Mondial 2019 (F) – Finale | Les notes d’Etats-Unis – Pays-Bas (2-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Joueuse du match: Lavelle (7.5): les Etats-Unis sont sacrés pour la quatrième fois de leur histoire, et leur succès lors de cette finale est dû en grande partie à l’excellente prestation de Rose Lavelle. Agressive en phase défensive, la jeune joueuse récupère un grand nombre de ballons, freinant ainsi la progression des Néerlandaises. C’est également elle qui tue le match grâce à une frappe du gauche sur laquelle la gardienne Oranje ne peut pas intervenir.

Etats-Unis (4-3-3) 

Naeher (6): elle est peu sollicitée par les Néerlandaises qui se procurent peu d’occasions, mais effectue tout de même une bonne sortie face à Beerensteyn.

Dunn (6.5): toujours attentive, elle réalise de bonnes interventions et ne se laisse jamais surprendre par l’adversaire.

Sauerbrunn (6): bien en place, elle parvient à limiter les offensives adverses et ne prend aucun risque.

Dahlkemper (6): elle non plus n’a pas de mal à contenir les quelques actions proposées par les Néerlandaises.

O’Hara (6): malgré une prestation satisfaisante et quelques bonnes ouvertures pour ses partenaires, elle est remplacée dès la reprise par Krieger (6.5) qui réalise une bonne entrée en jeu.

Mewis (7): sa tête, qui aurait pu lui permettre d’ouvrir le score en première période est l’une des actions les plus dangereuses de la partie. C’est cependant au milieu de terrain qu’elle s’illustre; toujours bien placée, elle gagne presque tous ses duels face à Van de Donk.

Ertz (6.5): c’est elle qui amène l’action la plus dangereuse de la première période. Ses bons mouvements lui permettent de se libérer de la pression adverse et de toujours offrir une solution à ses coéquipières.

Lavelle (7): voire ci-dessus. 

Rapinoe (6.5): elle manque d’impact en première période et a du mal à s’imposer face à Van Lunteren. Cependant, elle n’a aucun mal à garder son sang-froid lorsque Stéphanie Frappart accorde le pénalty aux Américaines. Les Etats-Unis mènent au score, et Rapinoe est encore une fois déterminante dans le succès de son équipe.

Morgan (6.5): généreuse, elle n’économise pas ses forces, n’hésite pas à se montrer disponible et tente même d’ouvrir le score à plusieurs reprises. Elle n’a pas l’influence habituelle, mais c’est elle qui gagne le pénalty, permettant aux Américaines d’ouvrir le score. Press prendra sa place à la 78ème minute.

Heath (5.5): malgré ses efforts, elle a peu d’impact sur le jeu et fait trop de mauvais choix devant le but. Elle est remplacée à la 86ème minute par Lloyd.

Pays-Bas (4-3-3)

Van Venendaal (6.5): malgré les deux buts encaissés, elle répond aux offensives adverse et sauve son équipe du naufrage à plusieurs reprises. Elle est d’ailleurs élue meilleure gardienne de la compétition en fin de match.

Van Lunteren (6.5): elle tient bien le coup face à Rapinoe et l’empêche d’exercer son influence habituelle sur le jeu américain.

Dekker (5.5): plutôt efficace en première période, elle perd complètement ses moyens après le second but et laisse trop d’espace aux adversaires. A la 76ème minute, Sarina Wiegman tente le tout pour le tout et la rappelle sur le banc, faisant entrer Van de Sanden à sa place.

Van der Gragt (5): en première période, la défense Néerlandaise est compacte et les Américaines ont du mal à trouver la faille. Cependant, sa faute sur Morgan amènera un pénalty en faveur de Team Usa. Elle aussi souffre après le second but et a du mal à se reprendre.

Bloodworth (5.5): elle empêche Morgan d’influer sur le jeu et tente même de lancer quelques actions en phase offensive. Malheureusement, ses choix ne sont pas souvent les bons et elle perd facilement le ballon.

Groenen (5.5): elle effectue un bon travail de pressing lors de la première mi-temps mais s’éteint au fil de la rencontre.

Van de Donk (5.5): malgré quelques bonnes idées en première période, elle a globalement du mal à progresser et perd ses beaucoup de ses duels face à Mewis.

Spitse (5): elle non plus n’a pas l’impact habituel sur le jeu des Oranje, malgré un coup franc qui ne passe pas loin des cages adverses.

Beerensteyn (5): sa vitesse met les Etats-Unis en difficulté par deux fois, mais le danger est vite écarté et elle ne parvient pas à faire la différence.

Miedema (4.5): le trident Néerlandais est peu en vue, et Miedema n’est pas en reste. Elle a du mal à s’imposer face à une bonne défense américaine et n’amène aucun danger.

Martens (5): malgré ses quelques bonnes insipirations, elle est globalement peu influente et sera remplacée par Roord à la 70ème minute.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.