FC Barcelone – Real Sociedad (1-0) : Les notes complètes [Copa del Rey - Quart de finale]

Homme du match : Ousmane Dembélé (8,5) : Après un mois de janvier plutôt mitigé, le champion du monde 2018 avait à cœur de se racheter. Réussissant coup sur coup tous les gestes qu'il tentait, le Français, passé par Dortmund, multiplia les talonnades, roulettes et alla marquer l'unique but du match plutôt mérité pour lui au vu de sa prestation.

FC Barcelone (4-3-3)

Marc-Andre Ter Stegen (6) : A l'image de son début de saison en terre espagnole, le gardien catalan réalise un nouveau clean sheet avec de belles parades à son actif.

Jules Koundé (6,5) : Aligné sur le côté droit, le jeune défenseur français a réussi à délivrer une passe décisive sur l'unique but de la rencontre. Une nouvelle fois l'ancien Bordelais délivra une prestation médiocre sur le plan défensif mais de grande qualité sur le plan offensif.

Ronald Araujo (7,5) : De retour de blessure il y a quelques semaines, l’Uruguayen délivra un match solide défensivement et fut très important dans la relance avec notamment 98% de passes réussies.

Andreas Christensen (6) : Arrivé de Chelsea l'été dernier, le Danois, tout comme son compère en charnière centrale, fut très important, notamment dans les quelques minutes de domination basque. Il alla même tenter un rush solitaire, en vain.

Alex Balde (7) : Le jeune joueur formé à la Masia fut aligné sur le côté gauche, côté où durant ses 78 minutes de jeu, il a brillé, multipliant les appels de balles en profondeur et distribuant de bons ballons à ses attaquants.

Pedri (7) : Le joueur passé par Las Palmas, ayant reçu le Golden Boy en 2021, souvent comparé à Xavi et Iniesta pour son duo qu'il forme avec Gavi, neutralisa le milieu de la Sociedad durant une grande partie du match.

Sergio Busquets (7,5) : Le vétéran, ayant tout connu ou presque au Barça, fut très important au duel. Il en a d’ailleurs gagné 9 durant le match.

Frenkie de Jong (7,5) : L'ancien joueur de l'Ajax fut lui aussi très important au milieu du terrain. Il aurait même pu marquer un but, si son ballon n'avait pas touché la barre transversale.

Ousmane Dembélé (8,5) : voir ci-dessus.

Robert Lewandowski (6) : Suspendu en championnat pour trois matchs, le Polonais n'a pas sorti une grande prestation, du moins pas de son calibre. A trois reprises il fut sanctionné pour une position de hors jeu. Pas très entreprenant, il a vu l'un de ses rares tirs bloqué par le gardien.

Gavi (7) : Son entraîneur, Xavi, lui donne une grande importance. Souvent aligné sur le côté gauche face aux grosses équipes et au milieu face aux plus petites équipes, l'Espagnol évoluait ce soir sur le côté gauche. Lui aussi a vu un de ses tirs repoussé par les montants.

 

Real Sociedad (4-3-1-2)

Alex Remiro (6) : Peu inquiété en raison de l'imprécision des tirs barcelonais qui partaient en sortie de but ou sur les poteaux, et protégé grâce à la solidité défensive de ses coéquipiers, l'Espagnol fut toutefois trompé à la 52' sur une magnifique frappe de Dembélé.

Aritz Elustondon (6) : Aligné sur le côté droit en raison de multiples blessures dans le club basé à Saint-Sébastien, l'Espagnol sortit une prestation plutôt correcte défensivement.

Igor Zubeldia (5) : Enormement sollicité sur les assauts barcelonais, le défenseur fit tout ce qu'il put pour repousser l’échéance. Malgré cela la Réal Sociedad dû s'avouer vaincue.

Robin Le Normand (5,5) : Souvent au duel avec l'ancien buteur munichois, le Français, formé à Brest, réussit à contenir les actions entreprises par Lewandowski.

Diego Rico (4) : Sortie à la 45', l'Espagnol fut très largement dépassé par Dembélé, non seulement par la vitesse mais aussi par la technique. Remplacé par Aihen Munoz (5), qui n'a pas non plus réussi à prendre l'ascendant au milieu de terrain.

Brais Mendez (3,5) : Lui aussi est sorti très tôt dans le match, mais cette fois pour raison disciplinaire. L'Espagnol reçut après vérification de la VAR un carton rouge à cinq minutes de la fin de la première mi-temps et laissa ses partenaires à 10 contre 11.

Martin Zubimendi (6) : Sûrement le meilleur milieu de son équipe ce soir, le joueur natif du club a fait le plus de tacles.

Pablo Marin (5) : Tout comme ses partenaires au milieu de terrain, ce fut un match compliqué pour lui ce soir. En perdant 10 duels, l'Espagnol n'aura pas su être dangereux.

Takefusa Kubo (7) : Le jeune Japonais, enchaînant les prêts et les clubs depuis le début de sa courte carrière, n'était avant la pause pas loin d’ouvrir le score. Sur une erreur de Jules Koundé, l'ancien Madrilène touchait la barre transversale, très certainement l'action la plus dangereuses et l'une des seules de son équipe en première mi-temps. En seconde période, il fit tout ce qu'il put pour égaliser, multipliant les corners, mais ne filets ne rompirent pas.

Mikel Oyarzabal (5,5) : Revenu de blessure, l'Espagnol, sorti à la mi-temps, n'a eu aucune occasion et n'a effectué aucun tir. Décevant pour ce joueur qui nous avait habitué à mieux. Remplacé par Ander Barrenetxea (6). Plus entreprenant, le jeune Ibère ne réussit toutefois pas à concrétiser ses occasions.

Alexander Sorloth (6) : Sortant de 5 buts en 5 matchs de championnat, le Norvégien arriva confiant sur la pelouse. S'il n'a eu que très peu d'occasions à mettre au fond en première mi-temps, le joueur prêté par le RB Leipzig n'était pas loin d'égaliser sur un magnifique centre qui transperça toute la défense, notamment Jules Koundé qui a une nouvelle fois mal maîtrisé cette occasion. Il a tiré dans le but vide. Malheureusement pour lui la balle est montée trop haut. Dans les ultimes minutes, avec ses partenaires, ils ont multiplié les actions dans l’espoir d'égaliser, mais ce fut trop tard.

 

Lire plus