Manchester City - Manchester United (6-3): Les notes complètes [Premier League - 9ème j.]

Homme du Match : Haaland (8,5) : Il est grand, il est très grand, pour son premier derby de Manchester il a montré au rival historique toute l'étendue de son talent. Trois buts, aucun raté, rien à jeter, encore et toujours une partie exceptionnelle de sa part, rien à redire. Repart aux vestiaires avec le ballon, la fierté de son public et la satisfaction d'avoir marqué à tout jamais l'histoire de cette confrontation. Troisième triplé en trois matches pour le Norvégien. Époustouflant.

Manchester City (4-3-3) :

Ederson (6) : Il n'y a pas eu que du positif à City ce dimanche (c'est dire la marge que possède cette équipe). Ne peut pas faire grand chose sur les buts qu'il encaisse mais en prend tout de même trois dans une partie pourtant aussi maîtrisée.

Cancelo (7) : Toujours autant d'allant offensif pour le portugais souvent placé aux avants-postes.

Aké (6) : A l'image d'Akanji, un manque de repères et d'automatismes pour la défense des Skyblues, qui encaissent tout de même trois buts et ne repartent finalement qu'avec un +3 à la différence de buts. Bien mais peut mieux faire.

Akanji (5,5) : Si les attaquants de City n'ont pas eu d'opposition face à eux, et bien la charnière centrale de cette même équipe n'a pas su résister aux temps « forts » de leurs voisins. Meilleure que celle de United, certes, en même temps compliqué de faire pire, mais il faut faire attention aux sautes de concentration.

Walker (non noté) : Un très bon match de sa part, il a étouffé le jeune Malacia qui n'a pas réussi à faire quoique ce soit. Attention aux sautes d'humeur défensives, à la 15ème il se troue et aurait pu offrir une opportunité d'égaliser à Rashford et Eriksen ensuite. Sort sur blessure à la 41ème, remplacé par Gomez (6), pas forcément en réussite sur ses relances et manque de solidité en seconde période.

B. Silva (8) : Un milieu parfait, rien à dire. Une telle capacité à faciliter les choses, comme si le foot à ce niveau là était simple. Une aisance balle au pied et des passe toujours justes, pour ne pas changer.

Gündoğan (7,5) : Proche du but à la 18ème, il voit son coup franc sortir après avoir frappé le poteau. Appliqué à la tâche défensive, il a, presque à lui tout seul, muselé la paire Eriksen- McTominay. Remplacé par Laporte (75ème).

De Bruyne (8) : A tout fait sur la pelouse de l'Etihad : attaquer comme défendre. Et l'a bien fait. S'applique en plus à distiller des corners d'une précision délicieuse. Comment stopper cette équipe là ? Remplacé par le jeune Argentin Alvarez (75ème), qui aurait pu marquer peu après son entrée en jeu et inscrire son nom sur la facture.

Grealish (7) : Très bon en première période et surtout dans les quinze premières minutes, il a fait souffrir Dalot, et a profité du jaune reçu par son vis-à-vis Portugais pour appuyer sur se point faible. Plus effacé en seconde, il finit remplacé par Palmer (75ème).

Haaland : Voir ci-dessus.

Foden (8,5) : Il n'a rien raté. Un vrai bulldozer, il a contribué à atomiser le rival de toujours, en leur collant 3 buts et une grosse honte. Que dire de plus ? Une complicité et une entente insultante avec Haaland, ces deux-là sembleraient avoir joué ensemble depuis la crèche. Remplacé après une ovation méritée avec ce triplé, par Mahrez (75ème).

Manchester United (4-2-3-1) :

De Gea (4) : Prend 6 buts, quand même, mais aurait pu mieux faire avec une vraie défense, et non cette espèce de mousse qui a pris l'eau de toutes parts. Les Red Devils ont bien trop laissé leurs rivaux s'approcher de la cage de leur gardien, ne lui permettant pas de pouvoir anticiper des frappes qui arrivaient de trop près, souvent aux dix mètres environ.

Malacia (4) : Un seul chagement à la pause alors qu'il faudrait tout changer... C'est lui qui en fait les frais, après une première période bien mauvaise, pris de vitesse par Foden, constamment, qui lui a tout fait, littéralement. Shaw (4,5) le remplace à la pause, avec un peu de mieux, mais avec une équipe comme ça, rien à faire.

Martinez (4) : Mal placé, trop tendre, pas d'automatismes avec Lindelöf, petit bonus pour une bonne relance, pourtant mis sous pression par le pressing des Citizens.

Varane (non noté) : Et comme on dit dans ces cas là, heureusement pour lui. Il sort à la 40ème et rate le quatrième après avoir déjà raté le troisième puisqu'il se blesse à la cheville sur l'action qui amène le corner, lequel amène le troisième but. Il laisse Lindelöf (3,5) participer à la suite de la noyade, lequel avait oublié sa bouée.

Dalot (3,5) : Vraiment pas malin, il prend un jaune stupide dès la 2ème minute et n'a jamais pu défendre comme il le voulait. Essaie toutefois d'apporter du nombre devant mais précipite ses choix.

Eriksen (3,5) : Mauvais en première, transparent en seconde, dans un poste qui n'est clairement pas le sien, il n'a pas pu dicter le jeu de son équipe, dans un milieu totalement absent.

McTominay (3) : Un vrai désastre, rien n'a marché. On lui donne ces trois généreux points pour acte de présence et pour un double sauvetage à la 3ème minute. Autrement, c'était un interminable chemin de croix, des passes ratées, un mauvais placement, des transversales affreuses et une défense incroyablement mauvaise. A part ce sauvetage, il n'a rien fait de bien, jouant parfois avec l'autre équipe tant il leur a rendu le ballon. Remplacé à la 56ème par Casemiro, enfin !

Sancho (3,5) : A tout de même eu le mérite d'avoir tenté quelques petites choses, mais trop petites pour espérer quoique ce soit face à une telle équipe. Trop passif au pressing. Remplacé par Fred à la 70ème, le pauvre, rentre à 5-1...

B. Fernandes (3,5) : On l'a senti au bord du pétage de plomb en fin de match, après une copie ratée de sa part, il n'a pas non plus créé de jeu, à l'instar d'Eriksen.

Antony (3) : Vous prenez les commentaires de McTominay et vous les appliquez à Antony. Allons-y : trois points pour son but, et pour acte de présence également, mais rien du tout dans le jeu. Rate beaucoup, s'excuse mais ne s'applique pas sur l'action qui suit, cela pendant tout le match. On l'a vu très égoïste, privilégiant la solution individuelle, et ça n'a pas marché. Faut-il rappeler l'existence de Cristiano Ronaldo à son entraîneur ?

Rashford (4) : Transparent, invisible, vous appelez ça comme ou voulez, il n'a pas touché la balle et n'a pas fait grand chose pour aller le chercher dans les pieds des défenseurs adverses. N'a pas été aidé par la médiocrité des passes de ses partenaires non plus. Remplacé par Martial (59ème), seule satisfaction du match, avec deux buts, du réalisme et de la combativité.

Lire plus