Cameroun – Brésil (1-0) : Les notes complètes [Coupe du Monde - 3ème j.]

HOMME DU MATCH : VINCENT ABOUBAKAR (7,5) : Titularisé pour a première fois dans la compétition, il a encore scoré pour l’unique but du match. Disponible et déterminé à prouver, il aurait pu marquer bien plus tôt dans ce match s’il avait fait preuve de plus de maîtrise. Sa belle tête croisée signe une victoire de prestige pour le Cameroun.

 

Cameroun (4-3-3)

Epassy (7) : Il est l’autre homme de la rencontre, tant il a écœuré les attaquants Auriverde. En maintenant vierge sa cage ce soir et multipliant les arrêts réflexes il a sa part dans ce succès.

Fai (5,5) : Souvent au bord de la rupture, il a énormément souffert face à Martinelli mais il a su garder confiance et compenser par son physique aux forceps.

Wooh (6) : Le pensionnaire du Stade Rennais a fait plus que tenir la baraque en réalisant plusieurs sauvetages et sans jamais démériter.

Ebosse (6,5) : Il a formé un duo efficace avec Wooh surtout avec les clients en face. Plein de maîtrise et de sang froid dans ses interventions. Appliqué et concentré.

Tolo (5) : A l‘image de son pendant à droite il a connu des difficultés et provoqué quelques sueurs froides aux supporters des Lions dans son duel face à Antony. Un peu de mieux sur la fin du match.

Anguissa (7) : Il a été un des rares dans la constance à maintenir un haut niveau de jeu. Il était le patron au milieu et il y a régné jusqu’à a fin.

Mbeumo (5,5) : Un match mitigé, avec beaucoup de passes ratées et un déchet trop important. Il a tout de même beaucoup couru et compensé par l’effort défensif.

Kunde (6) : Beaucoup d’activité avec des appels et des courses tranchantes. Rarement le dernier au pressing.

Ngamaleu (6) :  Il a peut-être manqué de culot offensif car lorsqu’il a trop rarement provoqué sur son côté, les défenseurs du Brésil ont été systématiquement en danger. Dommage.

Choupo Moting (5) : Un match quasi transparent de sa part, dans un rôle de pivot qu’il n’a pas assumé car trop souvent battu. Match très terne.

 

Brésil (4-3-3)

Ederson (6) : A part un ou deux arrêts il n’a pas eu grand-chose à effectuer. Surpris sur le but de Aboubakar.

Telles (4) : Le gros point noir de la soirée côté brésilien car sa blessure semble grave. Avant cela, il n’avait pas réussi grand-chose pour se mettre en évidence et bousculer la hiérarchie.

Militao (5) : Vigilant dans les déplacements de Choupo Moting, il a rarement été pris à défaut et jamais en danger.

Bremer (6) : Plutôt l’auteur d’un bon match, très utile dans le jeu de transition mais il est coupable sur le but de la défaite en subissant la pression d’Aboubakar.

Dani Alves (4) : Il commence à faire son âge et sur les accélérations de Mbeumo on a entrevu toutes ses difficultés.

Rodrygo (5) :  Un vrai feu follet imprévisible. Il dribble, provoque, multiplie, les appels. Un régal de le voir jouer. Il devrait quand même épurer son jeu parfois pour pûs d'efficacité.

Fabinho (6) : Plutôt en jambe durant le match avec beaucoup de velléités offensives, il a joué entre les lignes camerounaises et souvent fait le décalage dans la transition offensive. Match sérieux.

Fred (5) : Il a manqué de niaque sur certaines actions. Élégant techniquement, on a l’impression qu’il en garde toujours sous la semelle.

Antony (5,5) : L’autre dribbleur du groupe brésilien. De beaux gestes mais rarement efficace et efficient.

Martinelli (7) : Il a montré beaucoup d’envie et aurait pu scorer sans un grand gardien en face. Il a sans cesse tenté et ne s’est jamais découragé. Pas verni sur cette rencontre.

Gabriel Jesus (4,5) : LA déception de ce match. On attendait à ce qu’il attaque cette rencontre en mode Gunner comme à Arsenal, étant enfin titulaire dans cette Coupe du Monde. Il a surtout manqué de mouvement et peut être d’assurance. Très peu de ballon négociable pour lui.

Lire plus