Coupe de France - 1/32 de finale | Les notes de Stade Rennais - FC Lorient (1-0)

Homme du Match : Tait (7.5) : Un choix qui s'explique d'abord avec un retour de blessure ô combien réussi. Les Rennais ont eu un mal fou à faire fonctionner un milieu ces derniers matchs, comme par hasard depuis l'absence de Flavien Tait, milieu qui a semblé plus que réparé avec son retour. Une qualité exceptionnelle à mener un contre-pressing qui a neutralisé les embryons d'offensives Lorientaises. L'homme de l'ombre est revenu et a réellement fait la lumière sur ce match, il méritait bien ce coup de projecteur.

 

Rennes (4-4-2)

Salin (non noté) : Souvent laissé sur le banc, il n'aura eu que 34 minutes de jeu, et de bonne facture, avant d'être remplacé par Gomis (6) à la suite d'une blessure, le gardien Sénégalais n'a rien eu à faire : aucun arrêt à signaler. Un match qui a du lui paraître bien long.

Truffert (5) : De bonne intentions mais il n'a pas souvent été bien compris par ses partenaires qui ont souvznt voulu lui donner le ballon en profondeur alors qu'il le demandait toujours dans les pieds. Dommage car le ballon finit en touche à chaque fois. Remplacé par Assignon à la 66ème, entré côté gauche.

Badé (6) : Une confiance retrouvée et un match réussi, tant défensivement que sur les relances avec de très belles passes vers l'avant.

Omari (7) : Il a fait le plus dur ce soir en marquant l'unique but de la rencontre. Il suit bien cette action dans la surface après un corner intéressant et prend Dreyer à contrepied. Défensivement pas mal non plus, encore de petits progrès pour atteindre la qualité de passes de Badé et d'Aguerd.

Traoré (6) : On l'a vu entreprenant, plus que certaines fois. De très bonnes sorties de balle, le capitaine a montré l'exemple pour servir Bourigeaud avec la manière, lequel n'en attendait pas plus. On remparque le petit geste technique à la 70ème.

Majer (6.5) : Aligné dans le couloir gauche qui n'est pas son poste de prédilection, il n'a pas pu rayonner autant que d'ordinaire bien que son match soit de bonne qualité. Remplacé par un Santamaria assez inconstant ces derniers temps, à la 66ème.

Tait : Voir ci-dessus.

Martin (6) : Un jeu comme parfois un peu simple mais qui fonctionne bien plus avec un Flavien Tait au sommet de son art.

Bourigeaud (7) : Il a régalé les 19 000 specatateurs présent au Roazhon Park ce soir de tout son talent pour distiller des passes dont lui seul a le secret. La plus efficace, c'est celle qui amène la frappe de Sulemana à la 84ème. La plus belle, c'est sans doute la transversale parfaite pour Traoré, dans les pieds. Celui-ci centre, et qui se trouve à la tombée ? Benjamin Bourigeaud évidemment.

Terrier (5.5) : Compliqué de le trouver, il s'est montré plus inaccessible qu'un Laborde assez omniprésent. Il faut qu'il propose plus d'appels au lieu de revenir chercher les ballons en retrait. Remplacé par Sulemana à la 66ème, qui lui n'hésite pas à aller vers l'avant.

Laborde (7) : Un très bon match avec une vraie présence devant. Il n'a pas marqué, certes, mais s'est souvent retrouvé balle aux pieds dans une zone intéressante. Remplacé par Guirassy à la 80ème, qui pouvait fair ele break dans le temps additionnel en servant Sulemana ou Bourigeaud mais a fait le mauvais choix en tirant lui-même.

FC Lorient (4-4-2)

Dreyer (5) : Rennes a outrageusement dominé mais il n'a pas souffert, loin de là, encaissant un but sur lequel il ne peut rien, et puis c'est à peu près tout... Pas beaucoup de travail pour lui car peu de tirs arrivaient jusqu'à son but. On notera tout de même le gros arrêt qu'il réalise à la 84ème pour éviter le naufrage de son équipe.

Hergault (4.5) : Pas toujours très clair dans ses intentions de jeu, il a surtout manqué de projections vers l'avant, laissant Laurienté partir tout seul sans l'accompagner. Le passage du 5-3-2 au 4-4-2 s'est fait ressentir.

Jenz (6) : Une défense solide dans laquelle l'absence de Morel s'est moins fait sentir que celle de Lemoine au milieu. Des renvois de la tête importants, comme aux deux corners qu'il concède en rassurrant toute son équipe à la 72ème.

Petrot (5.5) : Lui aussi est resté solide tout au long de son match et a contré un grand nombre de frappes Rennaises, qui sans sa présence, auraient pu prendre le chemin des filets.

Mendes (4.5) : Une vraie inexistence et un manque de communication récurrent avec Petrot lorsqu'il s'agissait d'intervenir dans sa surface (63ème). Il n'a pas vécu le cauchemar du match du 28 Novembre dernier face à Sulemana mais n'a pas pour autant été plus convaincant.

Diarra (non noté) : Sorti trop tôt dans ce match pour qu'on puisse l'observer, il est remplacé sur blessure par Ouattara (4) à la 13ème minute de jeu seulement, lequel n'aura clairement pas fait les meilleurs choix et a gâché plusieurs occasions.

Boisgard (4.5) : Une paire qui n'aura clairement pas tenu la route, malmenée notamment par le retour de blessure d'un Flavien Tait resplendissant. Remplacé par Abergel à la 66ème.

Monconduit (4.5) : Pas grand chose d'intéressant à noter, une performance moyenne et une absence de Lemoine remarquée. Remplacé par le jeune Mouazan à la 81ème.

Le Fée (4.5) : Pas assez entreprenant, et trop passif face à Majer, un match trop timoré finalement.

Grbic (3) : Jamais là où il devait être. Sa seule tâche était de rester dans la surface pour conclure les occasions de son équipe, résultat : de nombreux centres qui ne trouvent pas preneur. Tout aussi incapable de mener un contre. Son match au Moustoir face à cette même équipe était mauvais mais il était ce soir catastrophique. Remplacé logiquement par Moffi à la 67ème.

Laurienté (6) : Dans ce 4-4-2, il était le jour et Grbic était la nuit au sein de cette paire d'attaquants. Il a été la locomotive qui a propulsé son équipe vers l'avant, avec généralement un centre au bout (36ème, 39ème). Dommage pour Lorient que Grbic n'aie jamais répondu présent... Remplacé par Soumano à la 81ème.

Lire plus