Coupe de France – 1/32ème de finale | Les notes de Red Star – Monaco (0-2)

HOMME DU MATCH : WISSAM BEN YEDDER (8) Sans doute a t-il été piqué par la récente sortie de son coach qui lui reprochait de ne pas assez défendre, mais c’est en pressant et en récupérant un ballon tout seul qu’il est allé marquer le premier but de son équipe. Bien en jambe, toujours en mouvement, il aurait pu inscrire un triplé sans les arrêts reflexes du portier audonien. Il se contenter d’un doublé, grâce à une frappe croisée imparable dans la surface après une passe laser signée Matazo.

 

AS Monaco (4-3-1-2)

Majecki (6) : il fait un arrêt réflexe lors d’un cafouillage dans la surface, suite à une frappe aux 6 mètres de Nilor.  Sauvé in-extremis deux fois par la barre transversale, il sort tout de même une clean sheet cet après-midi.

Jakobs (6) : Il est resté prudent dans ce match, sûrement en recherche de confiance. Peu de ballon perdu mais aussi peu d’apport offensif.

Disasi (5,5) : ses hésitations coïncident souvent avec le comportement fébrile de sa défense. Mis à part un coup de chaud autour de la 20ème, il a tout de même été peu inquiété dans cette rencontre.

Maripan (6) : Un comportement de leader, qui ne cède jamais à a panique. Il a été dominant dans les duels aériens et n’a laissé que peu de miettes aux locaux.

Sidibé (6) : Sa lecture du jeu et son sens du placement et de l’anticipation ont suffi à souvent mettre son équipe sur les bons rails, notamment dans le jeu de transition et du contre-pressing.

Tchouameni (6) : Il a contrôlé et réguler le milieu, soit en mettant de l’intensité par moment ou en calmant les ardeurs du Red Star dans ses temps forts. Remplacé par Fofana (75ème)

Matazo (7) : Superbe prestation du milieu international Belge qui a régalé au milieu. Il dicte le tempo, et se voit être une superbe alternative à Tchouameni ou Fofana. Passeur décisif sur le second but celui du break.

Golovin (5) : Par intermittence, il a montré de belles choses, même si on lui demande d’être davantage décisif. Remplacé à la 45ème par Diop, on a vu de suite la différence.

Volland (5) : Après plusieurs sorties encourageantes, il est un peu retombé dans ses vieux travers, donnant l’impression de jouer trop facile. Il a eu deux grosses occasions qu’un joueur de son niveau doit convertir.

Boadu (5) : Il donne l’impression d’être nonchalant et manquer d’envie. Pourtant il ne ménage pas ses efforts. Mis en bonne situation quelques fois, il s’est toujours fait reprendre. On est en droit d’attendre plus de lui. Remplacé par Gelson Martins (75ème).

 

 

Red Star (4-4-2)


Avognan (6) :
Il s’incline deux fois mais n’a pas démérité. Quelques belles parades notamment à bout portant sur une frappe de Volland.

Tré (5) : Bien en place on ne l’a pas trop vu offensivement se contentant de cadrer son adversaire directe.

Sparagna (4) : Le défenseur peut s’en vouloir d’avoir perdu ce ballon qui permet à Ben Yedder de commencer la construction de son doublé et mettre en veilleuse les velléités locales.

Dieng (5) : Un des rares à surnager et montrer de bonnes dispositions. Quelques interceptions décisives à son actif.

El Hriti (6) : Un latéral moderne qui sait apporter offensivement grâce à une belle technique balle au pied.

Vialla (6) : il a bien embêté Sidibé dans ce duel d’excentrés. Il a imposé son physique pour garder le ballon et permis à son équipe de souffler.

Ndoye (5) : Le capitaine Courage de l’équipe, il a tenté d’impulser cette envie et ce dé passement de soi, sans pour autant peser au milieu.

Guel (5) : Très actif à la récupération du ballon, c’est lui qui essayait de jouer vite vers l’avant dans le dos des monégasques, sans grande réussite finalement.

Maës (6,5) : La caution technique de l’équipe, il a mis le feu dans la défense de Monaco a plusieurs reprises. Excellent dans l’orientation du jeu et avec un toucher de balle élégant, il n’a pas été récompensé pour cette belle prestation.

Ba (5) : De l’allant sur son côté, il a essayé d’amener le ballon dans la surface avec un réussite parfois mais sans se montrer dangereux.

Nilor (5) : Il a donné du fil à retordre à l’axe monégasque, se montrant souvent dangereux et les challengeant sur chaque ballon. Mais rien à se mettre sous la dent offensivement.

Lire plus