Ligue 1 - 16ème j. | Les notes de PSG - OGC Nice (0-0)

Homme du match : Todibo (8) : Impériale ! C’est le mot pour décrire l’attitude et la qualité défensive dont a fait preuve le jeune défenseur niçois durant cette confrontation ce soir au Parc des Princes. Il a assuré une excellente gestion des montées offensives de Di Maria et surtout de Mbappé en usant de sa capacité à réduire les espaces entre lui et les attaquants adverses qui, sur le coup de la pression, étaient amenés à agir dans la précipitation et à achever leurs initiatives offensives sur des échecs. Combinant cette performance défensive à la régularité de ses efforts tout au long de la rencontre, il contribue, à défaut d’obtenir la victoire pour son équipe, à réduire à néant tous les espoirs parisiens de prendre l’avantage dans ce match.

PSG (4-3-3)

 

Donnarumma (7,5) : Le gagnant du trophée Yachine a fourni une prestation à la hauteur de son titre avec de belles interventions à l’image de cet arrêt réflexe de la part du portier italien (31’). 

Hakimi (6) : Une contribution offensive très sérieuse venant de l’international marocain qui a su bien combiner sur le côté droit avec Di Maria et Messi en première période qu’il termine d’ailleurs sur une tentative ratée sur un ballon venu du côté gauche (46’). Une implication offensive poursuivie en deuxième mi-temps mais qui a été entachée à certains instants par quelques déchets techniques.   

Marquinhos (6) : Le capitaine parisien est resté fidèle à sa solidité défensive. Il a toutefois été dupé par Delort qui le prend de dos sur un contre en début de match (16’).     

Kimpembe (6) : Des retours défensifs réalisés avec une grande propreté comme celui effectué sur une projection en profondeur de Delort qu’il parvient à contrer dans la surface de réparation (16’). Remplacé par Paredes (76’)

Mendes (6) : Une performance assez correcte. Le défenseur portugais s’est positionné en soutien à Mbappé sur le couloir gauche en particulier en première période. Il réalise également un très bon centre pour Marquinhos (78’).

Gueye (5) : Hormis sur une tentative devant les filets à la 53’ et un beau geste technique effectué sur un ciseau (89’), l’international sénégalais n’aura pas été très visible. Et pour cause, il a subi au même titre que ses coéquipiers du milieu de terrain un gros marquage de la part des joueurs adverses qui leur ont coupé tous souffles de vie.  

Danilo (5,5) : Impuissant face au bloc intérieur formé par les Aiglons niçois, il n’aura pas pu apporter autant qu’il aurait voulu sur le plan offensif . Sur l’aspect défensif, il a été plutôt sérieux, si on retire bien évidemment son accrochage de maillot (29’), avec de bons retours (50’). 

Ebimbe (5,5) : A l’image de ses deux coéquipiers du milieu, il n’a pas su se dégager de l’emprise niçoise et s’est retrouvé globalement écarté du jeu. Il aura tout de même eu le mérite d'initier la première tentative parisienne sur une passe de Mbappé (8’). Remplacé par Verratti (61’).

Di Maria (6,5) : Une belle présence offensive de la part de l’international argentin avec de bons appels (5’), une jolie passe longue en profondeur (55’) et quelques tentatives entreprises mais toutes condamnées à l'échec (75’). Remplacé par Icardi (76’)

Messi (5,5) : Quasiment invisible en première période avec aucune balle touchée dans la zone de vérité et une facilité à se retrouver facilement bousculé par les niçois voir même au sol, le ballon d’or 2021 s’est un peu plus réveillé en seconde période avec une belle passe en profondeur (63’) et un bon choix d’action dans son duel avec Bard où il décide de se placer sur la ligne de course et induit ainsi son adversaire en erreur. Des combinaisons intéressantes avec Mbappé en une-deux à noter aussi.

Mbappé (5,5) : Des difficultés en première période où il est laissé seul sur le côté gauche et où il ne parvient pas à exploiter les ballons qui lui sont destinés. Néanmoins, il redouble les tentatives en deuxième période mais c’est sans compter sur la présence de Todibo et Dante qui ont réussi avec brio à contrecarrer toutes ses intentions. L’attaquant français termine sa prestation sur une bonne frappe bien tiré mais non repris par Icardi (90+3’).

 

OGC Nice (4-4-2)

 

Benitez (6) : Un rendu satisfaisant. Le dernier rempart niçois est l’auteur d’un  magnifique double arrêt qui place à l'issue de sa parade le ballon hors de portée de Gueye (26’) ainsi que d’une bonne sortie sur Di Maria (50’). Aussi bien aidé par sa défense, il permet à son équipe de conserver la neutralité du score.

Lotomba (6) : Une prestation sérieuse défensivement et un bon centre pour Delort (31’). 

Todibo : Voir ci-dessus

Dante (7) : A l’image de son coéquipier défensif, le défenseur brésilien à été remarquable. Il est difficile de dénombrer toutes ses têtes salvatrices exécutées tant il n’a cessé d’être sollicité dans sa surface de réparation du début jusqu’à la fin (90+2). Vient s’ajouter à cela son bon pressing extérieur. Pas de doute, il aura été indispensable défensivement ce soir à sa formation. 

Bard (6) : Présent défensivement avec un sang froid notable dans ses duels et notamment face à Hakimi (67’). Il commet toutefois quelques imprécisions dont ce centre à la 85’.

Boudaoui (6) : Impliqué tant défensivement que offensivement, l'international algérien a fait preuve d'agressivité en particulier dans son duel face à Mendes où il ne s’est pas défilé même coincé dans la zone de corner avec la pression en plus de Mbappé venu en soutien à son coéquipier parisien (49’). Il sera de nouveau pris en sandwichs par les joueurs adverses à la 71’.  Remplacé par Gouiri (79’).

Schneiderlin (5) : Il n’a peut-être pas été le joueur le plus percutant de sa formation mais a été volontaire dans l’animation offensive avec des placements hauts à certains instants. Il commet une faute sur Messi avec sur un coup porté sur un pied placé bien trop haut (10’). Il vient corriger cette action en seconde période en contrant ce dernier sur une tentative offensive (74’).

Lemina (6) : De bonnes choses sur le plan offensif. Une domination dans ses duels face à Ebimbe. Remplacé par Thuram (73’).

Kluivert (5,5) : De la percussion dans ses actions avec un duel de vitesse très serré contre Marquinhos (4’). Une performance défensive qui reste à perfectionner avec cette sortie assez brutale sur Hakimi (65’). Mais globalement il ne se sera pas ménagé comme en attesté sa fatigue musculaire en fin de match qui lui vaudront d’être remplacé par Stengs (73’).

Delort (5,5) : L’ancien montpelliérain a été assez bancal. Tout d’abord, il perd son duel face à Danilo (8’). Il ne parvient à concrétiser aucune des ses occasions dont cette tête pleine axe magnifiquement contrée par le portier parisien (31’). 

Dolberg (5) : Un match bien compliqué pour l’avant-centre niçois. Il manque notamment de dévier le corner tiré par Kluivert (17’). Beaucoup trop de balles perdues. Des maladresses dans ses duels comme ce coup de coude porté à Marquinhos (25’). En seconde période, sur un contre menée par Delort et une passe en or de Boudaoui, il manque d’une manière bien frustrante d’enfoncer le ballon aux fonds des filets (58’) et manque accessoirement de donner la victoire a une équipe niçoise qui s’est montrée malgré tout très solide défensivement avec un engagement offensif positif.

Lire plus