Ligue 1 - 18ème j. | Les notes de Nantes - Lens (3-2).

Homme du match: Kolo Muani (7) : Auteur d'un doublé ce soir, il aura été comme d'habitude, généreux dans l'effort et remuant. Chanceux sur le premier but en déviant une frappe de Blas de l'épaule. Il a grillé la défense lensoise après un sprint pour venir se jeter au second poteau et égaliser à 2/2. Grâce à son envie et sa combativité les nantais se sont vus récompensés par la victoire. Remplacé par Appiah (93è)

 

FC Nantes

 

Lafont (5) : Fautif sur le premier but lensois en boxant le ballon en direction de Da Costa. Il ne peut pas grand chose dans son duel face à Kalimuendo sur le second but lensois, abandonné par sa défense. Il a rassuré en seconde période par ses sorties aéeriennes.

Castelletto (5): A l'image de ses partenaires, très en difficulté durant le premier acte face au mouvement incessant des attaquants adverses. Il couvre Kalimuendo sur son appel en profondeur sur le second but lensois. il s'est repris en seconde période en se montrant solide dans les duels et vigilant dans sa gestion de la profondeur.

Pallois (5) : De retour de suspension il a été fidèle à lui même, costaud, agressif dans les duels. Pris en défaut par les raids éclairs des sang et or, il est fautif sur le but de Kalimuendo, ne sachant pas s'il devait jouer le hors jeu ou rester au contact de l'attaquant artésien.

Merlin (5) : Une première mi temps très compliquée, une seconde où il a pu démontrer toute ses qualités balles au pied malgré un total de 16 ballons perdus il a beaucoup donné, pressé haut et distillé quelques centres intéressants. Remplacé par Coco (90è)

Fabio (4,5) : Malmené par Haïdara et Da Costa dans son couloir en première mi temps. Il a rectifié le tir ensuite en défendant haut et en se projetant vers l'avant. Il a malheureusement souvent tendance à se jeter et concéder des situations dangereuses

Girotto (5) : Dans cette défense à 3 il a trouvé un rôle hybride entre sa positions de sentinelle et de défenseur central. Toujours fiable, il se montre ultra décisif en venant contrer la frappe de Jean qui aurait pu tuer le match et tout espoir nantais.

Chirivella (5) : La tête levée, l'envie de jouer rapidement vers l'avant, l'espagnol a démontré tout son sens du jeu en impulsant le regain nantais. Le patron de l'entrejeu des canaris ne lâche jamais.

Cyprien (5) : Le héros du dernier match face à Lorient a subi face à Fofana en première période. Il s'est appliqué dans ses transmissions lors de la révolte nantaise en jouant haut et en se libérant un peu plus. Remplacé par Moutoussammy (70è): Agressif sur le porteur de balle il a contenu les montées de Fofana et n'a pas hésité à se projeter vers l'avant.

Blas (5,5) : Du bon et du moins bon ce soir pour le numéro 10 nantais. Entreprenant, parfois trop, il est à l'origine des buts nantais mais à eu tendance à forcer parfois, passant à côté de meilleurs opportunités.

Geubbels ( 5 ): Deuxième titularisation pour lui cette saison. Il semble être branché sur courant alternatif et dégage parfois un peu de nonchalance dans ses courses. Bien lancé dans la profondeur il a servi Kolo Muani dans le parfait timing pour l'égalisation nantaise. Remplacé par Simon (70è): Auteur d'une entrée remarquée, il aura donné le tournis à la défense lensoise à plusieurs reprises avant de venir conclure un raid solitaire à l'angle de la surface d'une magnifique frappe dans la lucarne de Farinez.

Lens

Leca (5): Touché au pied très tôt dans le match après que Kolo Muani lui soit retombé dessus. Il a répondu présent sur les sollicitations nantaises et tenu le choc. Remplacé par Farinez à la pause: Le malheureux gardien remplaçant ne peut pas grand chose sur les trois buts qu'il encaisse. Il s'était montré bon dans la lecture du jeu en sortant loin de ses cages pour enrayer quelques offensives adverses.

Danso (4,5): Rugueux dans les duels, propre dans ses sorties de balles en première mi-temps. Il a connu une seconde période bien plus agitée et a sombré comme ses partenaires de charnière centrale.

Gradit (4 .5): Il aura montré deux visages durant ce match. Agressif sur le porteur de balle, habile dans ses sorties, il a laisser entrevoir de la nervosité en seconde période. Malmené par Blas dans de nombreux duels. Averti à la (59)ème. Il se jette trop tôt et mord sur la feinte de Simon sur le troisième but nantais.

Medina (4): Comme ses partenaires, il a été méconnaissable durant la remontée au score des canaris. Bousculé dans les duels par Kolo Muani il a prit l'eau durant la seconde période. Un match à oublier.

Haïdara (4): Très présent en début de première période, c'est lui effectue le centre mal repoussé par Lafont sur le premier but lensois. Il a subit les offensives nantaises durant toute la deuxième mi temps dans son couloir et souvent paré au plus pressé pour se dégager de situations dangereuses sans que ce soit concluant. Remplacé par Boli (92è).

Fofana (4,5): L'homme à tout bien faire des sangs et or est passé à côté de son match. Très présent au début du match, il a semblé en gestion durant toute la première mi temps et s'est montré débordé durant la seconde par les relances de ses adversaires direct.

Frankowski (4:) Exilé sur le côté droit pour pallier à l'absence de Clauss, il est passé au travers de son match tant sur le plan offensif que défensif. Une prestation bien en deça de ses standards habituels.

Pereira Da Costa (7) : LA surprise du chef qui va très vite ne plus en être une à force de grosses prestations. Au four et au moulin en première période ce fut un véritable poison pour les jaunes et verts. Auteur d'un but et une passe décisive. Il s'est montré plus effacé en seconde période, étant sevré de ballons. Remplacé par Jean (73è): qui aurait pu tuer le match si girotto n'était venu détourner in extremis sa frappe à la 86ème minute.

Cahuzac (4,5): Véritable plaque coulissante du milieu de terrain durant un première mi temps où il semblait infranchissable, il a subi la remontée nantaise tout comme ses partenaires et fini par céder devant Moses Simon sur le troisième but nantais. Remplacé par Varane (92è).

Sotoca (4,5): Une première mi-temps à montrer dans les écoles de foot dans le registre des déplacements et du jeu sans ballon. Il a créé des espaces à la pelle pour Da Costa et Kalimuendo. Une deuxième mi temps transparente hormis un centre bien capté la Lafont.

Kalimuendo (5,5): Insaisissable dans la première moitié du match. Des appels bien sentis des remises en une touche de balle et la lucidité du buteur pour terminer le travail dans un duel face à Lafont. Il n'a malheureusement pas eu l'occasion de se produire en deux actes ce soir, serré de près par l'arrière garde nantaise par la suite. Remplacé par Ganago ( 75è).

 

 

 

Lire plus