Mondial 2018 – 1/4 de finale | Les notes de Uruguay-France (0-2)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Varane (7) : Il a été l’homme fort des Bleus dans ce quart de finale. En véritable patron de la défense, il n’a jamais laissé à Suarez la chance de pouvoir jouer son jeu ou dominer quoique ce soit. Mais encore plus important que sa défense, il a délivré toute l’équipe avec cette rageuse sur un parfait coup-franc de Griezmann.

 

France

Lloris (6,5) : Impérial, il a sauvé les bleus d’une superbe parade horizontale devant Caceres. Une autre sortie remarquable dans les pieds d’un attaquant adverse.

Pavard (5) : Parfois en retard, il met du temps à se mettre en marche sur certaines actions avant d’aller chercher le ballon. Auteur d’erreurs techniques par moment, il a aussi su compenser en se montrant solide sur l’homme.

Umtiti (4) : Si peu rassurant pour son portier et ses coéquipiers, il a connu des errances défensives énormes à ce niveau là. Fébrile dans ses prises de balle, il va devoir faire le vide avant la demi-finale pour se mettre au niveau.

Varane (7) : Il a été l’homme fort des Bleus dans ce quart de finale. En véritable patron de la défense, il n’a jamais laissé à Suarez la chance de pouvoir jouer son jeu ou dominer quoique ce soit. Mais encore plus important que sa défense, il a délivré toute l’équipe avec cette rageuse sur un parfait coup-franc de Griezmann.

Hernandez (6) : Capable de jouer de son expérience dans les moments importants pour récupérer de précieuses fautes, il écope d’un carton jaune un peu sévère en première période. Très solide défensivement, il a parfaitement rempli son rôle dans ce match.

Kanté (5,5) : Moins en vu qu’à l’accoutumé en première période, on l’a senti un peu en-dedans. Il s’est rattrapé pendant le second acte en étant bien plus présent à la récupération du ballon.

Pogba (5,5) : Peu inspiré dans les 45 premières minutes avec des passes hasardeuses, ou loin de ses partenaires, il a repris le bon bout au retour des vestiaires. Il a été dans tous les bons coups de son équipe, et notamment dans les premières relances.

Tolisso (6) : Impressionnant dans les efforts, il n’a peut-être pas été toujours juste dans ses choix mais il a eu son impact dans le cœur du jeu avec ses courses à répétition. En concurrence avec Lemar et Fékir, il a évolué dans un autre rôle mais a pourtant été crucial. Remplacé par N’Zonzi (79’).

Mbappé (7) : Sans aucun doute le tricolore le plus mobile de la première période, il a pris le ballon à plusieurs reprises proche de la ligne médiane et a pris le contrôle du jeu. Ses accélérations ont créé des brèches dans le cœur du jeu ce qui a dû le don de poser énormément de soucis aux Uruguayens. Plus surveillé après la pause, il a su obtenir de précieuses fautes pour gagner un temps précieux. Remplacé par Dembélé (87’).

Griezmann (5,5) : Alors oui, Griezmann a effectué un travail défensif incroyable dans cette partie en récupérant près de 10 ballons dans les pieds adverses. Mais le soucis est ailleurs : dans son rôle offensif, chaque décision prise est mauvaise, peu inspirée voire la pire. Il peut remercier le gardien adverse d’une erreur de main qui lui offre le but du break. Il ne faut pas non plus négliger sa superbe passe décisive pour Varane. Remplacé par Fékir (90’).

Giroud (5,5) : Face à cette défense axiale très forte dans les airs, sa tâche était loin d’être évidente. Pourtant, il a réussi à prendre quelques ballons et à peser sur la défense adverse dans le temps. Il a fait énormément d’efforts que ce soit dans le pressing ou même comme rarement sur des appels dans la profondeur.

 

Uruguay

Muslera (2,5) : Quelle erreur terrible de la part du portier de Galatasaray sur cette frappe de Griezmann. Certes flottante et avec une trajectoire étonnante cette frappe n’aurait jamais dû finir au fond des filets. En plus de sa tentative de dribble devant Griezmann qui aurait pu se terminer de bien pire manière pour lui, il a été catastrophique.

Caceres (4) : Techniquement catastrophique, il a surtout été présent par son envie et sa détermination. Incapable de contrôler un ballon ou de le centrer, il a pourtant failli égaliser sans une parade exceptionnelle d’Hugo Lloris.

Godin (6) : Les axiaux de l’Atlético ont fait globalement fait le travail. Impérial dans les airs, c’est plus dans les efforts de longue durée que la prestation a été compliquée.

Gimenez (5,5) : Lui a beaucoup plus souffert face aux efforts répétés de Giroud dans les courses et les appels. Solide dans les airs, c’est plus  au sol qu’il a eu du mal à tenir la cadence.

Laxalt (4,5) : Difficile de contenir Mbappé lorsqu’il prend de la vitesse pourtant il a tenté de le faire intelligemment. Il a su compenser par des efforts sur les autres joueurs ou en venant doubler le marquage à certains moments

Torreira (6) : Un des meilleurs joueurs uruguayens sur la pelouse dans ce match. Très présent à la récupération et dans les efforts défensifs, il a récupéré bon nombre de ballons surtout en première période. Ensuite, il a dû compenser seul les espaces laissés par ses coéquipiers.

Nandez (6,5) : Tellement présent dans le jeu et par ses efforts que ses coéquipiers n’ont pas tous su se mettre au niveau de Nandez. Tellement actif dans l’entré-jeu qu’il a payé rapidement ses efforts en seconde période.Remplacé par Urretaviscaya (73’).

Vecino (3,5) : Plus apte à mettre des coups et a faire des fautes grossières qu’à distribuer le jouer a avoir ce rôle de plaque tournante dans le cœur du jeu, il a réalisé une prestation très décevante.

Betancur (3) : Trop peu actif dans l’entre-jeu il n’a pas eu ce rôle de meneur de jeu derrière les deux attaquants. Il a rapidement payé sa faible première période. Remplacé par Rodriguez (59’).

Suarez (4) : Plus a l’aise pour tricher que pour prendre Varane dans les duels, l’attaquant du Barça a connu de grandes difficultés pour exister dans cette partie hormis des fautes peu évidentes.

Stuani (4,5) : Peu trouvé dans le jeu, ses coéquipiers l’ont cherché sur les coups de pied arrêtés. Il a été dangereux à deux ou trois reprises. Il a pris le dessus dans les airs sur ses vis-à-vis mais a manqué de réussite. Remplacé par Gomez (59’)

 

Benoît Castéla

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.