Accueil * Mondial 2019 (féminin) * Mondial 2019 (F) – 1/8 finale | Les notes d’Italie – Chine...

Mondial 2019 (F) – 1/8 finale | Les notes d’Italie – Chine (2-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Joueuse du match: Bartoli (7.5): cela faisait presque trente ans que les Azzurre n’avaient pas atteint un tel niveau en Coupe du Monde. Les Italiennes se qualifient pour les quarts de finale en s’imposant sur le score de 2-0 face à la Chine. Toutefois, le mérite revient en particulier à l’arrière garde azzurra, qui ne s’est jamais laissée surprendre par les offensives chinoises. En plus de s’être montrée invincible en phase défensive, Bartoli est également impliquée sur le premier but italien puisque c’est elle qui, balle au pied, oblige la gardienne adverse à sortir, laissant à Giacinti tout le loisir d’ouvrir la marque.

Italie (4-3-1-2) 

Giuliani (6): malgré quelques mauvaises relances, la gardienne italienne se montre attentive et réalise notamment une parade salvatrice sur Yan Wang.

Bartoli (7.5): voire ci-dessus

Linari (7.5): elle aussi réalise une excellente prestation défensive. Elle anéantit totalement le danger apporté par Ying Li et récupère un grand nombre de ballons.

Gama (7.5): toujours bien placée, elle lit parfaitement les trajectoires et empêche ses adversaires de se créer de l’espace.

Guagni (7.5): la défense italienne réalise un match exceptionnel et Guagni n’est pas en reste. Elle parvient toujours à anticiper ses adversaires et ne se laisse jamais surprendre.

Cernoia (6): moins en vue que ses coéquipières au milieu de terrain, elle réalise tout de même un match satisfaisant.

Giugliano (7): toujours dans les bons coups, elle récupère énormément de ballons et gagne presque tous ses duels au milieu de terrain.

Bergamaschi (6.5): comme à son habitude, elle réalise un match généreux et n’économise pas ses forces. Précieuse en phase défensive, elle manque même d’ouvrir le score en début de match. Elle est remplacée par Mauro à la 63ème minute.

Girelli (6): son entame de match est satisfaisante, elle parvient à lancer à plusieurs reprises Giacinti vers le but adverse. Toutefois, elle laissera sa place à Galli (6.5), choix tactique de la part de Bertolini pour apporter de la densité au milieu de terrain. C’est cette dernière qui fera le break en inscrivant le second but des Azzurre peu après la reprise.

Bonansea (4.5): celle qui avait offert la victoire à l’Italie lors du match contre l’Australie n’est jamais réellement entrée dans le match. Ses nombreux mauvais choix ne lui permettent pas d’influer sur le jeu italien. C’est Rosucci qui prendra sa place à la 70ème.

Giacinti (7): jusqu’au bout, elle lutte pour offrir la victoire à son équipe. Ses bons mouvements lui permettent de se rendre disponible et elle exploite parfaitement les espaces qui lui sont laissés. Profitant du bon travail de Bartoli, c’est elle qui ouvre la marque en faveur des italiennes.

Chine (4-4-2) 

Shimeng Peng (5.5): malgré les deux buts encaissés, la parade magnifique sur Bergamaschi permet aux Chinoises d’espérer la qualification.

Han Peng (6.5): elle ferme les espaces à Bonansea et étouffe complètement les qualités de l’attaquante italienne.

Haiyan Wu (5): malgré quelques bons ballons récupérés, elle commet trop d’erreurs et laisse trop d’espace aux Azzurre. 

Yuping Lin (5): elle non plus n’est pas irréprochable, et ses quelques erreurs coûtent cher. Elle perd notamment Bartoli sur le premier but italien, obligeant sa gardienne à sortir et à laisser sa cage vide.

Shanshan Liu (5.5): offensivement, elle ne parvient pas à se créer d’espace face à Guagni qui anticipe tous ses mouvements, ni à combiner avec Yasha Gu.

Shanshan Wang (5): elle non plus n’arrive pas à se libérer du marquage des italiennes et sort à la 61ème minute pour Song.

Rui Zhang (6): elle ferme bien les espaces au milieu de terrain et tente d’apporter de la solidité.

Yan Wang (6): c’est elle qui amène l’action la plus dangereuse pour les Chinoises sur une frappe déviée par Laura Giuliani. Défensivement, elle apporte également beaucoup mais elle devra céder sa place à la 61ème minute à la plus offensive Yao.

Yasha Gu (4.5): elle ne parvient à aucun moment à s’imposer face à Guagni et sortira dès la mi-temps, laissant sa place à Yang Li (4.5). Cette dernière ne parviendra pas non plus à faire la différence.

Shuang Wang (6): c’est l’une des plus dangereuses côté chinois. Elle parvient à se créer de l’espace et ne relâche jamais la pression. Malgré quelques bonnes inspirations, elle se heurte à une défense italienne compacte.

Ying Li (5.5): elle aussi lutte jusqu’au bout et tente de mettre en difficulté la défense italienne à plusieurs reprises, sans pour autant apporter de réel danger.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.