Mondial 2018 – 1/2 finale | Les notes de France-Belgique (1-0)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Lloris (8) : Tout simplement impérial,  le gardien de Tottenham a été un mur pendant 90 minutes. A l’image de sa Coupe du Monde impressionnante, il est en train d’amener son équipe au bout de cette compétition. Des arrêts décisifs, mais c’est surtout l’attitude de sérénité qu’il a dégagé tout au long de la partie pour rassurer tous ses coéquipiers.

 

 

France

Lloris (8) : Voir ci-dessus.

Pavard (4,5) : Peut-être que s’il avait marqué après le superbe service de Mbappé, l’avis général sur sa prestation aurait été différent. Mais ses pertes de balles offrant des boulevards aux Belges ou ses imprécisions techniques sont encore trop nombreuses à ce niveau.

Varane (8) : Le défenseur central de l’équipe de France a été un des meilleurs joueurs de l’équipe. En défense, il a dominé son sujet. Lukaku n’a jamais existé dans ce match comme il a pu le faire face au Brésil. Présent dans les pieds des adversaires et agressif sur le porteur de balle, sa copie est parfaite.

Umtiti (7,5) : Moins en évidence que son compère de l’axe, il a lui aussi sorti plusieurs ballons très chauds de la surface en se montrant bien plus solide et rassurant que sur les derniers matchs. En plus de sa performance défensive, c’est lui qui envoie les Bleus en finale avec une tête rageuse devant Fellaini.

Hernandez (7,5) : Si solide sur son aile, il n’a jamais laissé De Bruyne le prendre de vitesse en refusant de défendre en reculant. Jamais les joueurs Belges n’ont pris le pari de passer du côté de Hernandez, un choix qui semble logique vu les tentatives ratées.

Kanté (7) : Il est sûrement le meilleur français de la Coupe du Monde dans son ensemble. Quel travailleur de l’ombre avec ses récupérations de balles. Il a encore une fois été précieux par sa qualité de relance et il a profité des libertés qu’ils lui ont été laissées.

Pogba (7) : On pourrait presque parler de patron technique de l’entre-jeu français tant sa copie a été impeccable. Son jeu en une touche, capable de trouver des décalages avec des joueurs démarqués, il a régalé. Des accélérations au coeur du jeu très judicieuses pour apporter le danger.

Matuidi (6,5) : Oh qu’il a été précieux le joueur de la Juve. Précieux, d’abord, à la récupération et dans l’aspect défensif. Il n’a pas hésité une seconde à se sacrifier pour défendre et aider ses compères pour permettre des relances très propres réalisées par lui-même. Remplacé par Tolisso (86′).

Griezmann (5,5) : Présent dans ce rôle de meneur de jeu, il se déplace beaucoup pour jouer en triangle avec ses partenaires ou alors faire des une-deux pour mettre de la vitesse. Pourtant, il commet encore des erreurs techniques inhabituelles comme des passes données dans le mauvais tempo ou dans le dos.

Mbappé (7,5) : Capable de placer des accélérations meurtrières pour les latéraux adverses, de donner des ballons parfaits à ses partenaires à l’image de ceux donnés à Giroud à trois reprises, il a voulu faire briller ses coéquipiers. Son altruisme aurait pu payer mais il a manqué de réussite. Sans aucun doute l’élément déclencheur d’énormément de phases offensives des Bleus.

Giroud (6) : Si précieux avec son rôle parfois si ingrat, il a pesé sur la défense adverse notamment sur les axiaux qui n’ont pas su comment le prendre. Capable de se démarquer par ses appels et de se faire de la place avec son physique, il a eu quelques occasions mais a manqué de réalisme. Sur les premiers ballons, il a du se faire lui-même son action avec des ballons mal donnés. Remplacé par N’Zonzi (85′).

 

 

Belgique

Courtois (7) : Battu sur la tête de Umtiti déviée par Fellaini, il ne peut pas grand chose. Un but difficile à avaler tant sa prestation a été impressionnante avec ses arrêts devant Pavard, Tolisso ou encore Giroud. Compliqué de reprocher quoique ce soit au gardien des diables rouges.

Alderweireld (3,5) : Le défenseur axial a souffert et le mot est faible. Il n’a pas fait le poids face au physique de Giroud qui l’a malmené pendant toute la partie. Il s’en est sorti grâce aux aides défensives de ses coéquipiers.

Kompany (5,5) : Il a sûrement été le défenseur belge le plus solide que ce soit dans les airs ou au sol. Capable de compenser les brèches offertes par ses partenaires, il a su les compenser. Son manque de vitesse face à Mbappé aurait pu lui causer des soucis mais il a joué de son expérience.

Vertonghen (3) : Tout comme Alderweireld, il a vécu un calvaire face à Mbappé. En déficit de vitesse face au tricolore, incapable de contrôler les démarrages trop brutaux il a eu de la chance d’éviter un carton pendant une longue partie du match.

Dembélé (3) : Hormis son retour décisif sur Giroud après une superbe talonnade de Mbappé, son match se résume  à un fantôme. Titularisé après la suspension de Meunier, il a été un des facteurs des difficultés affichées dans le coeur du jeu par la Belgique notamment en phase défensive avec la mobilité du milieu tricolore. Remplacé par Mertens (60′).

Fellaini (5,5) : Très présent dans la surface de Lloris sur les centres de ses partenaires pour faire parler son jeu de tête, il a forcément moins pesé dans le jeu. C’est lui qui dévie la tête de Umtiti dans le but avant de voir sa tête échouer au pied du poteau de Lloris. Remplacé par Carrasco (80′).

Witsel (7) : Grosse prestation de Witsel. Capable de se montrer efficace à la récupération avec la faible prestation de Dembélé, il a aussi su trouver les ressources pour être la plaque tournante du jeu belge. Tous les ballons en phase offensive sont passés par lui et il a souvent fait les bons choix.

Chadli (4,5) : Trop peu souvent trouvé ou capable de faire des différences trop rarement, le héros du match contre le Japon a été bien moins bon dans cette demi-finale face à la France. Remplacé par Batshuayi (90′).

De Bruyne (6) : Capable de passes géniales sans élan, il a aussi marqué les esprits par son jeu à l’arrêt et sans vitesse. Peu capable de mettre les adversaires en danger avec de la vitesse balle au pied ; il faut dire qu’il a parfaitement été défendu.

Hazard (7) : Depuis quand n’avait-on pas vu Eden Hazard dans une telle forme ?  En tout cas, une chose est sûre c’est que le meneur de jeu de la Belgique et de Chelsea a été exceptionnel encore une fois. Des accélérations impitoyables devant Pavard qui n’a pas pu suivre les départs et puis même lorsque Pogba est venu doubler le marquage. La majorité des offensives belges sont parties d’un coup de génie de son créateur.

Lukaku (4) : Très bien pris au marquage, il a été peu servi ou peu trouvé malgré des centres intéressants mais bien défendus. En fait, il n’a eu qu’un ballon qui aurait pu le faire briller mais il ne s’y attendait pas.

 

Benoît Castéla

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.