Mondial 2019 (F) – 2ème j. | Les notes de Canada – N. Zélande (2-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Joueuse du match: Prince (7.5): il suffisait d’une victoire aux Canadiennes pour s’assurer la qualification en huitièmes de finale, et c’est chose faite. Au sein de la belle équipe que l’on a vu ce soir, c’est sans aucun doute Prince qui a amené le plus de danger, mettant à rude épreuve les nerfs des néo-zélandaises. Sur le premier but, c’est sa bonne lecture de jeu qui lui permet de trouver Fleming, complètement démarquée. En fin de rencontre, elle tue le match en reprenant un ballon manqué par Sinclair. Elle sera remplacée à la 85ème minute par Leon.

Canada (4-4-2)

Labbé (6): la gardienne canadienne n’aura pas eu à intervenir ce soir. L’arrière garde fait le travail, laissant à Labbé tout le loisir de profiter du spectacle.

Rivière (6): elle récupère quelques bons ballons et ses relances sont propres. C’est Chapman qui la remplacera à la 75ème minute.

Buchanan (6): très peu sollicitée, elle fait le travail et ne prend aucun risque.

Zadorsky (6.5): puisque l’absence de danger amené par les néo-zélandaises ne lui permet pas de se mettre en valeur, elle n’hésite pas à monter et à proposer des solutions en phase offensive, exploitant sa bonne lecture de jeu.

Lawrence (6.5): offensivement, elle réalise un match très intéressant. Ses qualités techniques lui permettent d’effectuer de bons centres en direction de ses coéquipières. De plus, elle n’hésite pas à proposer des solutions sur son côté.

Scott (7): elle réalise un excellent travail au milieu de terrain et dicte le rythme en compagnie de Schmidt. Elle se met également en valeur en phase défensive, puisqu’elle participe à anéantir les quelques actions néo-zélandaises.

Schmidt (7): son impact dans le coeur du jeu se fait sentir tout au long du match. Tous les ballons passent par elle, et elle n’a aucun problème à s’imposer face à ses adversaires.

Prince (7.5): voire ci-dessus

Beckie (6.5): ses accélérations mettent en difficulté la défense adverse à plusieurs reprises. Elle est également dotée d’une bonne qualité de passe et n’hésite pas à en faire profiter ses coéquipières. Quinn prendra sa place à la 82ème minute.

Sinclair (6): elle ne trouve pas le chemin du but ce soir, mais sa prestation reste satisfaisante. En plus d’apporter du danger, ses mouvements sont toujours juste et elle fait preuve d’une bonne lecture de jeu pour lancer ses partenaires.

Fleming (6): peu présente dans le match, elle reste aux aguets et attends le bon moment pour pousser le ballon dans les filets, ouvrant ainsi le score en faveur des Canadiennes.

Nouvelle-Zélande (4-4-2) 

Nayler (6): attentive, elle répond présente et tient le coup face aux assauts canadiens.

Bott (non notée): elle se blesse dès les premières minutes du match. C’est Longo (5.5) qui la remplace à la 17ème.

Stott (6): le danger arrive de toutes parts, mais Stott tient le coup. Son bon placement lui permet d’anticiper la plupart des mouvements de ses adversaires.

Erceg (6): elle aussi réalise une bonne prestation. Ses bonnes interventions sur les assauts lancés par Prince, pourtant difficile à contenir, empêchent les Canadiennes de prendre l’avantage. Cependant, elle s’écroule en toute fin de match face à son adversaire du soir.

Riley (5.5): si son entame de match est plutôt bonne, elle a du mal à suivre le rythme imposé par Prince par la suite.

Chance (5): bien marquée par la défense canadienne, elle ne parvient pas à aller au bout de ses idées et ses tentatives de progression échouent.

Percival (6): son duel avec Lawrence ne manque pas d’intensité. Si la Canadienne s’impose en première période, son adversaire se montre de plus en plus intéressante et parvient à empêcher sa progression à plusieurs reprises.

Bowen (6): si les néo-zélandaises ne voient pas le ballon en première période, elle effectue toutefois une prestation défensive intéressante. Elle n’hésite pas à lutter et parvient  à effectuer quelques bonnes récupérations.

Hassett (6): guerrière, elle profite de chaque opportunité pour tenter de créer du danger. Elle se montre encore plus efficace en seconde période, lorsqu’elle parvient grâce à son bon travail de pressing à faire reculer les Canadiennes. C’est Kete qui prendra sa place à la 85ème.

Gregorius (4.5): bien muselée par la défense adverse, elle ne parvient pas à exprimer son potentiel. Elle est remplacée par Green à la 62ème.

White (5.5): elle descend bas, très bas pour construire le jeu. Malheureusement, elle manque d’impact et ne parvient pas à faire la différence.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.