Ligue 1 - 18ème j. | Les notes de Paris SG - AS Monaco (2-0)

Homme du Match : Mbappé (7) : une fois n’est pas coutume, l’ancien monégasque s'est une nouvelle fois montré décisif. Il signe un doublé qu’il amorce avec ce penalty tiré de l'intérieur du pied droit (12’) avant de creuser l’écart dans les derniers instants de la première période en enfonçant au fond des filets avec une extrême propreté le caviar de Messi (45+1). Une capacité à être présent au bon endroit et au bon moment avec laquelle il sanctionne sans la moindre once d’hésitation le manque de tranchant des monégasques. Remplacé par Icardi (87’).  

 

PSG (4-3-3)

 

Donnarumma (6) : une balance entre des sauvetages et des sorties qui rassurent (15’), (23’) et quelques interventions assez brouillons qui ont eu le don de créer quelques sueurs froides (44’) (50’). 

Hakimi (5,5) : une attitude ouverte à la participation dans la construction du jeu parisien avec ses montées dans son couloir droit, qui n’a pas toujours été pris en compte par certains de ses coéquipiers… à tort. En effet, il faudra attendre la 84ème minute pour qu’il récupère son premier ballon sur son élan offensif. Quelques bonnes interventions défensives à l’image de celles sur Golovin (35’). 

Marquinhos (6) : comme à son habitude, de bonnes interceptions de balle de la tête apportent de la sérénité sur la surface de réparation parisienne. Une initiative offensive très intéressante avec cette projection vers l’avant qui ne verra malheureusement pour lui pas la couleur des cages (66’).

Diallo (6) : il fournit un travail indéniable sur le plan défensif avec de la percussion dans ses duels et une fiabilité dans ses relances dans l’axe. Des problèmes de communication notamment avec Kehrer en seconde période peuvent néanmoins être relevés (57’).

Bernat (5,5) : une sublime action offensive en début de match où il élimine 3 joueurs monégasques sur un une-deux avec Mbappé sur le côté gauche avant de délivrer une passe pour Gueye qui ne réussit pas à concrétiser (6’). Un peu moins impactant par la suite. Il est remplacé en début de deuxième mi-temps par Kehrer suite à une douleur musculaire à la cuisse (50’).

Wijnaldum (5,5) :  l’international néerlandais a réalisé quelques tentatives devant les cages sans succès. Il a davantage travaillé dans les petits périmètres dans le milieu de terrain sans parvenir à trouver la solution destinée à créer l’étincelle.

Verratti (5) : il n’a pas été au top de son niveau. Des combinaisons en première mi-temps loin d’être reluisantes notamment avec Di Maria et Messi (41’). Il a perdu pas mal de ballons sur l’ensemble de la rencontre. Défensivement, il a manqué de finesse comme l’illustre cette faute sur Matazo sur un tacle mal dosé (75’).   

Gueye (6,5) :une tonicité physique à toute épreuve. Une bonne couverture défensive qu’il assure face à Ben Yedder (29’). Il se montre imposant autant dans les pressings que dans la récupération de balles. Remplacé par Herrera (80’). 

Di Maria (5,5) : il est à l’origine du penalty qui permet l’ouverture du score parisien. Une qualité technique mise à bon profit de la possession de balle parisienne en deuxième période. Remplacé par Paredes (80’).  

Messi (6) : sur un contre bien exécuté, il délivre une passe décisive pour Mbappé que ce dernier se charge de mettre au fond. Sur l’ensemble du match, il manque à plusieurs reprises de délivrer des passes à Hakimi pourtant bien placé sur son couloir et cela lui coûtera d’ailleurs de rater fâcheusement et de peu l’une de ses multiples tentatives où il a tenté une percée vers l’avant mais, étant pris de près par la défense monégasque, à préféré tirer directement dans la précipitation au lieu de s'appuie sur le latéral droit placé en soutien juste à côté de lui (71’).

Mbappé :  Voir ci-dessus.

 

AS Monaco (4-2-3-1)

 

Nübel (5,5) : trop en retard sur le penalty et impuissant sur le deuxième but infligé par le numéro 7 parisien, le portier monégasque est resté malgré tout sur ses gardes tout le long de la confrontation avec une bonne lecture de jeu en première période qui lui permet de voler le ballon à Mbappé (43’). 

Sidibé (5) : auteur malgré lui de la faute à l’origine du penalty parisien sur Di Maria, le défenseur monégasque a fait preuve d’une bonne solidité physique. 

Disasi (5,5) : engagé dans un replacement défensif avec son coéquipier pour reformer la charnière défensive sur le contre de Messi qui sera confirmé, il se montre complètement déstabilisé et impuissant face à la frappe assigné par le génie parisien (45’+1). Globalement, des interventions intelligentes à l’image de celle sur Wijnaldum (67’). 

Maripan (5,5) : l’international chilien a effectué de bonnes actions comme cette passe entre les lignes qui trouve Golovin (25’), mais aussi des actions moins brillantes comme dans cette course où il se décale face à la Pulga pour stopper ce dernier dans son élan mais son initiative terminera sur une faute.

Henrique (5) : en première mi-temps, il tente de s’investir comme il peut dans l’animation offensive en s'impliquant sans succès dans son couloir gauche. Remplacé par Jakobs (46’).

Fofana (5,5) : Lui non plus n’a pas été épargné par les pertes de balles à répétitions. Cependant, il a souvent entreprit d'ouvrir le jeu vers l’avant et apporté un apport défensif notable mais non sans maladresses en particulier sur son intervention sur Mbappé qu’il fauche complètement sur la ligne de touche (17’). Remplacé par Jean Lucas (55’)

Tchouameni (5,5) : quelques tentatives en première partie de jeu à l’image de cette action où il est lancé par Ben Yedder (23’). Toutefois, à l'image de sa formation, le milieu de terrain à manqué de percussion dans son jeu offensif. 

Martins (5,5) : il a essayé de faire comme il a peu, mais sans surprise son manque de lucidité combiné à une défensive parisien bien organisé a eu raison de lui et de ses coéquipiers. Remplacé par Isidor (85’)

Golovin (5,5) : beaucoup de prises d'initiatives offensifs toutes aussi peu concluantes les unes que les autres. En deuxième période, il décide de se servir de l’appel de Boadu pour tenter une frappe qui ne verra que les gants du portier parisien (90’+2).

Diop (5) : une bonne défense assurée dans l’axe sur Verratti en première mi-temps. Il prend en charge les corners bien tirés mais pas exploiter à bon escient par ses coéquipiers. Il perd en intensité comme en volonté sur toute la seconde partie de match. Remplacé par Matazo (66’).

Ben Yedder (4,5) : à l’exception de sa tentative sur une combinaison avec Diop en début de jeu (2’) et d’une bonne remise une nouvelle fois sur ce dernier, il a fourni une prestation bien décevante par rapport au potentiel qu’on lui connaît. Un défaut d’inspiration et de créativité qui n’aura pas épargné sa formation d’une défaite incontestable. Remplacé par Boadu (55’).

 

Lire plus