Ghana - Uruguay (0-2) : Les notes complètes [Coupe du monde - 3ème j.]

Homme du match : De Arrascaeta (8) : Ça lui sera complètement égal. Son match est d'un très haut niveau, il marque un superbe but, il est juste techniquement, fait les bons choix, donne des bons ballons pour ses attaquants quand ce n'est pas lui qui conclut. Mais à la fin, son équipe est bel et bien éliminée, et son entraîneur pourra s'en mordre les doigts de l'avoir sorti à la 80ème pour Canobbio, le mini Forlán. C'est sans doute le double buteur qu'il manquait pour aller chercher un troisième but lorsque la Corée a pris l'avantage face au Portugal. A l'arrivée c'est une victoire, mais l'une des plus tristes possible.

 

Ghana : 4-2-3-1

Ati-Zigi (5) : Un match poussif, manière élégante de dire qu'il n'a pas été bon, mais donne tout ce qu'il peut en fin de match pour éliminer l'Uruguay. La main pas assez ferme sur le premier but et pardonnable, le second ne l'est en revanche pas du tout, puisque juste en mettant son pied gauche en opposition il effectueront un arrêt facile. A la place c'est un but encaissé. Puis il écœure un Cavani de peu hors-jeu avant les arrêts de jeu, arrêt qui n'influe pas sur le déroulé du match mais sur l'aspect mental puisque ce fut la dernière occasion Uruguayenne du Mondial. Dommage que lui et son équipe n'aient pas joué pour se qualifier mais pour éliminer l'Uruguay.

Baba (4) : Occulté par la vraie perf' de Pellistri, aidé et suppléé par Varela, il est tout heureux de voir sortir le premier nommé assez tôt dans la partie et en profite pour se porter un peu plus vers l'avant, mais il fallait y penser avant.

Salisu (3.5) : Une charnière à la ramasse : offre deux buts à De Arrascaeta, le premier après 26 minutes et une absence de marquage aux duels aériens, alors que Lis Suárez n'est clairement pas une tour, le second après 32 minutes et un air-dégagement, bien imité par Amartey, puis ne suit pas la course du double buteur de la Céleste. A quand même le mérite de sauver un potentiel but de Núñez à la 23ème, à qui la justesse aurait décidément fait défaut.

Amartey (3.5) : Tout aussi catastrophique ou presque, on en voudrait presque aux Uruguayens de ne pas les avoir poussé davantage à la faute.

Seidu (5.5) : Il a posé des problèmes à Olivera sur ses montées, avec sa vitesse, mais il s'est montré un peu trop limité ensuite dans l'utilisation du ballon.

Abdul-Samed (4) : Submergé par un Valverde des grands soirs, il a été tout le temps pris par le milieu de terrain du Real.

Partey (5) : Sous pression, en difficulté face à une paire Uruguayenne Bentancur puis Vecino - Valverde qui a ratissé large, il parvient quelquefois, tant bien que mal, à s'extraire du contre-pressing.

J. Ayew (4) : Des corners mal tirés, deux de suite qui ne passent pas le premier poteau à la 38ème après s'être pris probablement un bon coup sur la carafe. Remplacé dès la pause par le Rennais Sulemana (7), seul vraiment au niveau, l'impact de ses prises de balle a vraiment apporté un nouveau souffle à cette équipe.

A. Ayew (4) : C'était le scénario parfait, la vengeance pour ce penalty de 2010 d'Asamoah Gyan raté qui n'a pas permis à son équipe d'accéder aux demies du mondial sud-africain. Même si on s'est aujourd'hui battu "seulement" pour une qualification, le penalty Ghanéen est encore moins bien tiré et permet au fautif, Rochet, de se rattraper de son erreur. Sort dès la mi-temps en offrant un triste record à son pays, celui de manquer deux penaltys en coupe du monde contre une seule et même équipe. Remplacé par Bukari (6), une entrée dynamique, une complicité avec Sulemana mais pas récompensée.

Kudus (5) : On l'attendait peut être un cran au dessus (comme Iñaki Williams d'ailleurs), et on est resté sur notre faim.

I. Wiliams (4) : Comme perdu, du moins absent, il n'a touché que peu de ballons et a souffert du fait que les centres des Black Stars n'arrivaient pas jusqu'à lui, et aussi du jeu très latéral de son équipe. Remplacé par Semenyo à la 72ème, lequel manquera de peu le cadre 8 minutes plus tard avec un tir trop croisé.

 

Uruguay : 4-4-2

Rochet (6) : Une grossière erreur pour commencer puis un match irréprochable. Que dire ? Concède un penalty aussi bête que discutable mais efface tout et l'arrête, aidé il faut le dire epar la fébrilité du tireur. Répond bien à la pression mise par les Ghanéens au retour des vestiaires qui se sont souvenus qu'ils pouvaient encore se qualifier.

Olivera (5) : Un peu pris en sandwich, puisqu'il avait un superbe De Arrascaeta devant lui à servir mais aussi un très bon Sulemana à marquer en seconde période. Résultat : une bonne première période, une mauvaise deuxième avec l'entrée de l'ailier des Black Stars, et un 5 à l'arrivée.

Coates (5.5) : N'a pas servi à grand chose si ce n'est de tour de contrôle grâce à son presque double mètre pour sortir les ballons des derniers mètres. Essaie de se faire attaquant en fin de match, mais pour marquer, c'est des attaquants qu'il faut, pas des défenseurs ! Une pensée pour Araújo, le défenseur Barcelonais sélectionné mais blessé qui n'aura joué aucun match du tournoi. On espérait son retour pour la phase à élimination directe, encore fallait il passer les poules.

Giménez (5) : Aurait pu suppléer un peu plus un Varela à la peine face au meilleur entrant du match. Mais n'a pas commis les boulettes des défenseurs Ghanéens alors, tout va presque bien.

Varela (6) : N'a pas hésité à jouer avec un Pellistri dans la forme de sa vie, et l'a bien fait puisque cela a presque toujours été dangereux. Mais surtout du faut de Pellistri.

De Arrascaeta : Voir ci-dessus.

Bentancur (non noté) : Avec sa sortie prématurée, dès la 34ème minute, il n'a pas pu exploiter toutes les failles Ghanéennes pourtant nombreuses dans l'entrejeu. Il passe un peu plus d'une demie heure à faire croire que deux Uruguayens que sont lui même et Valverde, ça fait plus que deux Ghanéens (Abdul-Samed et Partey). Franchement, on y a cru. Remplacé par Vecino (6) pour la suite, qui a eu de l'impact aussi mais un petit peu moins.

Valverde (7) : Omniprésent, les Uruguayens ont parfois paru être 12 sur le terrain avec 2 Valverde. En défense, en attaque, sur l'aile et juste partout où il passe.

Pellistri (7.5) : Vif, rapide, endurant, il a signé un bon, beau match et sans doute tout aussi épuisant en proposant beaucoup de courses et d'appels sur son aile droite. On n'est presque pas surpris, du coup, de le voir sortir à la 66ème pour laisser sa place à De La Cruz.

Núñez (5) : Il a manqué quelque chose, et c'est sans doute du tranchant de la part de l'attaquant de Liverpool. Pas assez tueur devant la cage, sans pour autant prendre les bonnes décisions. Ce serait un match normal pour un attaquant normal, c'est un match décevant quand on saut ce dont il est capable.

Suárez (7.5) : Très bon match du capitaine Uruguayen, oui, capitaine... Passeur décisif à une reprise et demie. Explication : c'est lui qui trouve l'angle de frappe insuffisamment repoussé par le gardien Ghanéen que De Arrascaeta suit bien pour pousser la balle au fond. L'autre est une vraie passe dé' : une remise délicieusement intelligente pour un très juste De Arrascaeta dans sont dos. Remplacé par un autre attaquant de classe mondiale, Cavani, à la 66ème. C'est dire la profondeur de banc.

Lire plus