* Ligue des Nations *

Ligue des Nations - 5ème j. | Les notes de Portugal - France (0-1)

Homme du match : Kanté (8) :

Tout bonnement intraitable en ce qui concernait les duels, le champion du monde en titre a été d’un tout autre niveau ce soir en comparaison du match de mercredi dernier face à la Finlande. Le nombre de ballons qu’il a récupéré était déjà de trois au bout de 20 minutes de jeu, c’est peu dire l’importance qu’il a eu dans lentre-jeu. Celle-ci le fut d’autant plus lorsqu’il ouvra le score pour les Bleus, fêtant ainsi son deuxième but en sélection nationale.

 

Portugal (4-3-3) :

Patricio (6) : Auteur d’une grosse parade à la 12e minute face à Martial, le gardien évoluant à Wolverhampton à prouver qu’à 32 ans il méritait encore sa place de titulaire au détriment d’Anthony Lopes.

Guerreiro (5) : Compliqué pour le latéral gauche portugais de défendre sur l’inarrêtable Kingsley Coman. Ce dernier l’a en effet souvent laissé sur place lorsqu’il décidait d’accélérer.

Dias (5,5) : Impeccable au sol et dans les airs, le jeune défenseur a mis en échec quiconque qui se présentait à lui, notamment sur les corners concédés.

Fonte (5) : L’expérimenté portugais, qui fêtait ce soir sa 43ème sélection du haut de ses 36 ans, a fait preuve d’une certaine plénitude défensive même s’il a parfois délaissé passer de dangereux ballons dans sa propre surface.

Cancelo (5) : En difficulté avec les dédoublements incessants du latéral gauche français, le coéquipier de Ruben Dias à Manchester City n’a pas réussi à stopper le une-deux astucieux entre Griezmann et Rabiot sur le seul but de la rencontre.

Danilo (5,5) : Match assez moyen pour le néo-parisien qui a été moins bon que son homologue français. Ceci étant, il a tout de même été bon dans les duels qu’il aura entrepris. Remplacé par Oliveira à la 85e.

Carvalho (5) : Le sevillan a été quelque peu décevant car malgré la précision de ses passes, il a également perdu des ballons qui ont engendré l’existence de chaudes occasions françaises. Remplacé à la 57e par le phénomène de cette saison en Premier League avec Liverpool : Diogo Jota.

Fernandes (6) : Omniprésent au niveau de la ligne médiane, le joueur passé par le Sporting Portugal continue sur sa lancée et démontre un petit peu plus qu’il est doté d’une vision du jeu hors-normes ; raison pour laquelle il trouva régulièrement ses camarades de jeu ayant un minimum d’espace. Remplacé à la 72e par Moutinho.

Felix (4,5) : Il a tenté quelques percées mais il a souvent été rattrapé par Pavard. Si nous devions lui retirer ses deux frappes lointaines trop axées sur Lloris, il n’a pas pu prendre sa chance de plus près. Remplacé par Paulinho à la 85e.

Ronaldo (5,5) : Bien marqué par les défenseurs tricolores, il a été difficile pour CR7 d’être en bonnes positions pour prendre Hugo Lloris à défaut. Il a été néanmoins le portugais du trio offensif le plus en jambes lors de cette rencontre.

B. Silva (4,5) : Assez peu trouvé dans le camp adverse, l’ancien joueur monégasque a essentiellement joué derrière lui puisque son vis-à-vis (à savoir Hernandez ndlr.) veillait à ses moindres faits et gestes, et n’avait donc peu de place pour évoluer. Remplacé par Trincão à la 72e.

 

France (4-3-1-2) :

Lloris (6) : Si le capitaine et portier français a réussi à garder ses cages inviolées, c’est en partie grâce à ses sauvetages qui ont mis en échec les attaquants de la Selecçaõ.

Hernandez (6) : Sa capacité à récupérer des ballons dans son camp, puis de se projeter dans celui de l’adversaire a apporté de la vivacité sur le côté gauche des Bleus. Ses centres ont également été de qualité puisqu’ils ont trouvé preneur pour la plupart.

Kimpembe (5,5) : La défenseur parisien a été plutôt bon puisqu’il a dégagé les quelques centres venus de son côté gauche. Il a parfois fait preuve de fébrilité face au pressing adverse en seconde période.

Varane (6) : Plus rassurant que lors de ses dernières prestations avec son club du Real Madrid, le numéro 4 de l’Équipe de France a été un très bon premier relanceur pour les visiteurs.

Pavard (5,5) : Peut-être moins offensif que Lucas Hernandez, le champion d’Europe avec le Bayern n’a donc pas chômé défensivement parlant ; João Felix a eu du mal à pénétrer dans les 25 derniers mètres.

Rabiot (7) : Sa montée en puissance depuis son arrivée à la Juventus l’an dernier porte ses fruits lorsque l’on regarde le match qu’il nous a réalisé ce soir. Plus que correct en défense, il est régulièrement monté aux avant-postes en combinant parfaitement avec Griezmann ; à l’image de cet échange sur l’unique but de la rencontre.

Kanté (8) : Voir ci-dessus.

Pogba (6) : Efficace en termes de transmissions, le mancunien a alterné entre jeu court et jeu long avec une certaine aisance. Rares ont été les passes qu’il aurait ratées.

Griezmann (6) : Particulièrement juste dans l’organisation du jeu de son équipe, le barcelonais a su trouver ses partenaires dans les bons espaces lorsque ceux-ci étaient libres de tout marquage.

Martial (4) : De grosses occasions manquées à son actif, qui auraient pu délivrer ses coéquipiers qui ne voulaient pas réitérer une deuxième contre-performance d’affilée. Il a souvent fait preuve d’hésitation dans le dernier geste. Logiquement remplacé par Giroud à la 78e.

Coman (5,5) : Élément offensif français le plus en vue durant le premier acte, grâce à des courses et dribbles dantesques qui ont régulièrement laissé la défense portugaise de marbre. Il a pris le dessus physiquement et mentalement face à Guerreiro, avant d’avoir moins de jus au retour des vestiaires. Remplacé par Thuram à l’heure de jeu.

Romain Caballero.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer