Accueil * Mondial 2019 (féminin) * Mondial 2019 (F) – 1/8 de finale | Les notes de Pays-Bas...

Mondial 2019 (F) – 1/8 de finale | Les notes de Pays-Bas – Japon (2-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Femme du match: Martens (9) : c’est elle qui fait les bons comptes des Oranje ce soir. Elle a d’abord su se faire oublier, et est passée devant tout le monde sur un corner tiré au premier poteau et placer son ballon au second pour donner l’avantage aux néerlandaises. Elle a bien suivi le pressing très haut initié par ses partenaires en première période. C’est encore elle qui converti le penalty obtenu par Miedema en toute fin de match. Pleine de sang froid, elle envoie les championnes d’Europe pour la première fois en quarts de finale d’un Mondial.

 

Notes des Pay-Bas :

Van Veenendaal (7) : La portière Batave n’a pas chômé ce soir. Auteure de parades décisives, elle ne peut rien sur le but des Japonaises. Elle a su rassurer sa défense dans les temps forts adverses.

Van Luteren (5,5) : Comme sa pendante du couloir gauche, elle ne s’est pas particulièrement distinguée, prenant soin de bien sécuriser son couloir face aux éventuelles contre-attaques japonaises.

Van der Gragt (5,5) : Moins sereine que sa compagne de charnière, elle a souvent joué à la limite de la faute, mais elle a su faire le dos rond dans les temps forts des Japonaises.

Bloodworth (6) : Match solide de l’arrière axiale. Quasi infranchissable, elle ne s’est pas laissée abuser par les offensives niponnes.

Dongen (5,5) : Solide derrière, on aurait aimé la voir un peu plus en soutien de Martens. Peu en vue le reste du match.

Groenen (5) : Sur la première demie heure, elle est parvenue à combiner avec ses partenaires du milieu de terrain, trouvant et apportant des solutions intéressantes. Cependant elle loupe complètement son intervention devant Iwabuchi à 20 mètres de ses buts, qui adressera la passe décisive à Hasegawa. Sa seule erreur du match, et elle aurait pu coûter cher …

Spitse (6,5) : D’abord un peu brouillonne, elle a ensuite joué avec plein d’autorité. En début de match, elle a fait beaucoup de fautes, mais s’est ensuite ressaisie en devenant la rampe de lancement des néerlandaises. Des récupérations bien senties, et des ballons transmis avec beaucoup de verticalité … elle s’est même essayée à la frappe, repoussée par la gardienne adverse. Elle sauve les siennes dans le temps additionnel sur une frappe de Sugita. Un match complet.

Van de Donk (5) : Elle aura beaucoup tenté, mais aura eu beaucoup de difficultés à trouver ses partenaires dans le bon timing. On ne peut pas lui retirer sa bonne volonté, mais elle a beaucoup souffert du système nippon dans l’entrejeu. Elle n’a pas réussi à trouver ses partenaires dans le jeu long, et n’avait que très peu d’espaces, d’où sa difficulté à casser les lignes tout au long du match. Sûrement pas le meilleur match de la stratège Batave. Remplacée par Roord (87e).

Van de Sanden (5,5) : Des difficultés dans le dernier geste, malgré des appels intéressants sur son côté droit. Elle a cependant été très bien muselée par la paire Ichise-Sameshima du côté gauche de la défense nippone.

Miedema (6,5) : Beaucoup de sérieux, un match solide de la part de l’avant-centre des Oranje. Elle est à l’origine du pressing très haut de son équipe dans le premier quart d’heure. Suite à l’ouverture du score, on l’a un peu moins vue ensuite. Un match assez frustrant pour elle, avec sa frappe sur le poteau, mais elle fut une pièce maîtresse de son équipe ce soir, permettant à son bloc de respirer, et surtout, c’est elle qui obtient le penalty de la qualification. Une travailleuse de l’ombre qui mérite sa mention.

Martens (9) : voir plus haut.

 

Notes du Japon :

Yamashita (6) : Un match difficile à vivre pour la gardienne Japonaise. Elle réalise un match de qualité, avec des parades déterminantes pour son équipe mais encaisse un premier but sur coup de pied arrêté, où elle ne peut pas grand chose. On ne peut rien lui reprocher non plus sur ce penalty dans les dernières minutes, où Martens la laisse choisir son côté pour la prendre à contre-pied.

Sameshima (5) : Présente défensivement, elle n’est que très peu monté. Quelques tentatives de renversement de jeu, sans grande réussite.

Ichise (5,5) : Un match où elle a globalement maîtrisé l’activité de Miedema avec sa compagne de charnière, sans pour autant commettre quelques fautes et lui laisser quelques miettes …

Kumagai (3,5) : Comme Ichise, elle a longtemps été à son aise et a contribué à la bonne tenue de l’arrière-garde des Japonaises. Malheureusement, elle se rend coupable de la main qui offre un penalty aux Bataves dans les dernières minutes. Un match frustrant, à oublier.

Shimizu (5) : Quelques centres de tentés, sans grande réussite. Pas de latéraux très offensifs dans ce match. Comme les latérales Bataves et sa pendante, elle a préféré sécuriser son couloir.

Miura (5,5) : Elle a livré une très grande bataille avec Groenen dans le milieu de terrain. Quelques bons décalages et bonnes interceptions à mettre à son actif. Elle ressort malheureusement perdante de ce duel, en témoigne le score.

Sugita (6) : Complémentaire avec Miura, elle a bien joué son rôle au sein de la paire du milieu Japonais. Elle aurait pu être l’héroïne des siennes, entre sa frappe sur la barre et sa balle d’égalisation sauvée par Spitse dans les dernières minutes du temps additionnel. Une perdante magnifique, encore une.

Hasegawa (5) : Son but donne peut-être plus de crédit que ce qu’a vraiment été sa performance ce soir. Elle s’est battue dans son couloir gauche, et place parfaitement sa frappe sous la barre pour égaliser à 1-1. A vingt minutes du terme, elle manque de peu une parfaite occasion de faire passer son équipe devant. Elle pourra malheureusement s’en vouloir …

Nakajima (6) : Elle a été le détonateur côté Japonais. Elle a beaucoup provoqué, récupéré des fautes, et elle a également contraint Van Veenendaal à s’employer à quelques reprises. Elle ne marque pas cependant, mais elle était la rampe de lancement des Japonaises ce soir.

Iwabuschi (6,5) : Un jeu en pivot très intéressant. Elle n’a pas toujours été trouvée, mais ses décrochages réguliers ont offert de nombreuses situations à son équipe. Elle profite d’une erreur de la défense Batave pour adresser une merveille de passe (décisive) au point de penalty pour Hasagawa.

Sugasawa (6) : Elle touche le poteau juste après l’ouverture du score néerlandaise et a souvent aspiré la défense Batave dans ses appels. Un travail de l’ombre, qui n’a malheureusement pas payé pour elle.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...