Mondial 2019 (F) – 1ère j. | Les notes d’Australie – Italie (1-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Joueuse du match: Bonansea (8): alors que les australiennes étaient largement favorites, l’Italie crée la surprise en s’imposant. Le doublé de Bonansea permet aux Azzurre de remporter la partie, prenant un avantage considérable pour la suite de la compétition. L’attaquante évoluant à la Juventus avait en réalité déjà ouvert le score en début de match, et son but avait été considéré hors-jeu. Mais à force d’efforts, Bonansea est parvenue à renverser la situation et à mener son équipe à la victoire, sur le fil.

Australie (4-5-1) 

Williams (6): malgré les deux buts encaissés, elle effectue quelques bonnes interventions qui lui permettent de limiter le danger apporté par les italiennes.

Carpenter (5.5): efficace lorsqu’il s’agit de jouer vers l’avant, elle souffre en phase défensive et, vaincue par la fatigue, s’éteindra au cours de la rencontr.e

Polkinghorne (6): malgré son excellente entame de match, elle commet l’erreur qui amènera le premier but italien.

Kennedy (5.5): si elle aussi parvient dans un premier temps à mettre les Azzurre en difficulté, elle ne résiste pas aux assauts de Bonansea qui, seule, l’écarte et se fraye un chemin vers le but.

Catley (5.5): bilan mitigé également pour Catley qui malgré quelques bonnes fermetures ne parvient pas à résister tout à fait aux offensives adverses et s’écroule par deux fois.

Foord (5): initialement précieuse au coeur du jeu, elle s’éteint peu à peu et ne parvient pas à avoir un réel impact.

Logarzo (6): efficace lorsqu’il s’agit de presser, elle ne propose que très peu de choses offensivement et sera remplacée par la plus expérimentée De Vanna (60ème) qui ne parviendra pas à faire la différence.

Van Egmond (6): sa bonne lecture de jeu lui permet de lancer ses coéquipières vers le but. Elle impose le rythme mais petit à petit se rend face au bon milieu de terrain italien.

Yallop (6): elle aussi réalise une prestation satisfaisante. Initialement efficace lorsqu’il s’agit de récupérer des ballons elle souffre de plus en plus à mesure que la rencontre approche de la fin. C’est Kellond-Knight qui prendra sa place à la 83ème.

Raso (6.5): une des plus efficaces côté australien. Elle utilise tout le terrain et lance quelques offensives dangereuses. Elle combine également très bien avec ses partenaires et apporte le danger dans la surface adverse. Gorry la remplacera cependant à la 70ème minute.

Kerr (6.5): en début de match, c’est elle qui apporte le plus de danger. Après quelques tentatives manquées de peu, elle gagne un pénalty. Si celui-ci est stoppé par Giuliani, elle parviendra tout de même à reprendre son tir et à pousser le ballon dans les filets. Elle sera beaucoup moins en vue en seconde période.

Italie (4-3-3) 

Giuliani (7): elle repousse le pénalty tiré par Kerr en début de match et, par la suite, se montre toujours attentive. Ses bonnes interventions transmettent de la sérénité à ses coéquipières.

Bergamaschi (5.5): bilan mitigé pour Bergamaschi qui, malgré une bonne volonté indiscutable et quelques bonnes actions ne parvient pas réellement à apporter du danger. Elle laissera sa place à Giacinti à la 76ème, qui effectura une très bonne entrée. C’est notamment elle qui se procurera le coup franc, entraînant ainsi le but de la victoire.

Gama (6): peu sereine en début de match, elle gagne peu à peu en solidité et parvient à anéantir les tentatives adverses.

Linari (6.5): elle est l’une des meilleures côté italien. Elle ferme tous les espaces possibles aux australiennes et récupère un bon nombre de ballons.

Guagni (6.5): elle aussi réalise une bonne prestation. Toujours bien placée, elle n’hésite pas à lutter pour récupérer des ballons et relance proprement.

Galli (5): moins efficace que ses coéquipières au milieu de terrain, elle a du mal à se libérer du marquage australien et laisse sa place à Bartoli dès la mi-temps qui, très attentive, parviendra à éloigner le danger apporté par les joueuses de Milicic.

Giugliano (7): elle aussi récupère un nombre incroyable de ballons et participe à étouffer complètement le milieu de terrain australien.

Cernoia (7): barrière infranchissable au milieu de terrain, sa bonne lecture de jeu lui permet également de trouver ses partenaires à l’autre bout du terrain.

Mauro (5.5): ses quelques tentatives manquent cruellement de précision et malgré tous ses efforts, elle ne parvient pas à faire la différence. Elle sera remplacée par Sabatino à la 58ème. La nouvelle entrante sèmera la panique dans la défense australienne en marquant un but hors-jeu.

Girelli (5): bien marquée, elle tente de créer du danger sans y parvenir.

Bonansea (): voire ci-dessus. 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.