Mondial 2019 (F) – 1ère j. | Les notes de Allemagne – Chine (1-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Femme du match : Rui (7) : La milieu chinoise a semblé au dessus du lot techniquement et s’est caractérisée par une réelle projection vers l’avant, précieuse pour initier les contres attaques. Tout proche de devenir passeuse décisive en première acte, mais son offrande pour Yang ne sera pas conclue. 

Allemagne (4-5-1)

Schult (6) : Pour sa première en Coupe du Monde au poste de n°1, la gardienne allemande a fait preuve d’autorité dans ses interventions.

Simon (6) : La latérale n’a pas été timide dans son couloir pour tenter d’amener le danger vers la surface adverse. Elle cédera en revanche sa place dès la mi-temps, pour Oberdorf.

Doorsoun-Khajeh (4) : Alors que la domination territoriale était allemande, elle a dégagé étonnement un certain manque de fiabilité sur les quelques transitions chinoises. Elle devra monter en puissance face à des équipes de plus haut niveau.

Hegerling (4) : Le constat est sensiblement le même que pour sa partenaire de charnière. A un tel niveau d’exigence, il est anormal de se faire autant déborder sur les contres d’une équipe sur le papier inférieur.

Hendrich (4) : Peu utilisé lors des possessions de son équipe, elle n’est pas non plus exempt de tout reproche sur les tâches défensives.

Gwin (6)  : Plutôt transparente en première période, elle s’est mis en évidence à l’heure de jeu avec une superbe frappe venant faire sauter le verrou chinois.

Dabritz (5)  : Élégante balle au pied, la joueuse du Bayern n’a pas fait preuve de maladresse mais aurait pu mieux faire pour trouver des ouvertures dangereuses.

Leupolz (4) : Très peu entreprenante, son manque d’initiative au cœur du jeu est à l’origine d’une certaine stérilité du jeu de possession de la Mannschaft. Elle sera remplacée à l’heure de jeu pour Maguil.

Marozsan (5) : Sans être flamboyante, la milieu lyonnaise a en revanche été une grande valeur ajoutée sur les coups de pied arrêtés. La solution est venue de là pour une Allemagne très peu inspirée dans le jeu.

Huth (5) : Le jeu allemand penchait majoritairement sur son aile en première période et elle n’y était pas anodine. Droitière à gauche, ses dribbles furent efficace pour s’ouvrir l’angle de frappe sur son pied fort. Nettement moins en vue lorsqu’elle bascula de l’autre côté. Sortie en fin de match pour Schuller.

Popp (4) : Attendue à ce poste de n°9, la buteuse de Wolfsburg a eu du mal à être trouvée derrière un bloc chinois très compact.

Chine (4-4-2) 

Shimeng (5) : Malgré un visible manque de puissance dans ses sorties aériennes, la gardienne chinoise n’a pas commis d’erreur sur sa ligne et reste irréprochable.

Liu (4) : Elle a souffert face aux dribbles de Huth sur le plan défensif. Son manque d’allant offensif, malgré un centre raté, se justifie logiquement en raison du bloc bas de son équipe.

Wu (5) : Dans le premier acte, elle laisse naïvement Popp libre de tout marquage sur un centre, proche d’ouvrir le score. Sans cette erreur, elle rend une copie finale plutôt bonne même si son manque de vitesse pourra être plus handicapant dans une autre configuration de match.

Han (5) : Présentée en défense centrale, elle a rapidement échangé de poste avec sa latérale Yuping. Elle a combattu avec ses armes, avec beaucoup de rugosité pour venir gêner ses adversaires dans les duels.

Yuping (5) : Positionnée finalement dans l’axe, elle a bousculé les éléments offensifs allemands avec un engagement physique conséquent et un état d’esprit de guerrière. Son équipe et elle étaient tout proche de réaliser l’exploit de garder une cage inviolée.

Gu (5) : En première période, elle s’est montrée périodiquement par de bonnes transmissions vers l’avant. Beaucoup plus discrète dans le second acte.

Wei (5) : Très engagée à la récupération, parfois en excès, elle dispose  à l’image de ses coéquipières de bonnes connaissances tactiques pour fermer les ouvertures de passes vers l’avant. Remplacée par Wang Shuang à la mi-temps.

Rui (7) : voir ci-dessus. 

Lou (Non notée) : Une prestation non-évaluable en raison de sa blessure à la 33′ qui la contraindra à céder sa place prématurément. Tan a plutôt bien assuré l’intérim.

Yang (6) : Dévoreuse d’espace, elle s’est procurée d’excellentes occasions qu’elle n’a malheureusement pas réussies à conclure. Alors qu’elle aurait pu totalement disparaître face à la domination adverse, elle a été actrice des contre attaques. Sortie à la 69′ pour Song.

Wang S. (6) : Dans un rôle différent que Yang, elle a très bien rempli son job de point de fixation devant. Sa puissance fût intéressante pour participer à l’animation offensive de son équipe, essentiellement axée sur les phases de transitions.

VANMEENEN Olivier

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.