Aston Villa - Manchester United (3-1) : Les notes complètes [Premier League - 15ème j.]

Homme du match: Bailey (7,5): Impressionnant sur ses accélerations, il se distingue dés les premières minutes contre une défense de United encore endormie. Il crucifie De Gea sur un service de Ramsey pour le premier but de la victoire d'Aston Villa. Manchester United, decevant, marque un coup d'arrêt dans sa quête vers les places en Ligue des champions. A la 70ème minute, le jamaïcain est remplacé par McGinn

Aston Villa (4-2-3-1)

Fabianski (6): Il réalise deux parades importantes en premiere mi-temps pour empêcher un eventuel retour de United. Il ne peut rien sur le but de ses adversaires du soir car le ballon est contré par Ramsey qui le prend à contre-pied

Cash (5,5): Costaud dans son couloir, il tente de serrer de prés le jeune Garnacho malgré qu'il laisse des espaces au jeune argentin. Ce dernier lui donne du fil à retordre mais pourtant le lateral garde le contrôle de la zone. Et ce n'est pas Rashford, transparant, qui changera la donne en héritant de l'aile à la sortie de son jeune coéquipier de 18 ans

Konsa (6,5) : L'anglais fait un sans-faute cet aprés-midi au coeur de la défense centrale de l'équipe de la ville de Birmingham. Solide, exact dans ses placements, Garnacho ou Ronaldo ne réussissent pas à se créer des situations de frappe quand ils repiquent vers le centre pour profiter des espaces

Mings (7): L'international anglais réalise des interventions dans sa surface sur les centres des joueurs de Manchester United. Il prend trop souvent le dessus sur Ronaldo et ira même presque en venir aux mains avec le capitaine du jour de United. En deviant un ballon de la tête sur une passe en profondeur pour Rashford, il annihile le départ d'une grosse situation pour ses adversaires comme bien souvent pendant les 90 minutes

Digne (7): En laissant le moins d'espace dans la profondeur de son couloir, il maitrise les appels de Rashford et arrive à intervenir au bon moment. Seul Dalot, parfois et seulement en première periode, se met en position de centre en trouvant l'appel ou l'espace sur ce côté mais il ne saura pas être décisif. Le français laisse sa place à l'ancien mancunien Young à la 79ème minute

Dendoncker (4,5): Moins à son avantage dans cette partie car trop discret, le belge touche beaucoup moins le cuir que ses deux compères de l'entrejeu mais reste propre dans la distribution du ballon. L'ancien Marseillais Sanson le remplace à la 90ème minute

Douglas Ruiz (5,5): Fort dans les duels, il a eu cette réussite pour contrer le jeu trop fébrile et téléphoné de Manchester United. On le voit partout, avec une bonne activité, de l'impact et cette facilité avec le ballon pour arriver à temporiser et donner de l'air à son équipe quand United tente de mettre un peu plus d'agressivité

Ramsey (7): Passeur, Buteur, accélerateur de jeu et même scoreur contre son camp, l'anglais aura tout fait sur cette rencontre. Il aura surtout mis de la folie dés qu'il a des ballons et de l'espace à tel point que United accusera la plus grande peine à le stopper. C'est lui qui provoque la faute de Shaw qui conduira au superbe coup-franc de Digne

Buendia (6,5): Element important du jeu des villains, l'argentin fait vivre le ballon avec une facilité dans la distribution pour lancer les flèches qui l'entourent, Ramsey, Bailey et watkins. Toujours dans les meilleures situations de son équipe, il est incisif et Eriksen et Casemiro échoueront à le bloquer. Il cède sa place à Ings à la 79ème minute

Bailey (7,5): Voir le haut de la page

Watkins (7): Impliqué directement ou indirectement sur les trois buts d'Aston, l'attaquant anglais a été l'épine douloureuse de la défense de Manchester United tant son positionnement sur les relances, même hasardeuses de son équipe, et son abnégation sur les duels ont été précieux. Sur le premier but, il embarque avec le ballon son adversaire direct pour laisser l'espace à Ramsey et Bailey avant de servir le premier, passeur décisif, pour l'ouverture du score du second. Watkins sera le passeur décisif du troisième but. Un aprés-midi réussi pour lui. Le revenant Kamara, absent des terrains depuis une longue blessure, le remplace à la 78ème minute

Manchester United (4-2-3-1)

De Gea (4,5): Loin d'être le dernier rempart imbattable des derniers matchs, l'espagnol perd son duel sur le but de bailey et ne peut rien faire sur les deux autres buts. Durant la rencontre, le portier de United n'a pas montré une grande sérénité à l'image d'un ballon qu'il est à deux orteils de donner à un adversaire dans les dernières minutes du match

Dalot (5): Loin d'être le pire de l'équipe de Man U, le portugais a beaucoup proposé dans son couloir, envoyant quelques centres parfois imprécis et envoyant quelques coups de rein pour relancer son équipe

Lindelöf (2): Le suédois est trés mauvais dans son placement, comme dans ses duels ou dans son body-language. Il manque d'agressivité dans son jeu, ses interventions et ses duels. Il est fautif sur la plupart des buts, dans son duel face à Watkins sur le premier et le troisième but. Il passe totalement à côté de son match avec essentiellement un manque évident d'agressivité

Martinez (4): Pour l'argentin, on ne peut pas lui reprocher un manque d'agressivité dans la partie. Il en a même fait preuve de trop, parfois à la limite de l'expulsion. Mais cet état montre surtout beaucoup de frustration pour lui, dû à ce match qui lui échappe. On le voit plus fébrile que d'habitude comme sur l'action du deuxième but où il contrôle mal le cuir et provoque le tacle de Shaw. Il est impuissant sur l'ensemble des buts. Pas un grand match pour lui mais il peut s'estimer heureux d'avoir eu la clémence de l'arbitre

Shaw (3): Completement depassé par la vitesse des joueurs offensifs d'Aston Villa, l'anglais fait une grosse faute sur Ramsey pour le coup-franc du 2-0 et son jeu défensif et à l'image de celui offensif: en pleine mediocrité. Il met trop de temps et trop de touches à la reception du ballon et ne bonifie aucune passe rapide d'un de ses partenaires. Il ralentit le jeu, se contentant de ses centres qui ne parviendront pas à destabiliser la défense de Villa. C'est son tir, devié par Ramsey, qui trompe Fabianski et qui réduit le score mais cette frappe est à l'image de sa prestation: Tellement à côté qu'il faut l'aide d'un adversaire pour avoir un peu de chances...Mais ça ne marche pas à tous les coups. Il est remplacé par Malacia à la 65ème minute

Casemiro (3,5): C'est lui qui fait la première erreur en ne couvrant pas la montée de Lindelöf qui suit Watkins. L'espace est créé et Aston Villa en profite. Le brésilien sent que ce match ne lui est pas favorable et ses interventions, parfois dure, illustrent la situation. Lui aussi peut être expulsé avec un tacle dont un pied touche le ballon mais l'autre emporte le joueur: L'arbitre décidera qu'il n'y a pas faute, tant mieux pour l'ancien madrilène. Sur le troisième but son repli sur la contre-attaque d'Aston Villa, il se replit mal, même constat pour Eriksen, et laisse Ramsey seul à l'entrée de la surface pour crucifier le pauvre De Gea. Match à oublier pour Casemiro

Eriksen (4): Défensivement, le danois a eu les plus grandes peines du mondes à stopper les attaques rapides de ses adversaires de la journée. Lui est lent et se fait dépasser sur chaque situation tranchante. Fautif dans son repli sur le but de Ramsey, il n'a aucune communication avec ses defenseurs et laisse le buteur ajuster sa cible sans avoir la capacité de seulement pouvoir intervenir. Il est evidemment plus interessant dans l'organisation du jeu au milieu comme aux abords de la surface avec des bons renversements à destination de Garnacho, entre-autres mais la fébrilité et l'imprécision des mancuniens ne lui ont pas permis de faire mieux ou plus

Rashford (2,5): Le Marcus Rashford comme on ne l'aime pas: Râleur, entété, peu inspiré, toujours à contretemps de ses partenaires et transparant. Il n'a eu aucun impact sur le jeu et multiplie les fautes et les dribbles qui ne fonctionnent pas

Van de Beek (4,5): Le Hollandais n'a pas ménagé ses efforts aux abords et dans la surface, à combiner avec tous ses coéquipiers. On voit son manque de temps de jeu par sa précipitation avec le ballon et un peu d'approximation mais il a le mérite d'essayer encore et encore. Quand il doit défendre ou presser sur les phases de possession d'Aston, il est un peu leger avec un petit manque de conviction...C'est bien dommage. Sur le troisième but d'Aston, il doit redescendre sur la contre-Attaque pour aider Eriksen et Casemiro, déja perdus, mais il ne le fait pas. Martial le remplace à la 65ème mais le français ne pesera pas sur le jeu

Garnacho (5): Il multiplie les appels, les chevauchées avec ballon pour prendre de vitesse le côté droit de la défence des villains et crée des espaces mais il pêche dans le dernier geste quand il stoppe sa course pour trouver un partenaire, effectuant des touches de trop. Il doit continuer à travailler pour pouvoir progresser et créer beaucoup plus de danger qu'il l'a fait aujourd'hui. Elanga le remplace à la 65ème minute

Ronaldo (4): Il remporte son combat contre Mings en le mettant au sol mais dommage aujourd'hui, ce n'était pas un match de boxe mais une rencontre de football. Dans ce dernier domaine la capitaine du jour de Manchester United n'a pas brillé malgré qu'on ait pu le voir sur quelques situations mais il reste plutôt brouillon. Le portugais manque terriblement d'assurance, de fluidité et de vitesse dans l'ultime geste et il aurait dû être décisif au moins une fois dans le match

 

 

Chardin Jean-Christophe

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire plus