Mondial 2019 (F) – 1/4 finale | Les notes de France – USA (1-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Femme du match : Rapinoe (8) : Le doublé pour Rapinoe ! Elle ouvre le score à la suite d’un coup franc excentré sur la gauche, sa frappe passe entre les jambes de tout le monde pour finir dans les filets de Bouhaddi (5ème). Elle a mis au supplice Torrent en début de match. Elle inscrit un doublé en reprenant au second poteau une passe de Heath (65ème). Remplacée par Press à la 87ème minute.

 

France (4-2-3-1)

 

Bouhaddi (5) : Masquée sur le premier but à la suite d’un coup franc excentré de Rapinoe (5ème). Rassurante dans ses interventions par la suite. Elle entretient l’espoir en début de seconde période sur une frappe de Ertz. Elle encaisse un second but par la même Rapinoe à la 65ème minute.

Torrent (3) : Complètement hors du coup en début de match, elle a souffert face aux assauts de Rapinoe et les combinaisons avec Alex Morgan. Un peu mieux en deuxième mais insuffisant à ce niveau.

Mbock (4) : Sa faute à l’entrée de la surface amène l’ouverture du score des américaines, bien plus solide par la suite.

Renard (5) : Solide défensivement, elle réduit la marque sur une magnifique tête sur coup franc de Thiney à la 81ème minute (4ème but dans la compétition).

Majri (3) : Trop faible techniquement et physiquement, son duel tout au long du match face à Heath a tourné en sa défaveur.

Henry (5) : Une grosse débauche d’énergie au milieu de terrain, quelques frappes intéressantes (79ème) mais elle a souffert physiquement à l’image de ses coéquipières.

Bussaglia (4) : Son travail de l’ombre a été essentiel dans la récupération du ballon mais son manque de soutien offensif a porté préjudice à son équipe, notamment en première mi-temps.

Diani (5) : La plus dangereuse sur le front de l’attaque, elle a pris plusieurs fois le dessus sur Dunn mais sans grande réussite. Elle a été précieuse dans ses replis défensifs.

Thiney (4) : Inexistante en première mi-temps, elle s’est légèrement ressaisie en seconde période en prenant plus le jeu à son compte. Elle délivre la passe décisive sur coup franc pour la tête de Renard (81ème).

Le Sommer (3) : Elle n’a pas assumé son rôle de leader en attaque, trop de déchet technique et peu dangereuse offensivement.

Gauvin (3) : Fantomatique avec seulement 11 ballons touchés en 45 minutes et très esseulée tout au long malgré quelques coups de têtes intéressants, elle est remplacée par Cascarino à la 76ème minute.

 

USA (4-3-3)

 

Naeher (4) : Rarement inquiétée, elle ne peut rien faire sur le but encaissé (81ème) mais elle a semblé peu rassurante dans ses sorties aériennes.

O’hara (5) : Solide,  elle a su contenir Le Sommer et apporter le danger en attaque.

Dahlkemper (5) : Impériale dans les airs et dans ses anticipations.

Sauerbrunn (5) : A l’image de sa coéquipière en défense central, solide dans les duels aériens mais légèrement plus lente, elle fut prise parfois dans la profondeur par Diani.

Dunn (5) : Régulièrement mise en difficulté par Diani, elle s’est reprise en deuxième mi-temps, notamment dans l’anticipation.

Lavelle (5) : Elle a participé aux temps forts des américaines en première mi-temps en pratiquant un pressing haut et en anticipant les passes françaises. Moins en vue et fatiguée, elle est remplacée par Horan à la 63ème minute.

Ertz (6) : Dans un rôle de sentinelle, elle a parfaitement coupé les lignes de passes adverses et couvert sa défense central. A noter, une belle frappe dans les premières secondes de la deuxième mi-temps.

Mewis (5) : Match solide de sa part, une bonne débauche d’énergie pour harceler son adversaire et récupérer de précieux ballons.

Heath (7) : Auteur de la passe décisive pour le deuxième de la soirée de Rapinoe (65ème), elle a régulièrement apporté le danger sur son côté droit par sa vitesse et ses dribbles.

Rapinoe (8) : Voir ci dessus.

Morgan (5) : Peu dangereuse elle a su combiner avec ses partenaires, notamment Rapinoe sur le côté gauche.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.