ASSE : Roland Romeyer victime de menaces de mort après la relégation des Verts

Une ambiance de chaos s'est emparée du stade Geoffroy-Guichard, le 29 mai à l'issue du barrage retour perdu par les Verts contre l'AJ Auxerre. Le président du directoire de l’ASSE Roland Romeyer s’est prononcé pour la première fois, hier lundi, sur cet événement durant lequel il a reçu des "menaces de mort.

"Ce 29 mai a été terrible. J’ai vraiment eu peur que des comportements irresponsables, allant jusqu’à des tirs de mortiers en direction de la tribune officielle, n’entraînent la mort, et que la pelouse de Geoffroy-Guichard ne soit à jamais tachée de sang. Nous avons déploré près de 40 blessés parmi lesquels des supporteurs, des policiers, des stadiers et même des joueurs. Ce qui est certain, c’est que sans une collaboration étroite avec les autorités, les instances, les collectivités et la justice, à Saint-Étienne comme ailleurs, on n’y arrivera pas. J’ai reçu des menaces de mort. Cinq fois, des individus se sont rendus dans mon village. Ils ont détérioré des panneaux de circulation et de signalisation avec des inscriptions ou en collant des affiches. Ils ont posé des banderoles. Ils se sont introduits dans ma propriété en escaladant le portail. Ils ont tagué sur le mur de ma propriété et jeté des pots de peinture. Ils ont tiré en pleine nuit des fumigènes et jeté des bombes agricoles chez moi. Je pense surtout à ma famille régulièrement agressée verbalement. Ce que je regrette beaucoup, c’est cette incitation à la haine. Malgré toutes ces attaques, il n’a jamais été question pour moi de déménager", a-t-il déclaré dans Le Progrès.

Lire plus