir ci-dessus.

D. Lovren (6): Son collègue de la défense faisant un match référence, cela n'a pas empêché au taulier croate de réussir son entrée dans la compétition. Il a été précieux dans les domaines où on le sait bon, à savoir la présence physique et aérienne, et le placement.

J. Juranvic (5): Ayant une vocation plutôt offensive, il n'a pas eu beaucoup l'occasion de se montrer beaucoup étant donné que la plupart des attaques croates sont passées par la gauche, car Vlasic n'était pas dans une grande forme.

M. Kovacic (6): Comme à son habitude, celui qui est déjà un taulier dans cette sélection a été responsable d'un abattage monstrueux au milieu de terrain. A la récupération puis à la distribution, le milieu des Blues a tout fait. L. Majer prend son poste en fin de match (79').

M. Brozovic (5,5): La sentinelle de cette Croatie a réussi à bien verrouiller l'axe, pour faire passer toutes les actions marocaines par les côtés. Il est aussi auteur de 2 dribbles réussis (record du match), faisant progresser le jeu.

L. Modric (7): Comme à son habitude, le ballon d'or 2018 a été soyeux, juste, et si bon techniquement. Ses extérieurs du pied sont toujours un régal, et sa vison du jeu est digne une des meilleures au monde actuellement. Match de patron.

I. Perisic (5,5): Le joueur de Tottenham a joué comme il sait bien le faire, en prenant son côté de manière très large pour étirer le bloc défensif, pour ensuite distiller des centres enroulés dans la boite. Cède sa place à l’ailier du Dynamo Zagreb M. Orsic (90').

A. Kramaric (5): Bon dans la projection, mais moins dans la conservation du ballon, l'attaquant de Hoffenheim a du faire face à une ligne de 4 qui le prenait souvent à deux, ce qui ne lui a pas permit de briller. Remplacement pour M. Livaja (71').

N. Vlasic (4): Le point noir de cette équipe croate est bien Nikola Vlasic, qui a vraiment eu du mal à trouver ses marques pour sa première titularisation en Coupe du Monde. Il a tenté des courses, sans grande réussite, et a frappé au but, avec le même résultat. Cela amène Zlatko Dalic à le remplacer dès la mi-temps pour M. Pasalic (45').

 

Lire plus