Mondial 2019 (F) – 2ème j. | Les notes Nigeria – Corée du Sud (2-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Femme du match : A. Oshoala (8) : l’attaquante du FC Barcelone plie le match par un contre assassin à la 75ème, lancée dans la profondeur, elle prend de vitesse la dernière défenseuse puis la gardienne coréenne, pour le but du deux à zéro. L’attaquante, positionnée à gauche, aura jouée par intermittence, parfois elle disparait du match mais elle aura été une menace constante par ses courses et son impact physique sur les contres de son équipe. Afin de garder son influx pour le reste de la compétition, elle est remplacée à la 83ème par U. Kanu.

 

Nigeria (4-3-3)

C. Nnadozie (6) : la jeune gardienne nigérienne de 18 ans a su s’imposer dans les airs sur les corners ; concentrée jusqu’au bout, elle arrêtera plusieurs frappes en fin de match.

C. Okeke (5) : 18 ans, deuxième match en coupe du monde, la jeune nigériane restera repliée dans son camp, laissant ses milieux et ses attaquantes se projetées sur son aile. Ainsi elle empêchera les coréennes de développer leur jeu dans son espace.

O. Ohale (5,5) : la défenseuse centrale droite a passé un match plutôt tranquille car bien guidée par sa coéquipière à sa gauche, et protégée par ses milieux restés bas ; elle a su jouer de son physique pour contrer les incursions coréennes.

O. Ebi (6) : la doyenne de cette équipe, 36 ans, défenseuse centrale gauche, a aidé certaines de ses compatriotes dans leur placement, elle a fait preuve de solidité, anticipant les mouvements des attaquantes coréennes.

N. Ebere (6) : la défenseuse latérale gauche s’est plus projetée vers l’avant que son homologue de droite ; elle délivrera trois centres et sera un poids supplémentaire pour ses partenaires, combinant astucieusement en contre avec R. Chikwelu et F. Ordega.

C. Uchendu (6) : remplacée à la 65ème par H. Ayinde, elle tire les corners et délivre quelques centres précis mais mal exploités par ses attaquantes. Au milieu de terrain, elle ratisse des ballons en dominant physiquement les asiatiques.

N. Okobi-Okeoghene (6) : face à la technique léchée des coréennes, elle impose un physique destructeur au milieu de terrain, devant sa défense. Privée de ballons en première mi-temps, elle prendra l’ascendant sur ses adversaires en deuxième mi-temps. Elle stabilise et protège son équipe par un placement précis.

R. Chikwelu (5) : elle prend un carton jaune à la 61ème pour un coup de coude sur S. Cho. Elle adresse quelques centres à son attaquante Oshoala, sans succès. Placée sur le flanc gauche du milieu, la nigériane de 31 ans a souffert dans l’entre-jeu.

A. Oshoala (8) : voir Femme du Match.

D. Oparanozie (7) : la capitaine des Super Falcons a su presser la défense coréenne et jouer en contre ; elle a été récompensée par à la 28ème, sur le but contre son camp de D. Kim la défenseuse centrale, en la poussant à la faute. Elle s’impose par son jeu de tête : tête sur un coup franc à la 10ème qui finit dans les gants de la gardienne et à la 50ème qui passe de peu au-dessus de la transversale.

F. Odrega (7) : très présente sur les contres de son équipe, la nigérienne avec ses longs ajouts violets, fait parler son physique face aux coréennes. Elle sera remplacée à la 80ème par A. Imo.

Corée du Sud (4-5-1)

M. Kim (4,5) : certes un match sérieux, sans avoir beaucoup d’interventions à faire, mais malheureusement elle fait perd son face à face à la 75ème face à Oshoala, ce qui coûte très cher à son équipe, le but du 2 à 0, qui pèse lourd dans les têtes et les jambes de ses coéquipières.

S. Jang (6) : la latérale gauche de 25 ans, s’engage avec ferveur dans le match par une frappe de 40 mètres, sans danger pour la gardienne adverse. Elle termine fort la première mi-temps sur son côté gauche et pénètre dans la surface pour un centre intercepté. Elle centre pour la tête de Lee : but refusé pour hors-jeu.

D. Kim (4) : la défenseuse centrale est coupable sur le premier but, elle reprend de volée une balle sans danger, dans la surface de réparation et trompe sa gardienne, le ballon finit dans ses propres filets. Elle saura se reprendre pour la suite du match, mais le mal était fait.

B. Hwang (5) : la défenseuse centrale frappe les coups de pieds arrêtés et fait montre d’un joli niveau technique. Néanmoins elle souffre face à la vitesse et au physique des africaines, elle prend un carton jaune à la 71ème pour une grosse semelle sur Ordega.

H. Kim (4) : la défenseuse latérale droite aura bien souffert, notamment physiquement sur les courses d’Oshoala en contre. Petit gabarit d’1 mètre 65, elle est souvent prise dans son dos sur les phases de transitions rapides jouées par les nigérianes.

S. Cho (7) : la capitaine coréenne est le cœur et l’âme du jeu de son équipe ; les ballons passent par elle, positionnée devant sa défense, elle possède un grand volume de jeu et se projette jusqu’à l’entrée de la surface de réparation. Elle gagne beaucoup de ses duels, par de jolis gestes techniques : double contact, petit pont, … elle sait jouer en une-deux, distribuer le ballon avec une, deux touches de balle ou plus. Elle donne le tempo à son équipe.

S. Ji (6,5) : coupable d »une simulation dans la surface de réparation, elle prend un carton jaune à la 49ème. Mais le numéro 10 de la Corée du Sud est vraiment douée d’une technique agréable à voir. Elle fait partie de ce trio, avec M. Lee et S. Cho en pointe basse, au milieu de terrain, qui aura régalé par sa technique mais qui aura coulé sous le physique et les coups de boutoirs en contre du Nigeria.

M. Lee (5,5) : remplacée à la 55ème par M. Moon, elle tentera sa chance sur trois tirs, dont un à la 22ème qui frôlera le poteau droit de la gardienne. Elle manque de percussion en première mi-temps et est remplacée tôt en seconde mi-temps par M. Moon qui sera bien plus dangereuse jusqu’à la fin du match.

G. Lee (5,5) : plutôt en demi-teinte en première mi-temps, elle changera et prendra le flanc droit en deuxième mi-temps et sera beaucoup plus entreprenante, en étant cependant assez brouillonne : des pertes de balles sur des contrôles approximatifs et un manque de choix judicieux dans la surface de réparation.

C. Kang (7) : très bon niveau technique, capable de faire des louches à l’entrée de la surface de réparation pour ses attaquantes, notamment G. Lee, elle sait aussi effacer ses adversaires par des doubles contacts ravageurs.

S. Jung (4) : l’attaquante de pointe de la Corée n’aura pas été trouvée par ses milieux, elle s’évertue pourtant à bouger, elle presse ses adversaires pour récupérer la balle mais ne pèse pas sur la rencontre. Elle est remplacée à la 55ème, par M. Yeo qui n’aura guère plus de succès.

BARRBOUZ

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.