Accueil * Mondial 2019 (féminin) * Mondial 2019 (F) – 3ème j. | Les notes d’Italie – Brésil...

Mondial 2019 (F) – 3ème j. | Les notes d’Italie – Brésil (0-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Femme du match : Debinha (7,5) : Lumineuse ! Elle a rayonné sur Valenciennes par son dynamisme, sa technique qui en ont fait le danger n°1 pour les Italiennes. Elle a été très entreprenante, se créant plusieurs situations. Elle est même proche d’inscrire le but de la compétition d’une Madjer (17′) sur un corner. C’est aussi elle qui provoque le penalty grâce à sa vitesse qui a pris de court la défense italienne.

Italie (4-3-1-2)

Giuliani (6) : Une bonne partie, sérieuse et solide. Elle a été présente sur les actions dangereuses, montrant notamment la qualité de ses réflexes sur la Madjer de Debinha qu’elle a stoppée sur sa ligne. Elle cède finalement sur le penalty de Marta où elle est prise à contre-pied.

Bartoli (5,5) : Une bonne activité sur son côté mais parfois quelques erreurs. Elle fut agressive défensivement, parfois trop, mais cela lui a permis de récupérer des ballons. Devant, ses montées furent irrégulières et ont manqué de tranchant. Boattin a pris sa place (71′).

Linari (5,5) : Si elle fut solide pendant une partie de la rencontre, elle a concédé le penalty brésilien pour une obstruction sur Debinha, révélatrice des difficultés qu’elle a eu face à la vitesse des attaquantes adverses.

Gama (6,5) : Sereine pendant une bonne partie de la rencontre, elle fut assez difficile à bouger. Elle a bien tenu sa défense grâce à un bon positionnement. La qualité de ses relances a été essentielle dans les contres transalpins.

Guagni (5,5) : Elle a tenu son côté défensivement, laissant peu d’opportunités de débordements aux Brésiliennes. Devant, ce ne fut pas parfait, loin de là. Cernoia aurait bien mérité un meilleur soutien, ce qui aurait donné des opportunités bien plus sérieuses sur le côté droit pour les italiennes.

Cernoia (6) : Une belle pointe de vitesse ! Cela lui a permis d’utiliser les espaces et mettre à mal Thaisa ou encore Ludmila. C’est ainsi qu’elle a gagné la bataille du milieu dans le premier acte. En seconde période, son travail défensif l’a mis moins en valeur mais elle a su montrer une certaine efficacité dans le repli et la couverture de terrain.

Giugliano (5,5) : Les mouvements italiens sont souvent passés par elle, pour le meilleur comme pour le pire. Son déchet technique a souvent perturbé la fluidité du collectif italien.

Galli (5) : Assez discrète, elle est rentrée dans le rang après une bonne entame de match. Elle a touché moins de ballons que certaines de ses équipières et a du beaucoup courir après le cuir et les joueuses brésiliennes.

Girelli (6,5) : Véritable patronne du jeu italien, elle a orienté, distribué et aussi tenté sa chance. Elle fut très précieuse à la passe, trouvant souvent Bonansea et créant le danger dans la défense brésilienne. Il lui a manqué peu de choses pour convertir tout cela en buts. Remplacée par Mauro (78′).

Bonansea (6) : A l’affût d’une bonne occasion à convertir en but, elle a posé des soucis à la défense auriverde. Elle a bien exploité les espaces dans le dos de l’axe central brésilien et a mis à contribution Barbara. Mais, la gardienne l’a écœuré par ses arrêts. Elle a été moins présente en seconde période, ayant accusé le coup physiquement.

Giacinti (5,5) : De bonnes intentions et des tentatives pour mettre en danger la gardienne brésilienne. Cependant, elle a été moins présente que ses deux partenaires d’attaque et elle a surtout été moins précise techniquement. Remplacée par Bergamaschi (63′).

Brésil (4-1-4-1)

Barbara (7) : Infranchissable ! Son calme et sa maîtrise ont permis au Brésil de conserver le clean-sheet toute la rencontre. Elle a réalisé plusieurs parades importantes en première période pour empêcher les Italiennes de prendre l’avantage et l’ascendant. Patronne de la défense, ses sorties furent aussi spectaculaires qu’efficaces. Elle a aussi parfaitement conseillé ses partenaires de la défense, parfois fébriles.

Tamires (6) : Un match correct. Appliquée sur le plan défensif, elle a laissé peu d’espaces pour ses adversaires et a fait preuve d’un déchet technique assez faible.

Monica (5,5) : Pas irréprochable sur le plan défensif, elle n’a pas apprécié la vitesse des attaquantes italiennes. Ces changements de rythme l’ont trop souvent mis en retard sur ses interventions. Toutefois, elle fut solide dans les duels et sur coups de pied arrêtés.

Kathellen (5) : Assez fébrile, elle n’a pas été à la fête sur les ballons en profondeur, notamment dans son dos. Elle a laissé trop de libertés aux attaquantes italiennes, Bonansea en tête, à cause d’un placement hasardeux.

Leticia (6) : Elle fut entreprenante et assez agressive. Elle a remporté son duel avec Bartoli grâce à la qualité de ses interventions qui ont mis en difficulté la latérale italienne. Ses montées ont amené des situations intéressantes pour la Seleçao grâce à sa vitesse et les balles qu’elles a apportées.

Thaisa (5,5) : En milieu de terrain, ce fut une succession de hauts et de bas. Capable d’être très propre dans le jeu collectif de son équipe, elle a peiné à contenir les offensives adverses et a été trop souvent et trop facilement éliminé sur les actions italiennes.

Debinha (7,5) : Voir ci-dessus.

Marta (7) : Elle ne s’est pas trop mise en valeur près des buts de Giuliani mais elle a dicté le jeu de main de maître. Sa vista, sa créativité ont orienté un Brésil parfois désordonné sur le front de l’attaque. La qualité de ses remises a beaucoup perturbé l’arrière-garde italienne. Elle a eu l’honneur de transformer le penalty de la gagne pour son équipe (74′). Un tir réalisé avec beaucoup de sang-froid. Remplacée par Luana (84′).

Andressinha (5,5) : Un peu trop de déchet pour une joueuse qui a fait une bonne impression pour son premier match du tournoi. Très intéressante balle au pied, elle a fait des différences par sa conduite de balle et a ouvert des brèches dans la défense italienne.

Ludmila (5) : Emprunté, elle n’a pas assez pesé sur la partie. Ses prises de balles ont manqué de prises de risques et n’ont pas déstabilisé les Italiennes.

Cristiane (4) : Peu en vue ! La meilleure buteuse brésilienne de ce Mondial a été en peine dans ce match. Pas de ballons, pas d’occasions ! Un constat simple mais révélateur de ce qui lui a fait défaut dans cette rencontre. Cède sa place à Beatriz (65′).

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...