Ligue 1 - 15ème j. | Les notes de Metz - Montpellier (1-3)

Homme du match : Savanier (8) : Auteur d'un coup franc merveilleux pour l'ouverture du score, il a éclaboussé la partie de sa vista, il était partout et surtout au dessus de tous les autres. Du grand Juninho ... pardon du grand Savanier. 

 

Metz : 5-3-2

Oukidja (3) : Il avait bien commencé la partie avec une magnifique parade, mais la suite ne fut pas du tout du même niveau. Auteur d'une faute de main grossière sur le second but Montpellierain, il a tué le match. On peut aussi se demander s'il est normal, bien que la frappe de Savanier soit fantastique, de prendre un but aussi lointain et excentré.

Centonze (4) : Au départ du mieux et un retour de ses velléités offensives avant de replonger dans ses travers. Probablement trop faible mentalement pour viser plus haut en ligue 1, en tout cas à ce jour.

Bronn (4) : Comme il en a pris la malheureuse habitude, on ne sent plus son impact sur ses coéquipiers et encore moins son impact sur l'attaque adverse.

Kouyaté (4) : Entre boulettes, fautes évitables et interventions précieuses. Il a le mérite d'être combatif mais ça ne suffit pas à éviter de se faire fumer par Wahi.

Jemerson (3) : Lent et emprunté voire parfois à la rue, surement sa prestation la plus faible depuis son arrivée.

Delaine (5,5) : Au départ le messin le plus remuant offensivement avant d'endosser le rôle de pompier de service et de sauver la maison grenat à plusieurs reprises d'une belle piquette.

N'doram (non noté) : Vite sorti sur blessure, semblant souffrir à nouveau du talon, on craint le pire. Apparemment il n'y a pas de civière à Saint Symphorien ? Consternant. Remplacé par Traoré qui a montré qu'il avait encore un long chemin à parcourir avant de prétendre à devenir titulaire.

Pajot (4) : S'il semble revenir à un niveau acceptable et avori retrouvé un peu de gnac, il a toujours aussi peu d'influence dans le jeu et un vrai problème avec la verticalité.

Sarr (3) : Une fois de plus il a sombré. Il semblait pourtant avoir de bonnes dispositions en début de partie, mais le coup franc qu'il provoque de façon naïve et amène au but de Savanier a sonné le glas de sa petite motivation.

De Preville (5,5) : Fidèle à lui même, il a essayé dans son style caractéristique de peser sur la partie, le tout avec une certaine constance. Malheureusement il semble assez mal à l'aise dans un rôle difficile à cerner. Il a fini par convertir l'une de rares situations qu'on le lui a fournie. Fiable.

Nguette (5) : Lui aussi, il a essayé avec des miettes de faire des différences et créer, malheureusement, cela ne suffit pas.

Montpellier : 4-4-2

Omlin (5) : Les messins ne l'ont lui ont pas donné l'opportunité de faire un grand match.

Ristic (6) : Il a beaucoup apporté offensivement. Il lance superbement Wahi sur le troisième but.

Souquet (6) : Très solide, il n'a pas permis à Centonze de se mettre en valeur.

Cozza (5) : Une prestation aboutie, sans erreur notable.

Sakho (6) : Son physique en impose à l'adversaire et lui s'impose comme le patron sur le terrain. Il a remporté de nombreux duels.

Chotard (5,5) : Très propre, il a globalement bien protégé son milieu, étant agressif juste ce qu'il faut (si un certain Pape Matar pouvait s'en inspirer ...).

Ferri (5,5) : Très correct lui aussi. Sans briller, il fait partie intégrante de ce qui fait la force du milieu héraultais sur le plan technique avec les deux milieux créateurs que sont Mollet et Savanier malgré un rôle plus obscur.

Mollet (6) : Toujours aussi combatif et subtil avec le ballon.

Savanier : voir plus haut.

Mavidi (6) : Ses courses et sa puissance finissent bien souvent par peser lourd sur la défense adverse. Buteur heureux sur une frappe en pivot mal jugée on dira par Oukidja.

Wahi (6,5) : Il a su faire la différence par deux fois et exploiter la trop haute et mal alignée défense messine grâce à une jolie pointe de vitesse et s'est donc avéré très utile en contre. Un match qui fait du bien à sa ligne de stats. 1 but, une passe D. Bravo.

 

 

Lire plus